•  

     

    Souvenirs d'Automne

    Des myriades de petites fleurs brunes ou beige, des manèges et des soucoupes volantes, des objets plus ou moins vénéneux et mystérieux, cet automne, la Clape regorgeait de champignons. Et du fond de notre ignorance de ce qu'est la nature on se dit :  c'est bizarre, il a si peu plu, comment se fait il qu'il y ait autant de champignons cette année, bien bien plus qu'en 2015 et in petto on félicite le Créateur "bravo Dieu tu es le meilleur ! on est fier de toi ! " et in petto aussi on se moque de la laïcité, en plein air !

    Le massif abrite bien une vingtaine d'espèces. Volvaires, russules, polyphores, bolets, lactaires, pieds de mouton, girolles ou grisets, tous comestibles mais attention,  certains en one shot exclusivement. Il n'est donc pas nécessaire  de tout arracher, sauf pour faire des recherches approfondies ou décorer la table, et là je m'adresse à tous ces barbares qui s'en vont psalmodiant "j'adore la nature" et qui saccagent tout sur leur passage. Si ce champignon, est là, c'est que c'est sa place. N'allez pas choper la mort parce que vous aurez dérangé l'ordre du monde. 

     

    Tous aux champignons

    Ainsi, cette petite merveille est peut être une amanite (toxique) ou une plutée (comestible) et, telle une fleur, brille de tout son orange. Mais avons nous vraiment faim ? Dans le doute, on se contente de sa photo et on la laisse tranquille.

    Celui ci, qui est la découverte surprise de cette année, est le boletopsis leucomana qui se mange mariné dans du saké au Japon mais n'est pas comestible sous nos cieux : beaucoup trop amer ! Celui ci pèse au moins 512 g en main, massif, gris, il est juste magnifique. Je n'aurais peut être pas du le ramasser mais je tenais à l'indentifier.

     

    Souvenirs d'Automne

    Souvenirs d'Automne

     

                        Dessus                                                                                dessous

    Et celui là, vous ne le trouverez qu'en Australie. Il se consomme, une fois transformé en aphrodisiaque et vendu... en Asie bien sûr ! Petit hors sujet, l'asiatique  est réputé pour saccager la planète à la recherche d'aphrodisiaque. Ce champignon (Dictyophora indusiata) est aussi appelé jeune fille voilée, ou phallus voilé, ou voile de la mariée, ne me demandez pas pourquoi !!!

     

    Souvenirs d'Automne

     

    Aussi, sans exotisme aucun, sans identification sérieuse, voici le souvenir de quelques champignons rencontrés dans la Clape, (et qui m'ont rencontrée), en novembre dernier :  

    Cliquer sur les flèches pour faire défiler, merci !


    Champignons dans la Clape - Montage Vidéo Kizoa

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Crimes et botanique

     

    Pourquoi la beauté appelle t-elle si souvent la barbarie ? On peut se poser la question lorsque l'on observe la façon dont sont traités les arbres un peu partout et ici en particulier. Aucun respect, aucun amour, aucun savoir, le végétal n'est pas assez dynamique pour qu'on le cajole. Et d'autant moins que ceux qui s'en occupent le font pour un salaire. Pas assez élevé apparemment !
     

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique

     

    Crimes et botaniqueCrimes et botaniqueCrimes et botanique

    Résultat : négligés, non rebouchés, ces trous ne sont plus que  porte d'entrée pour le nouvel ami du platane, et peut être aussi le  nouvel allié des décorateurs de la ville, le chancre coloré, et tous ses petits copains.

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique

                                     port naturel du peuplier,                          port narbonnais du peuplier

    Ici on élague en étêtant. Plus rapide ! Là, on a taillé l'Albizia du pont de la liberté. Liberté de la tronçonneuse. Le charme du lieux disparaît instantanément. Je le constate froidement et me demande : pourquoi des tailles aussi sévères, pourquoi changer le port de cet Acacia ? 
     

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique

     

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique

     

     

     

     

     

     

     

     L'urbanisme fait encore mieux que le jardinier. Le long de la rue de Lyon par exemple, la construction de logements justifie la barbarie. Le promoteur estime que les futurs résidents ne seront que des miséreux qui n'auront donc besoin ni d'arbres ni de beauté. Faut pas déconner : Cyprès : 0 - logements A- sociaux : 1 ! On coupe tout !

     

    Crimes et botanique

     Des cyprès, de l'ombre, du charme, des habitant biodivers

    Crimes et botanique

    plus de cyprès, plus d'ombre, plus de biodiversité, et une future mêlée sociale

     

    Il faut dire que tant qu'on pourra replanter, on coupera. Et alors que l'on sait faire ceci, on préfère faire cela, pendant qu'on nous parle toujours de coût : 

     

    Crimes et botanique

     Ceci : une jolie mise en scène

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique

    Cela : parking de St Bonaventure : un goudron parfaitement réussi !

    C'est ainsi un peu partout dans la ville : le jardinier a définitivement fait  le choix de la facilité, et de la laideur. Et quand il coupe, il ne remplace pas. Trop fatigant ! Onéreux !

     

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique 

     

    Qu'adviendra t'il de celui là ? sera t'il redressé à temps ou attendra t-on qu'il soit une gêne pour les voitures pour le couper ? Ah, excellente réponse quelques jours plus tard ! C'est du beau travail ! Il y a donc de l'espoir !
     

    Crimes et botaniqueCrimes et botanique

     

    Espoir ténu quand même. Tout cela nous coûtera cher : on ne compte plus le nombre de pauvres gens allergiques à tout, et même au soleil pour certains (les pauvres ! ) Moins il y aura d'arbres dans la ville, moins il y aura de bien portants. Plus  il y aura de laideur, et plus les esprits sombreront dans la laideur. Un jour, on élaguera les jardiniers eux mêmes.

     

     Un grand merci à Anne Sarda pour ses précieuses observations.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    <embed src="http://mypicpals.com/slideshow.swf"
    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique