• Se défouler ?

     

    Dans certaines régions du monde, le carnaval est l'occasion de se défouler, d'oublier les tracas quotidiens, de se permettre un peu tout. Chacun à sa façon, y participe.

    Et quand il se déroule sous une chaleur d'été, c'est juste parfait. Hier,  il y avait du monde, beaucoup, du soleil, de la chaleur et la douceur d'un dimanche de rêve. On a noté la présence de Limouxins et Sigean ais, témoins de l'époque ou l'on passait de village en village pour le carnaval, mais aussi l'ambiance très sage qui se dégageait de la foule.

     

     Se défouler ?

    Un air de LimouxVenise bien sûr  !

    Se défouler ?

    Le fleuriste et ses plantes carnivores

    Se défouler ?

    Les ramoneurs et leurs joues noires

    Se défouler ?

    Le vigneron et ses joues rouges

    Se défouler ?

     

    Les écoliers et leur blouse, ah la la, que de souvenirs !

    Se défouler ?

    Le raffinement de la haute couture

    Se défouler ?

    et de la parfumerie

    Se défouler ?

    La joie de baigner dans les confettis

    Se défouler ?

    Et juste avant le couple macron , seul réel exutoire du défilé,  monstres à exorciser, effigies pour rigoler jaune, voici le jardinier, qui exerce l'un des plus beaux métiers du monde.

    Se défouler ?

     

     Ce n'est donc certainement pas lui le responsable  de l'assassinat de notre ami.

    Se défouler ?

    Adieu joli cyprès...

    On ne racontera pas le jugement : rien n'a brûlé sur la place de l'hôtel de ville hier soir. Même au carnaval, Le principe de précaution ne fait pas relâche. C'était parait il le 83ème carnaval de Narbonne... C'était bien !

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Futur vestimentaire ?

     

    Il suffit d'oser : un foulard rose, un manteau façon léopard noir et blanc, ou autre bestiole à tâches, un sac bleu. La haute couture se permet toutes les fantaisies, ce que n'ose jamais l'ordinaire prêt à porter.

     

    Futur vestimentaire ?

    L'hiver devrait être la saison des couleurs. Notez ces verts légers ou profonds qui s'accordent si bien soit avec un bonnet rouge, moins vif que le feu mais qui tranche toujours avec élégance, soit encore avec un rose mâtiné de vert pâle et de foi. Incomparable  est la silhouette 1900, confortable celle qui ne s'embarrasse pas d'apprêts trop longs. Le jeté-drapé,  le coordonné faussement dé-coordonné, voilà le secret pour réchauffer les basses températures.

     

    Futur vestimentaire ?

    L'âge rehausse toujours la toilette car on n'est plus à un regard près. C'est le moment où l'on se rapproche de l'essentiel, en rejetant les erreurs du passé  : se sentir bien dans ses atours.

     

    Futur vestimentaire ?

    Le seul danger vient de l'uniformité et de la grisaille que l'on voit de plus en plus dans nos rues. Il faut réagir : de la couleur, de la couleur et de la couleur bien pétante sera notre salut vestimentaire. Elle nous sauvera peut être de la décadence civilisationnelle.  

    Futur vestimentaire ?

     

    Yahoo! Google Bookmarks

    3 commentaires
  •  

    Bienvenue 2020 !

    Tu es arrivée, fraiche, pimpante et victorieuse par un beau mercredi doré comme le soleil. Le jour des enfants. Et comme des enfants nous sommes heureux d’être là pour te voir émerger.
    Tu n’échapperas pas, hélas, à la médiocrité des précédentes, mais tu nous offriras ton lot de beauté, de joie, de bien être, c’est certain.

    Que feras tu de nous, que ferons-nous de toi, c’est ce que les jours nous apprendront.
    A toi donc, nouvelle année, une très bienvenue ! Et à nous, souhaitons nous  ainsi qu'à nos amis une année sympathique !

    Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique