• Vagissements, échos très lointains...

    Vagissements, échos très lointains...

    Des tas de jeunes filles disparaissent dans l'Aude. Quel ethnologue nous dira jamais de quelles familles elles sont issues ?

      

     

    La vie privée, oui mais pas pour tous : ennemis de la démocratie, ennemis de la famille, ennemis de la vie privée, ça vole toujours aussi haut à gauche : de l'ignominie comme programme politique, c'est là la parure dont se revêtent les représentants du peuple des lemmings. Bon d'accord ils bossent : ils font des collages, des montages, des photos mensonges, etc... 

    Vagissements, échos très lointains...

    Innovation, R&D au P.S ! C'est l' année nationale du collage !

     

    Malquier convoité ? : Quand ce ne sont  pas les socialopathes, ce sont les marketopathes qui affichent le  premier adjoint municipal de notre Pulcherrima. Mais dans ce cas au moins, on sait pourquoi.

    Vagissements, échos très lointains...

     piquée sur le Facebook du vendeur de cigarettes en plastique. Cliquer, etc...

    Un hibou à l'Elysée ?   «Les territoires à énergie positive pour une croissance verte se traduisent par des actions concrètes qui seront subventionnées avec pour objectif final, la réduction de notre empreinte énergétique et écologique.»  précise Jacques Bascou à son clone, François Hollande. Que voilà une phrase qui sonne creux, mais bien, surtout quand on vient faire allégeance au programme de  l'Elysée.

    • À peine 500 véhicules électriques dans l'Aude, mais Bascou prévoit l'implantation de 41 bornes de recharges  (1 par copain peut être): ça c'est urgent ! Alors, on a un petit arrangement avec un vendeur de véhicules électriques ? Un vendeur de bornes ?

    Echos lointains de bruissements

    Pas de petit arrangement avec un réparateur d'escalier qui fait honte au théâtre* et à la ville que vous aimez, et que vous laissez se dégrader depuis 7 ans ? A moins qu'il ne soit déjà nickel dans l'idéal !

    • Occuper intelligemment les sols avec la création d'une « ferme solaire » de 12 Mega Watt parce que c'est le programme du gouvernement. Pas celui de Bascou. 23 ha par ci, 35 par là, entre ça et les éoliennes, on réalise que l'on est encore vraiment dans une civilisation primitive et que les cerveaux reptiliens moulinent au gré du vent.

    Bref, quand notre économiste économétriste aura interdit les sacs plastiques sur tout le territoire du grand Narbonne, qui en est dégueulassé, et saura proposer des solutions d'économie aux fabricants d'emballage, on pourra dire qu'il a des idées. Quand on ne sait pas mettre en place une politique commune sur un territoire, on ne se mêle pas d'éducation à l'environnement, surtout quand on s'applique à le défigurer. (source la dépêche du Midi)

    Lointains bruissements

    Lointains bruissements

     

     

     

     

     

     

     

                            Avant                                                                                            Après

    La façade municipale se lézarderait elle ? Après Julès et ses atermoiements, voilà notre David Combes qui démissionne, pour raisons personnelles.  Si vous étiez intelligents et motivés, vous feriez comme les élus socialos de 2008 : augmenter vos indemnités de +31 % (2008)  et glander 6 ans durant.  Mais si malgré tout vous souhaitiez diminuer vos appointements, comme nos conseillers départementaux, n'oubliez pas de multiplier par 2 le nombre d'élus à indemniser.

     

    Messieurs Mouly Et Pairo devraient s'accorder 15 à 30 ans de réflexion avant d'engager quelque action que ce soit. C'est, dans l'Aude,  la durée règlementaire pour décider si un projet doit finalement faire l'objet d'une étude. Ils obtiendraient ainsi l'aval de ceux qui se confient dans la force de l'inertie et remplacent les actions par des paroles, des études, des audits, des études, des leçons de morale....

     LGV méthode coué :

      

    Vagissements, échos lointains...

     

    Mon œil ! Emprise, emprise, avons nous une gueule d'emprise ?  Nous l'aurons seulement quand nous brandirons   des panneaux comme ceux ci : (ce sera sans moi)

    Je suis l'emprise !

     Tu es  la LGV ! On est la rocade Est !!! ?

      

      (photo novembre 2013). 

     

    Et au sommet, ou au fond du gouffre, c'est selon votre point de vue, voici Valls qui commémore la journée nationale du souvenir des victimes de la déportation en évoquant ces barbares assoiffés de morts ? Que ne faut il pas entendre ! Morts liquides ? Morts de soif ? Combien vont ils nous en infliger de ces journées nationales de commémoration de  carnages, ces assoiffés de lie et de morbide ? Assoiffé de morts vous même, destructeur !

    Continuons à commémorer des massacres pour que plus jamais ça, i.e. pour que toujours le monde fourbisse mieux ses armes ! Moi, je commémore le milieu du printemps : c'est pas mal comme fête....

     

    Vagissements, échos lointains...

     

    * compétence de l'agglo

    Sources photos : vous voyez bien non ?

      

    « Visages dans la ville »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    lucky look
    Jeudi 30 Avril 2015 à 15:26

    surtout que la france vient de vendre encore des avions rafales au katar! alors peut être que dans 100 ans ce sera d'autres qui commémoreront ces journées nationales en nous pointant du doigt comme étant les assassins! ou bien autre possibilité c'est les pays qui achètent ces avions qui viendront nous bombarder en premier!

    2
    Lavalliere
    Jeudi 30 Avril 2015 à 20:31

    Bien vu lucky look ! On se comprend, ça a déjà commencé !!!!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :