• Au pays des merveilles

     

    Au pays des merveilles

     

    La première fois que l’on voit un dessin de Jean Hellemans, on pense : tiens, ce devait être ainsi dans la tête de Lewiss Caroll ! Un univers où on entre à petits pas précautionneux, attiré par la brillance des couleurs mais inquiets quand même, parce qu'on ne sait pas bien ce qui se cache là. Tout un monde animé de pensées colorées, de personnages loufoques et mystérieux, s'agite, vit, demeure dans ces tableaux, riant, prenant le thé, discourant, reluquant, dramatisant... Un monde parallèle fait de dessins et quelquefois de photos dessins mixés. 

     

    Dans la CrAu pays des merveilleséation de Jean Hellemans il y a des tortues aux yeux bleus, des gens qui regardent des poissons, des oiseaux qui tiennent conférence,  et, comme dans le jeu de la Reine, des carrés qui sourient à des triangles, des assoiffés, de petits hommes qui draguent de grandes femmes, et qui de face ou de dos ont la même allure.  On en a carrément la tête coupée !

     

     

    Car sous cette débauche de couleurs, d'un trait joyeux, humoristique, surgissent des choses sombres, des drames humains,  des désirs charnels inassouvis, des convoitises, des fiestas aussi, et même des rencontres  absurdes. Bref tout ce qui fait la vie.  C’est un univers toujours en action, en mouvement, où il se passe constamment quelque chose

     

     Au pays des merveillesAu pays des merveilles

     

     

     

     

     

     

    Que ce soit dans la joie ou dans la tourmente donc, l’artiste célèbre en couleur. Il le dit lui-même d’ailleurs : la vie est triste sans couleurs. Que ce soit pour le vin avec cette chouette idée d’une étiquette évolutive pour le domaine de Rivesaltes ou pour compatir aux victimes du monde, sa couleur traduit tout. Comme les inondations de l’an dernier au Bangladesh qui nous sont  transmises dans une composition saisissante dont la sur-réalisation de l’eau, l’être bifide ou double effrayé/joyeux, à moitié sur terre mais déjà emporté vers le ciel sur un chemin d’arc en ciel nous  raconte une histoire plus profonde, presqu’ésotérique, au delà des apparences... 

     

     

    Au pays des merveillesAu pays des merveilles  

                    Une certaine trinité                                                     Inondations au Bangladesh

     

    Inutile de chercher à classer son travail, ou de chasser le snark, nos yeux nous suffisent. Génies de l'enfance ? Cartes à jouer ? Mystères à trouver (il est dit qu'il introduit des lames dans ses toiles). C’est possible, mais pourquoi vérifier,  chercher le sens ? Car il suffit que son œuvre nous happe et nous projette dans son monde à lui, signe indiscutable de talent, et c‘est bien suffisant.

     

    Au pays des merveillesAu pays des merveilles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Un monde magique, féérique, cruel aussi, avec des monstres qui ont l’air innocent et des victimes qui paraissent (quelquefois) équivoques et certainement, une œuvre jouissive, ultra vivante, fruit d'un artiste bon vivant, un homme bien entouré. A ses amis, il promet : un jour nous viendrons faire la sieste sous le mimosa

    Une promesse de couleur, de magie, de fantaisie et de bonheur partagés, avec des tortues aux yeux bleus, des oiseaux qui tiennent conférence, des cartes à jouer et probablement des femmes roses et nues. Sous un mimosa.

     

                                                

     

    Au pays des merveilles

     

    Artiste rencontré un beau jour coloré sur le WEB.

     Sources images "empruntées" : Facebook de l'artiste

                                                                                                                                                                                                                  

    « éro-tik, vous dites ? La Dame de Montredon »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Mars à 22:34

    J'aime ton style d'écriture, vraiment ! je me régale !

    mais... heu... un peu de mal avec les dessins, même si les couleurs égaient ce petit monde étrange... 

    Bisous Lavallière... Bonne soirée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :