• Rentrée politique

     

    Rentrée politique    

    Le déshonneur de Georges Abbamonte

    Sur une place déserte, seul au monde, un homme est assis dans un fauteuil roulant, face à un escalier monumental, la tête levée vers la mairie. Impuissant. Démuni. Une situation déchirante illustré par une photo poignante,  qui devrait faire le tour du monde, signée par la presse  d'ici du 31 août.

    Cet homme , que nous avions déjà rencontré dans la cour d'honneur lors d'un conseil municipal en mars 2015, et qui s'était sauvé lorsque le maire avait apporté une solution, est toujours là, face à l'indifférence du monde. Oui, c'est le seul de la ville qui ne peut accéder à l'état civil. Et c'est affreux !

    Rentrée politique 2015

     Comment je fais ? s'écrie t'-il désespéré ? Du fond de ma détresse, je crie vers toi Mouly! Voici, Monsieur, quelques solutions pour  y arriver. Puisque le passage de l' Ancre est impraticable, que la réserve communale est inopérante, que vous n'avez pas confiance en la bonté du personnel, que la presse vous photographie si volontiers quand vous allez chercher un papier administratif, pourquoi ne pas vous lancer dans plus spectaculaire encore :

    Rentrée politiqueRentrée politique

    • Se présenter à la mairie dès l’ouverture des portes et se catapulter jusqu'au guichet de l'état civil.
    • Commander un exo squelette permettant aux gens paralysés, tétraplégiques, de se lever de leur fauteuil.
    • Rencontrer le maire et l'interroger sur l'agenda de mise en accessibilité en cours pour la ville.

    Et si vous n'avez pas l'envie, ou les moyens de ces solutions, faites vous photographier aussi devant le tribunal de commerce, Boulevard de Gaulle, qui n'est plus accessible aux handicapés en ce moment même, qui eux ne peuvent convoquer la presse, car l'accessibilité est toujours en panne ;  peut être que votre mise en scène fera avancer le dossier.

    Le buzz comme action politique. C'est l'indigne, pathétique, honteuse rentrée de la gauche locale. Une rentrée qui ressemble fort à un de ces profils facebook où l'on vous somme de liker parce que « je suis sûr que tu ne mettras pas 1 j'aime parce que je suis mutilé/handicapé/défiguré/gros/, mets 1 j'aime et dit amen»

    Des projets pour le territoire ? J. Bascou nous avoue enfin qu'aucun projet de territoire n'avait été validé, et même imaginé depuis sa réélection en 2014.  On le savait, la presse disait que oui, ce 31 août elle dit que non.   9 ans plus tard, la notion de Territoire est toujours aussi nébuleuse dans l'esprit de ceux qui prétendent le développer.  Une vingtaine de cerveaux féconds vont soumettre les idées nouvelles au grand maître. On sait déjà que le ticket de bus passe à 1,20 €, que les bus ont été "défloqués" et repeints à toute vitesse pour la grande mobilité en grand, on est donc toujours dans le voir grand. Il y  donc bien une constante dans l'action du grand Narbonne : Grand. On saura tout le 30 septembre, un peu avant ou un peu après. Dans quelques mois nous dit-on. Des lendemains vont chanter...à grand gosier !

     

    NN fait sa rentrée :  Après avoir rendu hommage à Hubert Mouly, ce maire bâtisseur, socialiste, humaniste, ayant un"grand amour pour Narbonne". Un profil d'homme qui manque cruellement de nos jours. On attend de voir cette année si son successeur marchera sur ses traces, avec humilité et amour et en résistant au goût du pouvoir. Dans l'immédiat et pêle mêle,  furent évoqués les succès des manifs de l'été, les nouveaux parcours des bus définis par un homme que vous croisez tous les jours en ville, à pied, en bus dans Narbonne, Mr Edouard Rocher, maire de Coursan, l'arrivée d'un nouveau directeur de cabinet, Mr Mandin et l'assurance que l'équipe municipale œuvre pour le bien des Narbonnais, et d'eux seuls...

     

    Rentrée politiqueRentrée politique

                                      H. Mouly                                         L. Madaule  photos Sallis Bouscarle

    J'M Narbonne aussi, Après avoir rendu hommage à Louis Madaule, ce 28 août, ce maire bâtisseur, socialiste et humaniste. Un profil d'homme qui manque cruellement de nos jours. Bascou aurait pu s'en inspirer. Organisant leurs réunions le même jour que NN, on ne peut savoir ce qui se raconte, aucun chroniqueur ne s'étant fait connaître à ce jour. De toute façon on ne peut y entrer sans validation. Il suffit de photographier une façade pour être traité "d'espion". Z'ont sûrement des choses à cacher...

    Voilà voilà. On peut se demander si les sages ont fait leur rentrée où si les fous sont  encore lâchés ? Les pollueurs polluent le ciel, les nettoyeurs nettoient la ville, les chiens et les gens se promènent, il fait beau, les écoliers ont repris le chemin de l'école, de nouveaux habitants arrivent tous les jours, et l'eau est un peu plus fraîche à la plage, mais il y n'y pas plus grand monde. Ouf ! On attend la réouverture du Melting Pot, seul évènement gourmand de la rentrée, et on ne pense à rien. C'est le week end !

     

    Rentrée politique

    Pollution matinale

     

    Rentrée politique

     

     

    Source images dans l'ordre d'apparition : l'indépendant d'ici - dreamstime - Maxisciences - Wikinarbonne (cliquer sur l'image des maires pour accéder au site)

    « Revue d'été, comme ça Gribouillis ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :