•  

     Le fabuleux royaume des Femmes

     

    Les femmes se meuvent dans un univers bien souvent insoupçonné. Très souvent chatoyant, et, même bridé par les conventions sociales, demeure riche et fantaisiste, il pénètre et modifie le monde par petites touches, plus ou moins perceptibles, mais souvent de façon sensationnelle.

    Le fabuleux royaume des Femmes

    SENSATIONNELLES ?

    Elles apportent douceur et joie au monde. Pragmatiques, elles sont douées pour résoudre les conflits car leur arme, c’est la parole. Un sourire leur permettrait de désamorcer n’importe quelle situation de crise si le monde le leur permettait. Et si les garçons partent dépolluer les mers, les petites filles obtiennent le prix nobel de la paix. Les femmLe fabuleux royaume des Femmeses sont des joyaux et des bénédictions pour la terre. Elles sont réellement sensationnelles.

    Telle la goutte d'eau qui tombe du ciel et s'élargit dans l'onde en cercles concentriques, ce que désirent les femmes s’étend graduellement, touchant les cœurs, éveillant les esprits, remettant vaille que vaille le monde à l’endroit. Sans femmes, pas de lumière, de création, de progrès, d’Homme…

    Le fabuleux royaume des Femmes

    RESISTANTES ?Le fabuleux royaume des Femmes

    Se jeter dans le feu, combattre un lion pour sauver son enfant, participer à un marathon réservé exclusivement aux hommes, effectuer un voyage spatial, découvrir l’adn, lutter contre la ségrégation, inventer des parfums ou créer des robes ou des moteurs, se battre pour exister dignement ? les femmes savent tout faire. Elles savent même faire des êtres humains ! Les femmes sont de tous les combats pour faire évoluer le monde, preuve de leur origine parfaitement divine. 

    Le fabuleux royaume des Femmes        

     

     

    EN QUETE, TOUJOURS ?

    Toujours ! Les femmes aiment et pratiquent la beauté, la recherche intérieure, la poésie, les conférences sur l'histoire de l'art, la paix, parler d'amour, critiquer les hommes, les choyer aussi, se réunir en groupe et boire du thé, rire, pleurer, faire les fofolles, se tirer dans les pattes, (rarement) se soutenir les unes les autres, (souvent).Le fabuleux royaume des Femmes

     

    Elles aiment leurs enfants, parler de leurs enfants, elles excellent à se raconter, le yoga, les régimes, le thé, téléphoner, se croire uniques, le bio, la petite robe noire (quelle que soit la taille), la danse, les hommes conscients d'eux mêmes, la nature, les musées, le thé....

    Elles détestent : Les mensonges (parce qu’elles mentent très très peu !), l’injustice, la violence, avoir peur, la politique forme de folie, les insultes, les imbéciles et la guerre. Et les araignées.

    Le fabuleux royaume des Femmes


    Alors, vous avez une femme à la maison ? Plusieurs ? Vous pouvez pénétrer dans ce royaume et y laisser pêle mêle des traces de votre passage : parfums, foulards, sagesse, sourires,tendresses, bienveillance et bijoux....  Et en chœur, disons le : bonne fête à toutes les mamans, et aussi aux non mamans ! …Le fabuleux royaume des Femmes



     

    Le fabuleux royaume des Femmes

     

    Images google : la Cicciolina, député -  Mala Yousafzaï - Rosa Park –  Maman et son enfant - Coco Chanel Kathrine Switzer, première à courir le marathon en 1967 malgré les tentatives d’empêchement des « hommes » - Rosalind Franklin découvreur de l’ADN 

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un pays de porteur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Nous voici donc sous la haute protection d’Emmanuel, qui selon la Bible, signifie « Dieu avec Nous ». Plus besoin de république, d’origine historique ou religieuse, et le monde, qui nous regarde, peut désormais se rassurer : la France marchera désormais au pas du nouvel ordre mondial. Nous serons désormais nous*. Nous chierons désormais mou, car ce pays a absolument besoin de réformes sur tous les fronts, et dixit l’Emmanuel, nous porterons l’audace, mais aussi : 

    • le droit qui nous oblige, l’étonnement qu’apporte la France

    • l’unité de ce pays

    • l’exigence de la vérité, la vérité aussi

    • une majorité forte de changement

    • la volonté qui nous a fait ce que nous sommes

    • nous ne céderons rien à l’ironie,(très dangereuse pour le pays) à l’amour du déclin et de la défaite

    • JE vous protégerai face à aux menaces, JE combattrai pour vous. Ok.

    Car il nous servira :

    • avec humilité avec force dans la fidélité » de la confiance que vous m’avez donnée, JE vous servirai avec amour. Ok. 

    Macron nous a fait ce soir un discours de porteur de valises pleines de phrases creuses. Porteur des valeurs qui l'animent. Or,  le porteur n’est jamais qu’un travailleur domestique. De qui macron est il le domestique ?  De nous ?

    Ce qui est sûr, c’est que la France a fait le choix de l’avenir. C’est maintenant à la France de se hisser à la hauteur de ce moment. Le moment du vide et de la marche forcée, qui précède toujours l'écroulement. Ensemble, la France**. 

     

    *Discours macron louvres 7 mai de l'an 1

     

    Un pays de porteur

     le président et son ombre  - image le Parisien

     

    ** Mais tout seul pour alain péréa, le candidat en marche d'ici, qui figure seul, seul et re seul, en " candidat libre" de sa suppléane MarieLou  Lajus sur son tract de campagne. L'élégance audoise...

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le maître de la Place

     

    Aussi indépendant que Snoopy, entre désinvolture, confiance en soi et errance, Willow, jack russel vieillissant, arpente son domaine et promène son existence sous l’œil de tous.

    Il frôle la via Domitia, déambule le long du passage de l’Ancre, remonte la rue Droite, pousse, plus rarement, jusqu’à Viollet le Duc, reniflant paresseusement, remuant mollement la queue, clignant des yeux en levant la tête. Aucune odeur ne lui échappe, aucun inconnu n’échappe à son regard, même s’il parait indifférent.

    Le maître de la Place

    Puis, d’un air las, il s’assied. Vaguement, épisodiquement, intéressé par quelques congénères, qui de temps en temps viennent le saluer, il réagit à peine, car il a tout vu, tout senti. Il traîne ses 16 ans, ses 10 kg et un air dédaigneux de patriarche. Il sourit peu. Aboie rarement. Ou jamais ! 

    Le maître de la Place

     

    Le maître de la PlaceLe maître de la Place

      

    Se couche dans une flaque de soleil, s’endort quelquefois. Au milieu de la place de l’hôtel de ville, face à ce palais des archevêques dont les arabesques et la splendeur ne l’émeuvent pas. Willow n’est pas un touriste, il est ici chez lui, sur ses 2 600 m2 de pavés.  participant aux évènements, en spectateur discret, en marcheur blasé.

     

    Le maître de la PlaceLe maître de la Place



     

     

     

     

     

    De temps en temps, il lâche une crotte, sans s’inquiéter de qui ramassera. C’est là son privilège, crotter face au palais des Archevêques.

     Le voilà qui se remet à slalomer entre les chaises de la terrasse du petit Moka, ou du Soleil Noir. Et quelquefois, il disparait des jours entiers. En cure de repos ?

     

    Le maître de la Place

    C’est un chien, le meilleur ami de l’homme dit-on. Mais surtout son propre meilleur ami. Pas fou.

     

    Le maître de la Place

    Un maitre ? Mieux encore, Willow, c’est le Roi de la place !

      

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique