• Saison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmes

     Saison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmes

     

    D'entrée de jeu, ça chauffe : les laïcistes forcenés ont eu tout l'été pour chanter, et la "maladresse" ou la provocation gratuite du maire, on ne sait trop, largement soulignée et commentée : 10 000€ à une association catholique ? Ô crime, illégalité flagrante. Qu'à cela ne tienne, il suffit de trouver un autre nom pour attribuer cette subvention. Nul n'est censé méconnaître la loi, alors Monsieur le Maire ?

    L'opposition s'était abstenue lors du cm de juin, en mettant en garde le maire contre la non recevabilité d'une telle subvention, elle s'est abstenue de nouveau ce jeudi 22 septembre. Mme Bossis nous a longuement lu la présentation du Pole universitaire catholique et Mr Malquier a longuement tenté d'expliciter l'aspect scientifique de cette université catholique. Il n'a convaincu personne.

    Saison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmes

     Les illuminés de la laïcité : Jusqu'à la 6ème délibération, les élus J'MN sont revenus sur la Laïcité, sur l'étonnement causé par l'attribution à une asso religieuse, sur le fait qu'on était dans un état laïc, que le laïc devait primer toujours et encore. Après Mme Bossis, Mr Adrados, qui venait d'aller sur le site du Puc, puis Mme Flautre et Ortiz se sont relayés pour expliquer que la laïcité et le religieux étaient séparés. Etc....

    Après l'entérinement de cette annulation, Bertrand Malquier eut été inspiré de clore le débat une fois pour toutes. On a dû y passer près d'une heure.

    Pour éviter ce genre d'erreur à l'avenir, il faut, comme la république Française et Laïque le fait en ce moment pour les imams, inscrire les curés à l’université pour obtenir un certificat de laïcité. Et le tour, laïc,  sera joué !

    Les associations sont elles mises en péril par cette subvention suspendue ? Oui pour J'MN, non pour NN. Moitié moitié !

     

    Saison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmesMauvaise idée : un long préambule et une présentation vidéo pour expliquer sa position sur le nombre de caméras annoncées, en cours, à venir. Mais pourquoi ? La municipalité précédente avait bien installés des caméras qui n'étaient ni opérationnelles, ni vision-nables. (2013) Et personne n'en a fait tout un foin. Tout le monde fait du trompe l’œil, ce qui laisse les délinquants parfaitement froids, en plus.

    Jacques Bascou, en retard, arrive à la fin de la présentation et demande : vous avez passé une vidéo, j'ai pas compris de quoi il s 'agissait. Vous pouvez la repasser ? Éclats de rire général : ces grands Narbonnais, ils sont impayables !

    C'est pas celui qu'y dit qui y est? La lecture du dernier rapport de la cour des comptes pour la période 2009- 2014 (dont le public se serait bien passé, c'était d'un rasoir, mais c'est le jeu) enflamme l'opposition.  Je ne donne pas de chiffres, qu'en ferions nous ? Ce sont des sous que nous n'avons plous !! Bascou proteste énergiquement, se justifiant 10 minutes durant, en mâchant soigneusement ses mots : Vous êtes un menteur, et un malhonnête, (...) vous commentez un rapport qui n'est pas définitif, vous êtes en train d'enfreindre la procédure .Vous verrez que sur chaque point on a répondu. On a laissé 6 millions de trésorerie. Moi je fais de la politique, (ah bon?), je ne fais forcément de l'équilibre financier (ah bon ?)

    Empoignades verbales, chacun crie à qui mieux mieux, compte rendu impossible car déboulent pêle mêle la taxe sur les ordures, des « supprimez la salle multimodale » (ce qui n'est pas bête : il vaudrait mieux faire venir des tas de Mac do et d'Auchan, comme à Montredon des Corbières pour créer des sous emplois et des sous salaires) et des vous êtes irresponsables !

    Saison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmes

    JB nous prévient 7 fois de suite  : lire le rapport de la cour des comptes, c'est fastidieux. Essayez pour voir, en réalité, c'est très intéressant car ces rapports permettent de voir que les gestionnaires ne comprennent pas toujours ce qu'ils font et et que beaucoup d'erreurs sont commises. Mais chut... Le rapport d'observations définitives (c'est son nom) est téléchargeable ICI.

    Leçon de morale : vous devez définir des priorités, cette salle multimodale à 20 millions c'est une erreur, vous vous obstinez. On vous dit que c'est une hérésie, Vous allez endetter la ville. Donc revoyez vos priorités ! (…) Moi je suis prêt à vous aider, comme pour le pont de Carcassonne (pour lequel JB s'est décarcassé en ne faisant rien en 2010,2011,2012, n'est ce pas ? ) et je suis prêt à discuter dans l’intérêt des commerçants à condition qu'ils soient sur le territoire, à condition que vous ayez une gestion responsable,

    On l'a compris, Bascou pas menteur, pas malhonnête , mais meneur de conseil municipal, et sauveur de la ville éventuellement, si on lui obéit !

    A la délibération n'°10, Ortiz fait le forcing et remet en discussion la 7, relative au rapport de la cour des comptes :  commentaire de son action en 2008-2014, invocation de la démocratie, et de quand on est arrivé, on a fait ci et ça, et de toute façon si vous ne comprenez rien, c'est pas la peine.... L'opposition ricane, applaudit. Toujours tirer le débat vers le bas, c'est la devise locale. On comprend pourquoi Didier Mouly coupe le micro de cet individu. Le silence lui va très bien.

    La ville et l'agglo travaillent ensemble, même si c'est toujours présenté par « nous nous félicitons de vous voir travailler avec le GN). Toujours se méfier de ceux qui se félicitent eux mêmes ! Et qui se réjouissent de... De temps en temps ils vont jusqu'à communiquer tout le bien qu'ils pensent d'une délibération, comme celle concernant un projet de traitement des nitrates par Areva. Un chantier qui pourrait, d'après Tristan Lamy, créer de 25 à 30 emplois. On est effectivement heureux, ajoute Sabine Flautre (groupe écologie) que les nitrates soient traités. Donc je salue cette mise en place d'Areva.

    Nous aussi nous sommes heureux, c'est le premier soir de l'Automne, et nous nous félicitons de sa venue.

    Demande de classement pour Narbonne en "station de tourisme". On pense tout de suite aux ombrelles et aux robes blanches des années 20. On revient sur terre avec la NOTRe qui fera du Grand Narbonne le gestionnaire de la compétence tourisme. Du pré-mâché pour cette future gestion.

    Entre temps on aura eu des acquisitions foncières pour 1 euro symbolique (pas cher !), une attribution de subvention pour suivi scolaire des enfants de Razimbaud , via l'association AMI, aide mutuelle pour l'insertion, éternelle blague subventionnée, une adhésion de la ville à l'association des communes maritimes.

     

    L'exorciste, ou le cri de l'exorcisé : c'est toi qui m'énerves, c'est toi qui m'énerves ! hurle leSaison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmes banquier en mettant sa tête sur son bras. Il aurait aperçu un rictus sur le visage de Nathalie Granier Calvet. Élue, qui, comme à son habitude est toujours didactique, consensuelle et polie. Elle présente un projet d'extension dans l'hélistation pour laquelle une demande de subvention doit être votée mais est sauvagement interrompue : C'est nous qu'on l'a crée l'hélistation, c'est pas vous, arrêtez de jouer au coucou !

    - Non, je n'ai pas dit qu'on l'avait créée, répond NGC, et là, je parle d'une extension de la salle de travail des employés.

    Un moment effrayant. Un instant d'horreur pure. Éclats de rire de la majorité. Mais quels électeurs représente cet individu hystérique, sans maîtrise de soi,  si grossier, si vulgaire, dans un conseil municipal ? Je vous le dis, cette opposition de gauche à la chance de compter des femmes intelligentes et équilibrées dans ses rangs, autrement elle serait, hormis 2 personnes, protégée d'elle même en lieu sûr. Ce ne serait pas dommage. Unanimité quand même.

    Petit regret à nouveau : Bertrand Malquier, débutant dans la gestion d'un conseil municipal, ne sait pas comment couper le micro quand la vulgarité et la méchanceté se font entendre.

    Quant à la Sainte opposition, dont le nom sonne très peu laïc, à sa silencieuse courtoisie, vous avez deviné qu'elle était absente. Il ne nous a pas manqué !

    Pour varier ce compte rendu du conseil municipal, ceux qui travaillent pour vous et vous seuls :

    Premier trombinoscope partiel, parce que les élus ne sont pas très connus du grand public, juste leur tête et leur nom, parce que leurs attributions....On commence avec ceux qu'on ne voit plus. Ou presque... On espère qu'ils sont en bonne santé !

    Saison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmesSaison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmesSaison 3 - Où l'on reprend tout à zéro, avec les mêmes

    A.Puybareau – J.M Peréa et sa colistière, J. Ripert, qu'on pourrait surnommer "l'ombre du Mordor".

     Ils sont mignons hein ? Ce sera tout. Je commence à me demander si ce spectacle de mauvais acteurs va nous intéresser encore longtemps ! Ce qui est sûr, c'est que Didier Mouly a manqué ce soir. Réponse le 4 octobre (je crois) date du prochain conseil municipal, s'il est ouvert au public.

    En attendant, pour tenir le coup, prenons un peu de hauteur en un direct* permanent sur le lieu où règnent, accordés en un étrange ballet, raison et déraison, égos et dés -égos, folie douce et folie furieuse.

     

    * Ne vous laissez donc pas hypnotiser ! La vérité est ailleurs...mais je ne sais pas où. Peut être dans un studio cosmique !

    Images google : la Cène L. de Vinci - Persistance de la mémoire Dali - Non pipe Magritte - le cri Munch -

    Vidéo : La terre depuis la station spatiale internationale (parait-il)

    « Des lieux en attente...2016, un tout autre âge »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :