•  

    Winter & DantonWinter & Danton

     

    Jo Winter, sculpteur, et Michel Danton,  papieriste, cheminent tous deux, jusqu'au nouvel an,  à la Galerie Jaumaud.

    Le premier, hanté par la shoah, repousse jour après jour l'indélébile noirceur de cette épouvante, en introduisant de plus en plus de couleurs dans ses œuvres papiers. Danton l'accompagne quelquefois sur ce chemin de combat, la tarlatane s'assombrit en signe de solidarité et les mots repris se font confusion. Les 2 s'entremêlent, utilisant des techniques quelquefois opposées mais partageant un univers commun : celui du végétal d'où naissent le papier, l' encre de chine, et des tas d'autres possibilités.

    Outils magnifiques, outils exutoires, fusains et aiguilles, fils et papier, crayons et tronçonneuses au service d'une furieuse envie d'en découdre et mettre mettre les choses au clair : il s'agit pour Winter de faire germer, de faire naître l'espoir par des sculptures précises, géométriquement minimalistes dans leur aspect, mais aussi dans des dessins sur papier, tandis que,  délicatement, de façon toute aérienne, Michel Danton recoud  minutieusement mots et enluminures, papier et coton comme pour re-découper l'Histoire.  Amoureux des mots, il les mets sur papier pour mieux nous en montrer leur force et leur futilité, les écrits collés sur papier s'égrènent, hors du temps et nous égarent. Mais alors la palme "cage de rêves" fleurit et s'ouvre, du chêne et du frêne émergent des maisons, les mots se transforment en paysages, en savoirs et oubliés, en richesses, pour nous permettre de faire nôtres tous ces langages intérieurs.

     

    Winter & DantonWinter & Danton

     

    A la galerie Jaumaud,  l'esprit et la réflexion sont toujours sollicités. Nous voici donc, une fois de plus, invités à découvrir des traversées solitaires, mais partagées.

     

    Winter & Danton

     

    Exposition : du 10 novembre 2017 au 7 janvier 2018

    Vernissage : Dimanche 26 novembre, à l'heure du goûter : 16h 30.

    Catalogue de l'exposition : 5 €  rue Cabirol, N° 4

    Toutes les infos : à la Galerie d'art AMj

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Waw plastocWaw plastocWaw plastocWaw plastoc

                     Meryl Bourdeau             Mathieu Renault         Serge Griggio                  Lili Oto

     

    Le héron d'Antony Duff se débat dans des filets abandonnés des décennie plus tôt par des pêcheurs négligents et criminels,  une tâche de Dasol illustre à la perfection le leg humain à la terre, une méduse de Bourdeau déverse son plastique vers le sol. Chaque œuvre décrit ici, au Waw, le point de non retour où nous sommes à présent. Carmona et Otto esthétisent l'affaire pendant qu'Alix nous rappelle que le plastique crâne bouteille est mortel !

    Mais c'est  Madre Nostrum, de Fabien Faure , qui définit et pose le problème : notre mer mère, une grosse bouteille en plastique avec les noms des responsables dessus !

    Un plastique exceptionnel !

    Et pour cause ! La fondation Surfrider veut lutter contre cette intoxication planétaire et en appelle à notre conscience et notre implication. Implantée à narbonne début 2017, et sous l'égide de Sergio Gonçalves, elle se consacre au nettoyage de  nos bords de plages et de nos océans.  son but est de : "sensibiliser le public, modifier le comportement par rapport à la consommation de plastique et ainsi réduire la présence de plastique dans notre environnement"

    Hier soir, 10 artistes ont contribué à relever le défi du Surfrider Artists Waw, en créant et mettant en vente une œuvre pour soutenir la fondation mais aussi nous rappeler que l'avenir risque d'être en plastique si l'on ne fait rien. Le Bourboulenc était bon et l'assistance fort nombreuse. Le Waw, qui a fait le plein avec le Saw,  est il en passe de devenir une galerie avant gardiste ?

     

    Un plastique exceptionnel !

                       Griggio                                   Bourdeau                                        Otto

    Un moment fort qui, au vu des enjeux aurait pu/du attirer plus d'un de nos élus de tous bords, si désireux de faire de Narbonne une championne,  puisque notre territoire de vie, terre et mer,  est bien impacté par le problème.  

    Waw plastocWaw plastoc

    Mer de  Plastique dans la Robine - photo détails Antony Duff

     

    Sergio Gonçalvès et Christophe Laporte, de l'Antenne Aude poursuivent cette action de sensibilisation le 23 novembre,  date où débute au théâtre, un nouveau festival nommé Gliss Respect Ocean avec projection de films et débats.  

    . 

    Un plastique exceptionnel !

     

    le collier de Meryl 

     

     

    Un plastique exceptionnel !

     

     Le héron emmêlé dans nos filets et les dix artistes dont Christophe Laporte et Sergio Gonçalvès. Qu'ils elles sont beaux belles !!!  

      

     

    Waw plastocWaw plastocWaw plastocWaw plastoc

     Alexia Carmona                  Olivier Faure                       Antony Duff                Jean Christophe Alix  

     

    Pour commencer à changer le monde, un petit pas pour l'homme, un grand pour l'humanité  : likez et abonnez vous à leur page Facebook. Ce n'est pas dur à faire ...

     

    Surfrider Antenne Aude     

    La fondation Surfrider

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Que lire, ou que relire qui ne soit ni de l'économie, de la politique, de la philosophie, de la sociologie ? Et pourquoi pas un peu tout cela  ? Une pincée d'Art et d' 'histoire, 2 cuillerées à soupe de polar et de politique, un zeste d'ethnologie et de  découverte .

    En 6 livre, loin loin de l' "immédiateté" si chère à tout le monde, voici la rentrée littéraire de Pulcherrima.

     

     

     

         

    La rentrée littéraire

       

     Découvrir Narbonne

    Sans conteste, la vedette des étés passés, présents, à venir. Les touristes l'avaient pratiquement tous sous le bras, malgré son grand format.

    Martin Guillemot nous propose , à nous éternels touristes de notre ville de la redécouvrir avec des informations essentielles, des photos,  et des promenades historiques à faire et à refaire, pour sillonner historiquement sa ville.

    A avoir dans sa bibliothèque, impérativement.   

    10€, ICI

     

    Une sélection littéraire

     

    Une sélection littéraire

     

       

    Ballade à Narbonne - Frédéric Lheureux

    Narbona la Romaine, capitale gauloise

    Mars fût ton protecteur et Neptune ton âme

    il perça sous ton sein la révolte albigeoise

    qui consomma tout de ses flammes

    Revoilà aujourd'hui, rayonnant de lumière cette ville belle et singulière

    C'est en rimes historiées, en historimes que Frédéric Lheureux chante Narbonne et son patrimoine en un travail original et singulier.

    18€, ICI et dans les librairies

     

    La rentrée littéraire

       

     Narbonne - Laurent Bonneau 

    Faut il reparler de cette œuvre d'art ? Mais oui, car elle fait partie de celles que l'on garde et que l'on montre aux amis et visiteurs.  Laurent Bonneau a signé un album où Narbonne est croqué de quartier en quartier, et de hauteur en hauteur. Admirablement préfacé par Olivier Delobel, c'est un beau livre à s'offrir et à offrir aux visiteurs qui viennent l'été chez vous et qui connaissent peu Narbonne. Pour admirer tranquillement la ville dans son fauteuil. 2 grands artistes pour un ouvrage, avouez que pour 20 euros ce serait dommage que vous vous en privassiez !!!

    20€, dans les librairies de la ville 

           
    La rentrée littéraire    

     Le code du silence- Catherine Bécam

    Le polar qui a secoué le Narbonnais, au point que certains n'ont pas osé le lire. Et, oui, on en parle encore car il fait grande impression sur ses lecteurs.

    "Un journaliste, un rien désabusé par sa récente éviction du groupe de presse qu'il sert depuis plus de 30 ans, Une riche héritière, fille d'un des plus gros négociants en vin du coin, lancée en politique, disparaît, Un commissaire désigné pour mener l'enquête en terre narbonnaise, Pour une histoire à tiroir où le silence est de rigueur, et où le poids du secret pèse comme une chape de plomb sur les femmes et les hommes d'ici.

    Un polar qui nous confronte aux atavismes qui traversent inexorablement les générations et pointe les traces indélébiles qui fissurent les psychés des familles de la bonne société." 


    15€, ICI et dans les librairies de la ville

           

    Une sélection littéraire

     Image modifiée

       

     Empreinte Occitane Régionale- Christian Loumagne 

    Christian Loumagne, fils des hautes Corbières, nous révèle l'Occitanie dans toute son amplitude : minérale, économique, humaine, culturelle.

    Des chansons de nourrice aux recettes de cuisine, en passant par la psychologie du Languedocien (dont on en apprend de belles), Empreinte occitane régionale est un livre document qui se lit avec plaisir et étonnement.

    Ce document d'une grande précision, est une source de réflexion et d'inspiration pour ceux qui œuvrent et vivent sur ce territoire. Car pour mieux l'appréhender, il convient de se connaître en tant que Languedocien  pour mesurer les possibilités et enjeux futurs de l'Occitanie. Le "catharisme" ne suffira pas.

    Ecriture brillante et didactique, d'une belle érudition, Christian Loumagne a mis tout son cœur dans cet ouvrage qui fait en partie écho à son premier livre intitulé "Mon village Languedocien en Hautes Corbières".

    15€, ICI

           
    La rentrée littéraire    

    L'Assassin du Mémorial Act - Laurette Mas

    Pour finir, un policier d'ailleurs, qui se déroule sur les terres françaises du Nouveau Monde.

    L'inspecteur Lurel est un ancien de la brigade de Sarcelles. Le crime, il connaît. Mieux, il maîtrise. Muté en Guadeloupe sur sa demande, il arrive sur son île au moment où la construction du Mémorial pour l'esclavage bat son plein. Mais dans ce paradis tropical, d'étranges morts naturelles viennent freiner l'enthousiasme qui anime ce formidable projet. Qui s'amuse à passer des colliers d'esclaves au cou des cadavres avant qu'ils ne soient découverts ? Pourquoi ? Un brin mystique, Lurel se fie à son intuition. Lui suffira-t-elle ? Car cette fois, il faudra prouver qu'il y a eu crime et bien malin sera celui qui pourra le découvrir...

    Un roman palpitant qui se lit en dégustant un grand verre de punch coco, mais surtout sans alcool, pour ne pas se faire avoir par l'assassin !

    18€, ICI

     

         

      

         

     

     Bonne lecture !

      

    source image :  Peyrepertuse

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique