•  

    Diane du murmureDiane du murmure

     

    Les arbres murmurent dans le vent et nous chantonnent leurs secrets. Diane Mazabraud et Antony Duff  parlent avec eux et partagent avec nous ces révélations  :  voix des êtres cachés de la forêt, chant du mystère et de la fantaisie.

    Quand je suis dans la nature, raconte Diane, je m'applique à la regarder, à communiquer avec elle. En me promenant les arbres se présentent à moi, ce sont eux qui me choisissent. Et donc je les photographie. je crée ensuite un photomontage qui révèlent, en finale des êtres. Cela ne fonctionne pas avec tous les arbres, et cela peut paraître mystique, comme l'est la nature finalement. Mais je crois au petit peuple, aux esprits de la nature. Par exemple, dans ce peuplier qui a été coupé au jardin du moulin du Gua, il y avait une femme. J'ignore où elle s'est réfugiée maintenant.

      

     

    Et de fait, là apparaissent le maître du temps, ou le gardien. Et ici un yogui, là un aztèque, êtres inconnus, déités inattendues, résultats vertigineux. Chênes lièges, peupliers, oliviers, arbres calcinés révèlent, avec leur visage propre, dryades, faunes ou nymphes, qui habitent en leur cœur. C’est surprenant, un peu dérangeant, car notre regard, souvent superficiel, doit désormais tenir compte de leur existence. 

    Les travaux de Diane Mazabraud et d’ Antony Duff,  quasi chamaniques, traduisent leur grand amour des arbres, ces créatures particulières, merveilleuses, qui, par leur beauté, nous font toujours du bien.

     

    Au Waw murmurent les arbresAu Waw murmurent les arbres

     

    C'est une très belle exposition mêlant dessins et photographies, de celles qui vous incitent à regarder, tout simplement, sans avoir à interpréter, ou à discourir, ou à expliquer quoi que ce soit. Ouvrez les yeux, tendez l’oreille, et vous entendrez ce que vous murmurent les arbres.  Ce sera indéniablement un message personnel !

    Au Waw, jusqu'au 23 novembre. 22 Boulevard Gambetta, Narbonne. Du lundi au vendredi

    Pour suivre ou découvrir Diane Mazabraud : photographisme

                                                          Antony Duff :  La page

     

     

     

    Diane, Antony et une demoiselle d'Armissan

    Images : Propriétés d'Antony Duff et Diane Mazabraud

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    5 ans de blabla

      

    5 ans de blabla5 ans de blabla

      

    5 ans de blabla

    5 ans de blabla

     

    Merci à tous pour vos nombreuses visites et bonne lecture !

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Farouchement... Narbonnais(e)

     Billet écrit par Lenath, lecteur ou lectrice du blog.

    Une fois n'est pas coutume, voici un commentaire de lecteur, ou lectrice qui est un bien joli billet en lui même. Un cri d'amour pour Narbonne, sincère et tout en nuances à la fois. Merci à Lenath.

     

    Narbonne, 7 ans que j'y vis et on y est bien ! Quel que soit l'heure je m'y sens en sécurité. Je ne me sens pas en danger au centre ville(contrairement à Béziers ou Perpignan).

    Il y a un rythme de vie à prendre. Si vous allez trop vite pour ma ville, vous vous y sentirez mal. Ici, on apprend à ralentir un peu, et profiter de petits riens. Il y a une culture locale forte et si vous ne voulez pas la respecter, il n'y a pas de mur qui vous empêche d'aller ailleurs. Se faire des amis est difficile, parait-il. Encore faut-il s'intéresser aux autres, et accepter de participer à la vie locale, vous verrez, ça ira mieux.

    Pas grand chose à faire en dehors de l'été ? Pas faux si vous ne savez pas profiter des extérieurs. Enfilez un coupe vent, une capuche et allez vous ballader l'hiver, voir les flamands roses à Peyriac etc.... Allez dans la Clape,  elle est ouverte et garantie sans touriste l'hiver. Sortez vous aérer la journée et profitez de vos amis le soir. Des sentiers sympas à faire en vélo (Narbonne-Ile de Sainte Lucie / Narbonne-Gruissan ou plus loin) et sur du plat.

    Je viens d'une ville de plus de 200 000 habitants. Et à part pour le transport (et c'est juste logique) la ville est aussi bien structurée. Une médiathèque super, autant de grandes surfaces, bowling, patinoire, piscine (beaucoup trop trop chère certes) avec bassin de 50 mètres, bars, restaurants, magasin Cultura... Il y a tout. Mais tout est cher quand on vient, comme moi,  d'une ville où rien ne l'est.

    Malheureusement, j'ai peur pour ma ville. On devient fou. Il y a Malvesy qui va nous faire du mal. Il y a cette salle multimodale qui est une hérésie électorale. Qui va empiéter sur un des rares endroits verts en cœur de ville. Alors que nous avons un parc des expo vieillissant qui aurait fait l'affaire pour construire. Nous avons le site de l'aspirateur, et ce nouveau musée Narbovia qui sera je pense, un flop. Il y avait de la place à cet endroit aussi pour cette salle. Beaucoup d'argent dépensé pour des échecs. Alors que notre théâtre juste à côté se meurt. Le tout avec un maire qui se fait appeler Maître. Une folie touristique qui laisse une empreinte sur la vie locale. Beaucoup d'attrape touristes en restaurants, et des tapas (nourriture populaire à la base) à des prix de dingos ! Descendez en Espagne, même juste après la frontière, les prix des tapas y est deux fois moins cher.

    Narbonne va finir comme certaines villes de Bretagne, morte. Seuls les étrangers, les bobos, les parisiens-toulousains, et les défiscaliseurs loi Pinel achètent des logements à Narbonne. Les gens qui y vivent et travaillent se condamnent à être locataires. 53 000 habitants, 26 000 ménages, 35 000 logements et on en construit encore... Une offre déjà bien supérieure à la demande mais des prix inabordables. Alors qu'on est dans le département le plus pauvre de France et qu'on a 23% de chômage. Cherchez l'erreur. A moins de 150 000€ avec travaux ou 170 000 - 180 00€ sans, très dur d'acheter une maison sur Narbonne même. Les agences coupables.... ?

    Narbonne est belle, et je pourrais vous en parler des heures. Mais le virage qu'elle prend est en train de la défigurer, la dénaturer.

    Farouchement... Narbonnais(e)

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires