• S3, où Marie No donne le Tempo

    S3, où Marie No donne le Tempo

    Elle tente sa chance pour l’investiture macron. On ignore si elle a fait campagne, si elle a ses chances, si elle a même participé à la marche en marche du 2 mai. Mais elle se heurte à la pierre d’achoppement qu’est la charte de Nouveau Narbonne à laquelle elle a implicitement adhéré. Alors, que dit cette charte, est elle vraiment claire, explicite, compréhensible, etc. ?

     Je m’engage dans le cas ou je serais élue et pour la durée du mandat :

    1. A ne faire état dans mes actions en faveur de la gestion municipale, ni de mes conceptions ou d’engagement à caractère politique, ni d’appartenance à une formation politique

    2. A n’instaurer, dans le cadre de mon mandat municipal aucun débat ni aucune discussion touchant à un problème de politique, de parti national ou international, de telle façon qu’en ma qualité d’élue municipale, je ne m’occupe que des actions communales, dans l’unique intérêt de la ville de Narbonne.

     Tout ceci écrit dans un français des plus clairs, accessible au premier venu. Une relecture de cette charte serait donc profitable aux élus NN. Pas d’engagement politique, pas de prise de position politique, pas d’adhésion à un parti politique, sauf s’il est fantôme, comme le P.S., sous peine de sanction.

    Directrice du CCAS, en charge d’une des délégations les plus importantes de la municipalité, Marie Noelle Garbay est, ce jeudi 4 mai au soir, lors du conseil municipal, destituée du poste d’adjointe au maire et privée de ses délégations. Avec les sous qui vont avec, sauf erreur du service de paie.  Mais aussi, avec, parait-il, la possibilité de revenir, après les élections, en septembre.

     L’accusation : il a été constaté que Mme Garbay, qui a signé une charte et accepté de ne pas faire état de ses engagements politiques, n’a pas respecté son engagement depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ne s’est pas présentée aux réunions auxquelles elle devait être présente. Fait donc preuve d’une surcharge personnelle d’activité…Ses délégations lui ayant été retirées, ce poste d’adjointe ne peut être maintenu. 

    Les plaidoyers :

    Mme Bossis : nous sommes contre cette décision bien que nous soyons opposants à son programme car nous portons, nous, un projet plus ambitieux pour la ville (sans blague !)C’est la deuxième femme exclue de votre majorité. Vous avez pourtant loué son travail. Nous voterons le maintien de son poste d’adjointe, nous ne nous abstiendrons pas sur cette délibération. Car nous reconnaissons son travail et son engagement auprès des Narbonnais. S’abstenir signifierait soit S3, où Marie No donne le Tempoque nous nous désintéressons du sujet, soit que nous soutenons cette décision. Marie Noelle Garbay reste une opposante politique, mais nous reconnaissons son travail et sa préoccupation pour des Narbonnais.

    Nous notons en outre montre un certain flottement dans votre majorité. 6 personnes sont déjà désengagées. Nous aurions, en outre, préféré un vote à bulletin secret pour une véritable expression démocratique (dans le secret, véritablement)

      

    S3, où Marie No donne le Tempo Jean Claude Julès : je ne peux en conscience voter pour la suppression  du poste de Mme Garbay. Même si cette décision correspond aux engagements signés par chacun des élus nouveau narbonne, ce qui permet une plus grande concentration dans la tâche municipale, j’ai le sentiment qu’il y a 2 poids, 2 mesures. (affaire César) J’ai d’autant plus de raison de ne pas me mêler de cette histoire, que j’ai moi-même été privé de mes délégations pour avoir simplement eu l’outrecuidance de marquer mon désaccord et ma déception sur la direction prise par l’équipe dès le début. Victime d’un traitement arbitraire, je ne peux donc m’associer à cette sanction et je m’abstiendrai…

    Ste Cluque : si le contrôle de légalité se penche sur cette délibération, motivée par «une surcharge personnelle» le résultat sera négatif et le tribunal administratif statuera en votre défaveur.

    La décision :

    Qui s’abstient ? 2 , Julès et le discret Giardina.

    Qui vote pour le Maintien de l’élue à son poste d’adjointe ? 8 de l’opposition uniquement.

    Qui vote pour la destitution de l’élue à son poste d’adjointe ? La question n’a pas été posée, évitant aux élus de la majorité de lever la main.

     Délibération votée à l’unanimité.  

    S3, où Marie No donne le Tempo

    Mme Garbay remercie ses défenseurs, affirme qu’elle est « sans illusion et qu’elle laissera faire l’arbitraire », se lève et quitte le conseil municipal. Va-t-elle démissionner pour n’avoir pas respecté les règles du club qu’elle a choisi de rallier ? Va-t-elle assumer les risques et inconvénients de cette transversalité politique pratiquée localement ?

    L’homme de la situation : Christian Loumagne, pressenti pour  être représentant à Alenis, la société embellisseuse de vie, représentant pour 7 écoles. Face à Isabelle Herpe, pour Alenis, ou Mr Adrados, pour les écoles, la majorité fait son choix : Christian Loumagne ! Forcément ! Rire général pour le jeu.

     Courage, Christian ! C’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe ! Le travail c’est la santé. Tant va la cruche, euh , courage !

    Joyeux chahut : La délibération (portant sur la vente d’une maison fait intervenir Ortiz sur la « vente des bijoux de famille ». On peut imaginer pourquoi cette mise en place de cessions foncières dynamiques, et ce n’est pas le sourire de Mr Malquier qui me fera changer d’avis, la cession dynamique est en marche. Il se fait chahuter par ses colistiers rigolards : Exclusion, la charte, la charte !

     Mignonitude : Le bambin de Cyrielle Bouisset de plus en plus craquant. Viendra –t-il aux cm jusqu’en 2020 ?

     Zac des Berges de la Robine : la ste oppo en profite pour parler du Muréna, le maire ayant rencontré Carole Delga à ce sujet, Delga qui se serait engagée pour la réalisation du parvis. Elle s’inquiète de la non démolition du garage gomez qui retarderait le chantier de 6 mois, induisant des surcoûts, impactant la vie économique de la ville, et de l’inconséquence du maire quant à ce dossier. (Le musée devait être livré en 2016, puis cette année, puis plus tard)

     

    S3, où Marie No donne le Tempo

    Réponse du maire : vous commencez courtoisement et terminez par des propos désagréables. Parlons plutôt de votre inconséquence puisque nous passons d’un musée de 100 millions d’euros annoncé par Georges Frêche) à un bâtiment de 42 millions d’euros. Qui est le plus inconséquent, les élus socialistes qui n’ont pu conquérir la région pour obtenir un grand musée, ou les élus qui gèrent au mieux les intérêts de la ville ? Ce musée n’aura pas l’ampleur que vous imaginiez.

    Nous apprenons donc, pèle mêle, que le garage Gomez (sis en face de la maison de l’amitié) est en pourparler quant aux dédommagements attendus pour quitter les lieux, et que c’est long. 200 000€ d’indemnités ont été proposés, augmentés de 120 000 par la région. 

    Que la dite Région remplacerait le parvis (côté Robine) du Muréna par un parking. Il faudra donc consolider les berges et préserver un passage pour les piétons et les cyclistes.

     Qu’elle table sur 75 000 visiteurs l’an, visiteurs qui iront probablement dépenser leur argent à Bonne Source, que les matériaux de construction (béton spécial) du dit musée provient d’Angleterre et se détériore sous notre merveilleux ciel, ce qui entraîne un surcout et un retard dans la livraison du Foster, mais ça, on a l’habitude des retards,

    Que les Cadets de la défense vont toucher 11 000€ de subventions, ce qui est très bien, Que le Ccas a équilibré ses comptes et que sa subvention baisse en conséquence. Qu’une mutuelle communale sera mis en place par la ville (voir la presse d’ici) comme dans 1000 autres villes, comme Béziers la voisine, nom qui fait tressaillir d’horreur Mme Flautre, qui appartient au bloc du Bien pur et écologique ; que la statue d'Ernest Ferroul, sculptée par Gibert, inscrite au patrimoine de l’Etat, va subir une réfection au niveau du texte gravé dans la pierre, (au verso du monument) ce qui réjouit l’opposition qui est persuadée d’être Ferroulienne aussi, , et que plein de choses sont en cours.

     

    S3, où Marie No donne le Tempo

    Ingrat est le métier de conseiller municipal. Patient est le public, nombreux ce soir (vous pensez, une destitution annoncée) qui s’offre régulièrement un spectacle de qualité variable.

    Bascou a peur, nous aussi d’ailleurs. Le traitement préconisé par Rubresus (Extraction des nitrates) lui parait, d’après ce que lui en a dit Areva, aussi inquiétant que celui choisi par la Société (Cuisson des nitrates dans un chaudron de sorcier*) C’est le sujet de la dernière délibération, qui vote une « motion » pour faire suite à la réunion du 6 avril, relative au projet de traitement des nitrates, et inciter le préfet à nommer un comité d’expert indépendants, autre que la Dréal et à surveiller tout ça. Je reconnais que les nombreuses informations (analyse des boues, recs pollués, inquiétude des comités de quartier, etc.) et répétitions des élus ne m’ont pas permis de comprendre le contenu précis de la motion. Mais une certaine vigilance est apparemment à l’œuvre ! Ce qui est certain, c’est qu’il faut traiter les nitrates…

    Unanimité !

     

    S3, où Marie No donne le Tempo

    JB, paniqué, piétine ses dossiers.

     

    Un bon conseil municipal animé de façon exsangue par ses participants, peut être encore sous le coup du débat présidentiel de la veille. Malgré un bruit de fond permanent courant dans le groupe j’M Narbonne, (macron, législatives, portefeuilles ou pas à venir) tout le monde avait l’air, sinon fatigué mais étrangement amorphe.

     Pour finir, rien à voir, un petit point sur les bibliothèques partagées qui connaissent un succès grandissant. Au plan St Paul, en particulier, où la bibliothèque est toujours vide, non parce que l’on n’y met pas de livres mais parce que de gros salauds viennent désormais ramasser les ouvrages déposés pour les revendre. Salauds de voleurs ! Bon je m’emporte ! Peut être fournissent ils des maisons de retraite, des mjc, des cafés…

     

    S3, où Marie No donne le Tempo

    On ne peut jamais rien faire de bien, c’est dingue !

    Et pour vraiment finir finir, en cadeau à tous mes lecteurs, dont j’apprécie la visite, (les toasts sont toujours prêts à être brandis, si si ! ) 3 petites photos de la rocade Est, qui a vraiment l’air d’être en train. Mouais. Tout son tracé est dégagé, bien qu’encore problématique. Beaucoup d’eau, beaucoup de traverses. Il faudrait y organiser un évènement, mais j’ai la flegme. 1 heure de marche, aller retour, du Rond point vers Coursan à celui de l’Amphore. L’Arlésienne deviendrait elle Audoise ?

    N’hésitez pas à aller vous y promener (un dimanche), il y a encore des fleurs sauvages, des herbes inconnues, des moutons et des poules en bordure, de petites sauterelles, des odeurs et des couleurs qui bientôt, disparaitront.

     S3, où Marie No donne le TempoS3, où Marie No donne le TempoS3, où Marie No donne le Tempo

      

    *Voir ICI, éventuellement.

     

    « Le maître de la PlaceLe cadeau d'Anne Marie »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :