• S2 - E8: l'histoire sans fin

    S2 - E8: l'histoire sans fin

     

    Je vous attends au coin du bois, dit le méchant Goupil (Ortiz) au gentil garçon (Malquier). Ces mots étranges, vaguement menaçants, ont clos le conseil municipal du 23 juin.  Il s'agissait de tacler les résultats de l'équipe municipale quand à son budget futur et son  recrutement de personnel.

    Le préambule du Maire : A 600 mètres du Cœur de Ville, une ZAC, bien conçue, à développement économique incontestable, a été flinguée pour de basses raisons politiciennes. Six années de friches ont donné aux Narbonnais un ressenti d‘abandon. Ceux-là même qui ont annoncé la création d’un habitat accessible à tous, un « éco–quartier », la création d’une salle multi–sports, la création d’une salle de concert, n’ont rien réalisé, surtout pas un projet de ville. Aujourd’hui, à travers leurs instances politiques, ils annoncent que le projet en cours de réalisation sera dommageable, inapproprié et coûteux. Ils s’interrogent sur l’implantation du projet structurant annoncé depuis 2013 par NOUVEAU NARBONNE. Ils sont prêts à inviter ceux qui n’ont rien fait pendant six ans, à débattre. Je leur propose de venir, dans leurs permanences respectives, quand ils le souhaitent, leur présenter cette belle réalisation économique, sportive et culturelle que NARBONNE attend avec impatience. Je suis à leur disposition.[...]

    [...] Narbonne comme toutes les communes ne doit pas subir le laxisme des élus de l’agglomération. Depuis plus de deux ans, la Narbonnaise souffre de l’arrivée massive, aux beaux jours, des gens du voyage. Une aire digne de l’accueil de ces personnes doit être, sans délai, préparée. Les élus NOUVEAU NARBONNE ont proposé différents sites qui n’ont pas été retenus par le GRAND NARBONNE.[...]

    Un préambule applaudi amèrement par le groupe j'M Narbonne qui ne manie bien que l'ironie.

    Ce dernier épisode s'est déroulé comme les précédents : les mêmes questions qui reviennent, les mêmes stratégies de déstabilisation, les scénaristes manquent décidément d'imagination. Et hormis des disputes nourries sur l'attribution des subventions, qui n'a d'ailleurs pas attiré la foule, il ne s'est pas passé grand chose.

    Mr Adrados, que l'on entend pas souvent,  à propos d'un lieu de vie pour seniors, à Montplaisir, félicite l'équipe municipale pour ce projet mais ne peut s'empêcher de déplorer, une fois de plus, l'abandon du projet d'une école à Montplaisir.

    C'est que méthode Coué, foi en la loi d'attraction de l'univers, etc.. ils ont fini par croire qu'ils allaient vraiment construire une école grand côté. Un projet élaboré la dernière minute du mandat socialiste, en octobre 2013 plus exactement, où a été lancé  un concours de maîtrise d’œuvre , qu'ils ont acté 6 mois avant les municipales ! Prêts à bétonner un espace vert bien utile à l'entrée de la ville.

    S2 - E8: l'histoire sans fin

    La majorité s'esclaffe : Oui, il vous a fallu 5 ans d'études pour décider la 6ème année d'implanter une école à Montplaisir !

    C'est vrai quoi, si cette école était si importante, pourquoi n'en avoir pas fait un des projets pour les municipales de 2008 ? C'était quoi déjà ce programme électoral ?  Ouvrir Grand Côté ? Retrouver un cœur qui bat ?  construire une navette fluviale pour relier St Jean St pierre au Théâtre, par la foi ?  Construire une salle omnisports pour accueillir des événements, une multimodale ? Un parking aérien en face de l'hôpital ? Ah oui, les Barques, dont tout le monde peut profiter, et l'Iness qui force l'admiration !

    S2 - E8: l'histoire sans fin

    Les finances vont bien merci. Ortiz déplore, une fois de plus, (voir conseils précédents) le sous investissement « alors que nous on investissait beaucoup plus ».  15 millions sur 18, ce n'est pas suffisant. Car bien sûr , il faut faire travailler les entreprises locales. Lesquelles ? Celles de construction bien sûr, l'investissement préféré des politiques, le BTP toujours, encore, et à jamais. Tiens, le banquier a oublié de demander combien coûtait le fonctionnement du dôme José Nicolaï. On avance ! Par l'oubli !

    S2 - E8: l'histoire sans finInvestissement public, investissement privé, investissement avant tout.

    Des associations ont obtenues (bien tardivement) des subventions, d'autres non, provoquant émois et débat dans l'opposition. Ne rien lâcher et s'accrocher aux boites de chocolat qui nous sont dues, telle est la devise en vigueur

    Bien entendu, l'attribution d'une subvention de 10 000€ à un pôle universitaire catholique (sur lequel il va falloir enquêter) a déchaîné les passions des laïcistes intégristes. Il fut un temps où la République était simplement laïque. Il n'était point nécessaire de l'évoquer. Aujourd'hui on entend prononcer ce mot à tout bout de champ. Incertitude laïque ?

    Vouloir faire américain et finir toujours français. Pourquoi la ville devrait-elle subventionner un bal des lycéens avec élection de reine et de rois choisis sur casting ? 6000 € sont donc attribués à Acti City pour cet événement, somme que certains sont prêts à refuser, pour dénoncer l'attitude de la ville. Vous avez raison jeunes gens debout, que vos écoles organisent ce fichu bal.

    6000 € également pour les 1000 poètes. Étonnement ! Ça paye la poésie !

    0€ pour le Club Unesco du grand Narbonne. Bien fait !

    De la multimodale : qui provoque manifestations et détractions diverses. Mouly eut été mieux inspiré de proposer de « construire un palais omnisports pour accueillir de grands événements sportifs, culturels et musicaux *» mais il aurait été traité de coucou. 

    Requiescat in pace : Définitivement disparu, et du conseil municipal et du conseil communautaire, l'élu front national. RIP Jean Marc Péréa. RIP 10,98%.

     ...Je vous attends au coin du bois...

    C'est ainsi que ce dernier conseil municipal, agité, passionné, mais peu audible, de l'année politique s'est terminé : sur un éclat de rire !

    Bonnes vacances à tous !

    S2 - E8: l'histoire sans fin

    « Bikini, nous tiens tu vraiment ? 3 Évènements 1/2, chaud week end »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :