•  Joyeux 1er avril !

     La brume de ce lundi matin s’est dissipé sous les joyeuses clameurs enfantines de la 25ème Useptimanienne. 25 ou 26 ans que la course des enfants se déroule en ville. Chaque école est là avec sa couleur : Jaurès, Arago, Voltaire, Blum, etc... Les petits, près de 2000,  démarrent sur les Barques. Plein d’ardeur, d’énergie, de joie. Les parents aussi, beaucoup de mamans, quelques papas moins disponibles depuis que la course ne se déroule plus le samedi. On y a même vu des élus municipaux des 2 bords. : Le sport rassemble et le sport enfantin enchante.

    Joyeux 1er avril !

    Joyeux 1er avril !

    Joyeux 1er avril !

    Banane et eau claire après l'effort
     

    Après avoir admiré les coureurs qui réveillent la ville, on tombe sur un deuxième motif de joie. Des scientifiques d’une très sérieuse université auraient déterminés que les Halles sont le centre du monde, après de nombreux calculs faits à la main. Un billet qui nous réjouit les neurones, signé N.Boussu dans le journal d’ici qui contient d’ailleurs quelques autres poissons. Le gorafi n’aurait pas fait mieux.


    Bonne semaine à tous !

    Joyeux 1er avril !

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    En Mars, c'est carnaval !

     

    Affiche réalisée par le plasticien caricaturiste Gérard Garcia

    2 h du matin ; les tambours résonnent encore sur la butte du château c'est la fin de la célébration de St Blaise, patron de Pézenas. Le caraval peut officiellement commencer.  CARNAVAL, temps du défoulement, de la liesse , de la fête et de toutes les passions.

    Et à Pézenas, ville de l'hérault on sait faire le carnaval. Un carnaval hallucinant tellement l'ambiance est déchainée ! Chaleureux, délirant, passionné. Les Piscénois n'ont rien à envier aux Antillais ou aux Brésiliens.  Croyez le si vous pouvez ! Faisant la transition entre l'hiver et le printemps, les morts, vêtus de blanc viennent en grand charivari réveiller les vivants, des jours durant. Chants et danses rythment le défilé, pendant que les plus jeunes s'aspergent de mousse à raser, se jettent de la farine ou des œufs. on est bon pour un récurage en règle en rentrant à la maison.

    Dahu, on t'a vu !

    Courir le vidé à Pézénas !

    Dès la nuit tombée, la chasse au Tamarou, ou Dahu, démarre. Tambours, bâtons, pipeaux, la traque s'organise tandis que le Tamarou, énorme, vague et effrayé fuit par les rues. ça crie, ça chante,  ça danse et lundi gras s'achève sur la victoire des  Fadas du Tamarou

    Courir le vidé à Pézénas !Courir le vidé à Pézénas !

     

    A la poursuite du Tamarou

     

    Mardi gras, c'est le jour de sortie du poulain, l'animal totémique de la ville (son origine remonte à l'an 1226 et il est inscrit au patrimoine immatériel de l'Unesco, hé oui,) guidé par les amis du poulain. C'est parti. La foule rejoint le poulain : licornes, elfes, sorcières et autres monstres, on est dans l'exorcisme du jaune qui anime le pays en ce moment.

     

    Courir le vidé à Pézénas !

      Au petit matin, un rescapé de la fête

    Courir le vidé à Pézénas !

    Mé frère c'est carnaval ! on ouvre de 8h à 8h30  (30° couleur)

    Courir le vidé à Pézénas !

    Courir le vidé à Pézénas !

       L'intérieur du poulain : la barre métallique permet de bouger la tête et le cou de l'animal

      Courir le vidé à Pézénas !Courir le vidé à Pézénas !

     

    Estienon et Estieneta à cheval sur le poulain

     

     

    Courir le vidé à Pézénas ! 

    Courir le vidé à Pézénas !

    Courir le vidé à Pézénas !

    Et que serait un carnaval sans ses noirs ? Contrefaçons ?

    Courir le vidé à Pézénas !

    Courir le vidé à Pézénas !

    Courir le vidé à Pézénas !

    Poulain s'abreuve avant de saluer les spectateurs

     

      Ce soir encore il fera une dernière sortie, attendant la prochaine occasion de se montrer.

      

    Courir le vidé à Pézénas !

    Une fête de tous les diables, un super carnaval, une belle fête populaire, encadrée par le vigoureux apport culturel musulman, désormais indissociable de toute fête qui se respecte.

    A l'année prochaine !

     

    Plus sur les animaux totémique : la passion au bout des doigts

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire
  •  

    The Transhumance Show

    De plus en plus tendance, la transhumance urbaine a le vent en poupe. Pas un déplacement sans article, reportage et ce dans les villes les plus inattendues. Nous cultivons encore le souvenir de traditions anciennes, plus ou moins disparues. Le bon berger est une star à part entière, il a des choses à dire et à transmettre, et les moutons, qui sont le plus souvent des brebis, passent au joyeux son de leurs clochettes, pour notre plus grande joie de citadins. Les photographes sont là, la télé aussi pour immortaliser ce qui est désormais un évenement évenementiel !!

    Enfants, parents, grands parents, ils sont venus nombreux voir le troupeau revenu de la Clape. Il trotte, laissant derrière lui des tas de petites billes rondes et noires, gages de bonne santé  ovine. Toute cette marche, cette transhumance, oxygène le sang des bêtes, affermit les muscles, nous promettant, pour Pâques, de bons petits gigots bien tendres.

    Quel bonheur !

    The Transhumance Show

    The Transhumance Show

    The Transhumance Show

    The Transhumance Show

    The Transhumance Show

    The Transhumance Show

     

     

    Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique