• Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

     Article proposé par Carmen Cru, Dame posée et discrète

    Résolution n° 2 : ne pas se faire des amis

    Les relations sociales de qualité ont leurs labels d'excellence : superficialité, légèreté, infidélité, changement. Il faut, pour vivre bien, connaître quelques personnes que l'on fréquente agréablement de temps en temps, et même de loin en loin, avec qui l'on prend bien soin de ne parler que du temps, et qui savent en parler admirablement. Des gens qui vous permettent de savourer chaque idée, chaque mot, des mélomanes instaurant des conversations ou l'on peut faire des pauses, sans qu'un imbécile ne s'y engouffre, avec qui il est possible d'apprécier l'argument comme un bon vin. Pour écouter avec bonheur, être écouté avec plaisir.

     

    Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

        

    fréquenter des gens cultivés, qui savent ce qu'est une idée, un concept, c'est mieux

     Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

     Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

     

     

     Avoir de vrais amis, érudits, subtils, fun, absents

       

     1 – pourquoi ne pas se faire des amis

    Parce que les gens sont trop bavards. Parce qu'ils sont ennuyeux. Parce qu'ils sont généralement fauchés. Parce que vous vous retrouvez comme une cloche car vous vous êtes acoquiné avec des cloches qui sonnent bien plus fort que vous...

    Vous manifestez un intérêt pour quelqu'un ? Il se prend tout de suite pour une star. Dès que l'on fait une nouvelle connaissance, cette dernière se jette sur vous pour vous raconter sa vie en long, en large, mais surtout en travers. Et que vous raconte t-elle ? Rien, au mieux, la même chose que les précédents : j'ai beaucoup souffert, je ne veux plus souffrir, je suis fauché, je ne veux plus être fauché, Je suis très brillant, je ne veux plus...etc....

    Et si on cherche à connaître les gens, ou tenter de savoir qui ils sont, c'est la plongée en enfer. Ils se mettent à parler d'eux sans fin, à décrire leur misérable vie comme si c'était l'aventure du siècle, (qui vient de commencer) à geindre, à monopoliser l'attention. Bien sur, dans cet exercice verbal, on peut les trouver digne d'admiration car être constamment en mesure de remplir le vide avec du néant demande une énergie de « créateur, de dieu de l'Olympe au moins. Mais il est difficile de les admirer longtemps car ils sont capables de répéter 5 fois la même chose en moins d'une heure.  

    La plupart adore la mise en scène de soi : et que la boulangère m'a dit que j'avais de beaux yeux, et qu'il m'a offert une rose alors qu'il ne m'avait jamais vu avant, et que j'ai eu une suite de rêve à l'hôtel parce qu'ils s'étaient trompés dans les réservations et ça ne m'a coûté que 10€ pour toute la semaine, et que la petite sirène de Copenhague m'a dragué, bref.... ils sont toujours en train de vous raconter des choses qui se ne se rapportent qu' à eux, incapables de penser de façon générale  ou de creuser une simple idée. ( un ami m'avouait qu'il ne supportait pas les conversations générales qu'il torpillait, à cause de la forme domestique de son esprit) Ainsi un jour où le cercle débattait de l’euthanasie, il s'engouffra de guerre lasse dans la conversation en parlant de sa mère qui était dans une maison de retraite et qui s'y plaisait bien, à la consternation de ceux qui étaient en plein débat  éthique contre morale !!!

    L'euthanasie qu'en pensez vous ? Moi ma mère elle est dans une maison de retraite et patiti et patata...  Et que pouvez vous faire face à quelqu'un comme mon ami ? Vous mettre à hurler, lui mettre une claque et profiter de l'effet de surprise pour quitter l'assemblée en courant ? Non, vous subissez courtoisement la défaite de la conversation qui avait si bien démarré et vous vous jurez de l'éviter autant que possible ! Ou vous l'imaginez foudroyé par son babil. On l'évacuerait par la fenêtre et on poursuivrait la causerie après avoir doublé la dose de cognac dans le verre adéquat.

     

    Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

    Et même quand vous vous déplacez en solitaire, il suffit d'être mal placé au restaurant ou au café, ou dans un train, - je ne parle même pas de l'avion où on ne peut changer de place -  pour qu'aussitôt se déversent dans vos oreilles des tombereaux d'inepties, de diarrhée verbale, de contentement de soi romancé à l'infini.

    Il arrive forcément le moment où l'on se pose cette question vitale, cette question de survie : comment échapper au verbiage d'autrui ? (avec accessoirement cette autre question qui à l'air hors sujet mais pas vraiment : pourquoi des individus sortent-ils dans la rue et tirent-ils sur tout ce qui bouge ? Les pauvres ! Ils ont eu trop d'amis )

    Et bien,  pour préserver son bien être mental, il existe des solutions plus ou moins praticables

     

    2 – comment ne pas se faire des amis

    Des gens veulent faire amis amis avec vous en vous racontant leur vie ? Vous reprenez le contrôle et les assommez de votre propre misérable vie faites d'innombrables problèmes que vous inventerez au fur et à mesure. Ils fuiront, croyez moi, ou changeront d'attitude.

    Vous cherchez des chemins détournés pour ne pas les croiser en ville, ce qui vous permet de stocker des découvertes et anecdotes pour de prochaines rencontres plus intéressantes et parfaitement superficielles   

    Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015Dans le cas de gens comme mon ami, à l'esprit domestique, vous ne pouvez les frapper. Inacceptable socialement. Vous seriez obligé de déménager. Hors vous n'en avez pas les moyens. La seule solution c'est de brandir impérieusement la main devant le visage de l impudent, lui couper la parole et demander ?

    - Est ce que ta mère va être euthanasiée prochainement ?

    - Quoi ? ça va pas non ?

    - Alors quel est le rapport avec le sujet de la conversation ? Si tu ne veux pas qu'on te l'euthanasie ta mère, tais toi.

    Là vous avez peut être une chance d'harmoniser les choses, peut être, car l'impudent se fout royalement du feng shui ambiant et poursuivra son babillage enfantin, plombant allègrement la soirée, enchanté de lui même, le monstre.. la jouissance intellectuelle du bavard impénitent, j'imagine

    C'est dur. Donc tenir conversation avec soi même, c'est une solution toujours gratifiante car cela vous pousse à aborder un sujet sous tous ses aspects, tous, et à conclure votre propos comme vous le voulez, quand vous le voulez.

    Choisissez des endroits peu fréquentés lorsque vous sortez ou évitez les endroits branchés. C'est pareil

    Eviter les contacts trop intimes : Les saluer d'un signe de tête. Oubliez la poignée de main. D'où sort cette main d'abord ? Ne jamais leur faire la bise car vous vous retrouvez généralement avec du fond de teint premier prix sur la peau, ou vous vous la faîtes invariablement éplucher par des barbes d'individus + ou – sains. Pouah !!

    Répondez à leur éventuel intérêt par des borborygmes, des phrases inarticulés, et ils se dépêcheront de vous trouver nul. Réservez vos conversations pour de vraies personnes.

    Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

     

    Refusez leurs invitations : vous êtes attendu, avez du travail, êtes contagieux en ce moment, cherchez Dieu, avez besoin de calme.. Ils seront dégoûtés.

    Ne les invitez jamais. Si vous le faites arrangez vous pour que ce soit le jour où l'appartement est sens dessus dessous, et demandez leur de vous aider à ranger en expliquant que vous êtes en pleine dépression, que vous n'arrivez même plus à vous doucher le matin: ils ne reviendront pas et vous mépriseront. Vous aurez la paix.

    Et solution extrême : faites vous pétomane, (mangez des haricots 2 ou 3 fois par semaine arrosés de bière). Bien sûr votre réputation en prendra un coup. Mais l'on vous fuira et vous aurez la paix. Vérifiez tout de même que ceux ci ne fréquentent pas ceux qui savent parler du temps avec brio. Ceci dit, si c'est le cas, vous nierez tout ragot sur votre personne.

     

    Résolution n° 2 : ne pas se faire des amis 3 – Vous souffrez de solitude ?

     

    Quelle blague, la solitude ça n'existe pas ! Mais si vous vous ennuyez avec vous même, cela arrive aux esprits vides, ou trop pleins, la parade est simple. Précipitez vous dans des endroits où ont lieu des manifestations faciles (vernissages, inauguration, vides greniers ou vide tout, repas associatifs, randonnées) et où vous ne connaissez personne et déployez tout votre charme : vous passerez un moment du tonnerre, tout le monde vous trouvera adorable, Vous rentrerez chez vous enchanté de vous mêmes et des autres.

    Les gens c'est bien à intervalles lointains, quand ils restent à leur place. Ils sont rares mais ils existent : Je ne les ai jamais rencontrés !

     

     

    Résolution n° 2 : 0 amis pour 2015

     

       

    Signé  Carmen Cru

     

    source images : Google mon ami d'écran

    « Voir grand à toute LGVCarnavalesque »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 5 Mars 2015 à 13:44

    Je me suis vraiment bien amusée ! Quelle facilité d'élocution tu as ! Tu déroules tes mots comme on déroule un tapis ! comment fais-tu ? Je t'admire cette facilité, qui malheureusement n'est pas du tout la mienne ! Je préfère écrire, car je peux prendre tout le temps que je veux .....

    Bisous

     

    2
    Lundi 9 Mars 2015 à 00:38

    Merci Luciole pour tes encouragements. A bientôt !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :