•  

    Image du Blog magiejacynthe.centerblog.net 

     

    Voici venu le temps de noël, la fête qui nous rappelle une histoire magnifique, une légende qui nous parle exclusivement d'amour. Celle d'un enfant né pour sauver l'humanité de sa détresse et l'inscrire au cœur de l'Univers. Une note lumineuse qui chaque année, revient pour nous permettre d'aller plus haut. Il est donc temps de parler de crèche, de sapins, de cadeaux, de dons, d'amour, de charité, d'amitié (pour les laïcs) et même de rédemption. Et de neige, éventuellement.  

     

    Etoiles de Noel

     

    Voici donc la crèche du mois, réalisée par les élèves de Beauséjour, sous la direction artistique de Meryl Bourdeau,

     

    Etoiles de Noel

     

    Et le petit jésus, bien dodu et prêt à sauver le monde, librement interprété d'après  une sculpture de Olivier Delobel.   

     

     Et comme on n'échappera pas aux achats pour cet évènement exceptionnel,  pourquoi pas une œuvre d'art, par exemple au poulet (doré) de Gruissan, le 16 et 17 où se tiendra un vide ateliers ! Vue sur cours et la galerie Jaumaud proposent les mêmes possibilités. C'est le moment de s'offrir des valeurs sûres...

    Nos boutiques : Vue sur Cours -  Galerie Jaumaud - Poulet de Gruissan (cliquer sur l'image pour avoir l'adresse)

      Etoiles de Noel

    Etoiles de NoelEtoiles de NoelEtoiles de NoelEtoiles de Noel

     

      

     

    Source image étoile scintillante  : magiejacynthe.centerblog.net sur centerblog.  

    Crèche : photo aimablement fournie par l'auteur

    Sculpture :  olivier Delobel'S Facebook. Photo volée

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    4 ans de bloguerie   

    Les anniversaires sont toujours l'occasion de parler de soi et de régner sur toute une journée. Autrement dit, et c'est très curieux, c'est le moment ou le la  blogueur blogueuse s'adresse solennellement à ses lecteurs, rappelant la genèse, ou citant le nombre d'articles, le nombre de visiteurs, etc, etc.... Donc aujourd'hui, coutume oblige, c 'est mon tour !!!!  Tout ce que j'ai à dire c'est que je suis bien contente d'être venue et je promets de me rappeller que L'objectif initial de ce blog était d'écrire un billet par rubrique et par mois et que dorénavant 6 billets seront écrits. 6 donc, un chiffre rond, un peu orange, tout à fait raisonnable, symbole de beauté, d'harmonie, de perfection, d'amour...

    Et si je déborde un peu, je me gourmanderai sévèrement. Soyez en sûrs !

    Je vous remercie tous, vous qui vous demandez chaque jour, "mais que lirait-on sans Narbona Pulcherrima ?! " Et à mes chers lecteurs, nous n'inclusiverons pas, voici un petit cadeau :  le plaisir de célébrer une ville aussi jolie que Narbonne,  en une envoûtante exposition procurée par des aquarellistes locaux ou de passage, convoqués pour l'occasion (j'ignore s'ils viendront) et rendant hommage à Pulcherrima Narbo. Bravo à eux !

    Et un petit tour de blog, le temps de ...18 aquarelles !  

      

     
    Narbonne en Aquarelle

     

     

      

    Les artistes de l'exposition, dans l'ordre a peu près d'apparition - cliquer sur les noms pour accéder directement à leur galerie  :

    Un inconnu, provenant du fonds Joseph Pigassou

     Katia Fischer Marie Claude Canet - Maithé André- André Garrigues Illustralyon

    Tinusia - Corinne Izquierdo Mireille Rudelle - Yers Keller - Fabien Faure -

     

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Identités... 

      

    Les villes sont comme des personnes, se cherchant, changeant de look, se parant de couleurs changeantes au fil du temps, tout cela à grand frais et dans une grande indifférence. Née sur une terre alluvionaire, la réputation de Narbonne peine à se maintenir.  

    De l'époque romaine ne restent que des vestiges lapidaires et son fabuleux ensemble médiéval,(Cathédrale et palais des Archevêques)  sous utilisé, non mis en valeur, signe difficilement une identité forte.

    Alors on cherche, on fait des essais, on racle les fonds de tiroir du passé. L'ex capitale Romaine, devenue de nos jours carrefour de l'Europe du sud, traverse le cœur de tous les possibles, passés, présents, à venir, et le "de gueule à la clé d'or posée en pal",  fait semblant d'avoir l'esprit d'ouverture en Nouveau Narbonne, Grand Narbonne et même en J'aime Narbonne, s'essayant, dans une surprenante Méditerranée à diverses sauces Narbonne. Puisque d'Art et d'Histoire elle est faite.

     

    Surfaces minuscules pour grande identité oubliée, ou perdue mais désormais rêvée, c'est dur dur dur d'être une ville... aux trois fleurs de lys d'or.

     

    Identités...

    Timbre de 1972, sur le blog de Tatiana

     

     sources images : Image de couverture de " Histoire de Narbonne" rédigé sous la direction de J. Michaud et A. Cabains / Editions Privat

    Logos : google image globalement

    Centaurée : Musée de Toulouse  

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique