•  

    P comme platane

    P comme platane

    P comme platane

    P comme platane

    P comme platane

     

    P comme platane

    P comme platane

     

    P comme platane

    P comme platane

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  • De jolies surprises

    On comprend pourquoi le jardinier ne tond pas : il les a repérés bien avant nous et attend que nous venions les admirer ! Au pied de la cathédrale s'épanouissent de saintes orchidées. Roses, délicates, et inattendues pour tout dire. Que les spécialistes les nomment : pyramidales, pourpre  ?? Et que les photographes les immortalisent. En tout cas elles sont là pour un moment. 

    De jolies surprises

    De jolies surprises

    Et plus loin, au Lavoir, derrière les toilettes publiques, un figuier, en catimini, étale sa ramure... Il n'a peur de rien lui. On lui souhaite bonne pousse ! 

    De jolies surprises

    Alors, elle est pas belle la ville ? 

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La LPVJA communique

    La Ligue de Protection des Végétaux du Jardin de l’Archevêché informe de l’état général des végétaux pour 2020 et communique ses observations.

    Les 9 platanes du jardin semblent bien se porter, le chancre coloré n’a pas eu la force de monter la rue Fabre. Le cèdre s’accroche au ciel, conscient d’être le végétal le plus ornemental du lieu et si les amoureux de ce jardin se sont habitués à ne plus sentir l’odeur des buis sous le soleil, ils peuvent imaginer les confitures faisables à partir des citronniers et autres limiers de l’Orangerie.

     

    La LPVJA communique

    La LPVJA communique

    La LPVJA communique

     

    La ligue s’étonne du fait que les coléus chéris du mildiou et autres champignons soient si généreusement plantés ici et là. Cette plante serait donc encore à la mode ? Nous notons par ailleurs et avec plaisir que la restauration des murs des bâtiments archiépiscopaux met en valeur les végétaux. 

    NLa LPVJA communique

    La LPVJA communique

    La LPVJA communique

    La LPVJA communique

    La LPVJA communique

    Quant à la roseraie du cloître, l’apport de fumier lors de sa plantation explique sa belle croissance et son abondante floraison. Simone Veil, Edith Piaf, Colette et Jeanne Moreau ont, ce dernier été, brillé de tous leurs capitules…

    La LPVJA communique

     

    La LPVJA se déclare donc satisfaite pour l’ensemble de l’an 2020, félicite les jardiniers de la ville et espère, pour 2021, un renouvellement original et parfumé des bordures et rocailles. L’écusson narbonnais pourrait également être très bienvenu.

    Membres Signataires : 

    Larmoise Déglassier

    Didier Bellefeuille

    Micheline de la Boisée –

    Thierry de la Boisée

    Cedric L’arbouse

    Olivier Argentet

    Chantal Feuillet

    Monique Ochris

    Narbonne, Assemblée Générale du 28 novembre 2020

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique