•   

    L'Atelier des merveilles

      

    Biche et pied de biche, crin, tire crin, elancrin,  ouate et ressorts, ficelle à piquer et corde à guinder, ramponneaux et houzeaux, étoffes somptueuses, outils mystérieux mais de précision et créativité constituent l'univers de l'Atelier 25, une institution à Narbonne. Un lieu où on adore s'arrêter car l'on n'y côtoie que du très beau monde : Lelievre, Chanee Ducrocq, Deschemaker, Sacko, Pierre Frey, Soleil Bleu, Dedar Milano, créateurs tous plus prestigieux les uns que les autres de tissus d'ameublement. De la soie, du velours, du brocart, du lin, du coton, du Jacquart, de l'Alcantara, les tissus se parent de motifs précieux ou basiques, racontant des histoires toutes plus folles les unes que les autres, pour la plus grande beauté des intérieurs. La boutique 25 est un véritable coffre au trésor.

     

     L'Atelier des merveillesL'Atelier des merveillesL'Atelier des merveilles

    Installée 25 rue Fabre depuis 1986, Patricia Bergé à fourni aux plus belles demeures de la région, mais aussi à des appartements plus modestes, un talent acquis à l'école des Arts et Métiers.  Fabriquer des rideaux cousus main, rénover au cordeau meubles de styles, rafraichir mobilier de jardin ou de piscine, canapés et  fauteuils, à la demande des clients. Chaque réalisation est une œuvre d'art, une œuvre unique, qui raconte non seulement l'histoire du créateur du tissu choisi mais aussi la vôtre.

    L'Atelier des merveillesL'Atelier des merveillesL'Atelier des merveillesL'Atelier des merveilles 

    L'Atelier des merveillesL'Atelier BergéL'Atelier BergéL'Atelier des merveilles

    L'Atelier Bergé L'Atelier BergéL'Atelier BergéL'Atelier Bergé 

    L'Atelier Bergé

    L'Atelier des merveillesL'Atelier Bergé

     

     

     

     

     

     

     

     

    S'initier  a la beauté ? Mais oui ! C 'est une thérapie si réconfortante ! Plutôt que d'acheter des cochonneries chez toutà1euros, et d'engraisser le premier exploiteur d'enfants venu, pourquoi ne pas découvrir la haute couture européenne en profitant des soldes ? Des coupons sont disponibles à des prix tout doux, prêts à être travaillés pour donner un coté somptueux à votre appartement ou en changer l'atmosphère. Quelques coussins, 1 chemin de table, et vous voilà dans un autre univers, un autre chant de vie.... celui du luxe. Et qu'est ce que  le luxe ? C'est, comme le dit Pierre Frey, créateur,  l'aboutissement du travail bien fait. Tout simplement !

    "Fête sauvage", création Dedar, en 15 secondes. 

    Un atelier où l'on trouve aussi les lampes de Philippe Martel, créateur dont on parlera un de ces jours. Peut être. Car en définitive, le savoir faire existera toujours loin des manufactures et des usines. Il faut se le rappeler.

     

     

    L'Atelier des merveilles 

      

     

     L'Atelier 25 - 25, Rue Fabre à Narbonne - 04.68.32.45.59

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le maire a causé dans le poste

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Grande première ! Oyez ! Oyez ! 4 ans après son élection, les papys (Jean Claude Jules et Michel Santo) invitent le maire de la ville sur Radio Barques dont c'est- déjà ! - la troisième en saison !!! C'était le 13 janvier 2018. Quelle surprise ! On avait parié qu'il ne serait jamais invité. On s'est trompé, tant mieux. 

    Que nous a t-il donc dit ? Pas grand chose vu le format de l'émission et/ou  la grande amitié qui règne entre les deux hommes. Ce fut donc principalement des questions dont nous avions déjà les réponses qui furent posées.  Mais nous avons appris quelques nouvelles petites choses : 

    Le déménagement de la police municipale dans les locaux de l'Aspirateur.  Projet qui pousse le bon peuple à se demander si le lieu est vraiment judicieux et si ce local technique ne poussera pas les policiers à se confire dans trop de confort. La marche est bonne pour la santé mais il faudra trotter menu pour ramener un portefeuille perdu. Le maire rappelle que ce quartier  est vaste , sans compter la nouvelle zac qui connaîtra aussi son taux de délinquance, comme partout. 

    Le local rue Fabre deviendra un immeuble d'habitation. 

    Cela dit, depuis sa transformation en lieu culturel, l'aspirateur, fermé le dimanche en plus, a rarement fait plus de 6000 entrées (scolaires compris) par exposition, ce qui montre que les Narbonnais et la "culture" se rencontrent de loin en loin, de temps en temps. L'Aspirateur, qui est pourtant un local magnifique, n'a jamais trop aspiré le public. 

     

     Le maire a causé dans le poste

     

    et la Zac des berges de la Robine : les travaux ont démarré.  Des tombes romaines y ont été découvertes dans la plus grande discrétion et on n'en aurait rien su sans le blogueur célèbre. Que vont-elles devenir ? 

    Je n'ai pu me rendre à l'invitation des promoteurs de la zac, nous dit Monsieur le Maire, mais il s'agit d'une découverte très importante. C'est une découverte privée puisque le terrain appartient à Alenis. Vont ils s'approprier ce bien pour le mettre en valeur ? Il y a des intérêts économiques en jeu puisqu'un projet immobilier est en cours. Il y a 40 ans, le site du clos de la Lombarde où devait être construit le centre de sécurité sociale, devenait un centre de fouilles. Depuis ce temps l'état à permis à la ville de poursuivre ces fouilles. Aujourd'hui, sa gestion devient administrativement et financièrement difficile. Une collectivité va t-elle prendre cette nouvelle découverte en charge et à quel prix ? 

     

    Le maire a causé dans le poste

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     la future cité heureuse où gisent déjà des romains ! 

     

    La multimodale qui fait mal ? "Si on arrêtait ce projet, beaucoup y perdraient financièrement. Les maçons bien sûr et les cabinets d'études.  C'est un projet et une promesse de campagne qui hérisse l'opposition qui a pourtant l'occasion de dilapider l'argent public et au grand narbonne; et au département. Les arguments du maire sont connus : atout pour l'attractivité culturelle et économique de la ville, projet raisonnable, prix non inflationné. (Nouveau Narbonne annonçait en 2014 20,16  millions). 

    Cet investissement a été travaillé avant les élections et je ne veux pas revenir sur une promesse de campagne. Le permis a été déposé, on ne peut que dire nous irons jusqu'au bout, sauf si l'état, ou la justice (conformité mise en marché, appels d'offres, etc)  y mettent un terme. Notre plus grande salle (le théâtre) ne contient que 900 places. La multimodale n'est peut être pas indispensable, mais très utile. Y renoncer aujourd'hui serait méconnaître les besoins des Narbonnais. Quant au coût, pour le moment; le contrat de conception réalisation bloque le prix que nous avons  fixé en conseil municipal. 

    On verra ça quand on découvrira une autre série de tombes !

    M.Santo : ce qui me chiffonne c'est que ce genre de projet se réalise, se conçoit et se gère par des intercommunalités

    Voilà un argument que la Birocheau, qui s'éparpille dans l'anti moulysme, pourra reprendre, histoire de se focaliser sur son combat. 

    Réponse du maire : Oh, mais je ne renonce pas à faire appel à l'agglo pour qu'à nos côtés, elle participe à son fonctionnement !

    Bien. 

    Le maire a causé dans le poste

    un coût annoncé de la multimodale - journal nouveau narbonne

    Candidature pour les prochaines municipales :  En 2020, Didier Mouly aura 69 ans. Il se représente. Il l'a dit de vive voix.  Aurons-nous la chance de pouvoir voter pour une jeune femme dans cette région ? 

    Le sieur Santo, toujours tourmenté par le parvis du théâtre, souligne le fait qu'il faut s'en occuper. (Ça fait 10 ans qu'il est dans cet état ; ce sera donc à un maire dynamique de faire le travail) 

    Réponse : oui; c'est vrai on ne peut laisser le parvis dans cet état. (il avait été annoncé qu'il serait réparé il y a quelque temps) On découvre alors que  la rocade Est se termine bientôt (waouh !!) Que ce sera l'occasion de re-créer une circulation-déambulation en ruban  de l'entrée Est jusqu'à la place Voltaire (à  pied environ 6 kilomètres)  en passant par la salle des ventes, le rond point des colonnes, le muréna, le théâtre donc, les berges, etc...

     

    Le maire a causé dans le poste

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Le parvis en 2015

    Voilà donc un maire bien actif, qui tient à réaliser ses projets. Ça nous change de notre ex monsieur oui oui mais j' fais rien !

     

    Prochain et éternel invité : la sainte opposition, Nicolas Ste Cluque. Il en a des choses à dire ce bonhomme là !

    Voilà, c'était un petit compte rendu pour les 49 259 Narbonnais qui n'écoutent pas radio Barques. On se demande pourquoi. Et qui d'ailleurs ne lisent pas non plus Narbona Pulcherrima !!!! On se demande pourquoi aussi...

    Bonne semaine à tous !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •   

     

     Au coeur des possibles

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est donc là que se trouve notre ville :  au cœur. Des possibles. Possibles imaginaires, réels, virtuels, futurs certainement. A elle maintenant de trouver les richesses qui lui permettront de se maintenir ou de rayonner, d'imaginer les évènements qui fédéreront une population de plus en plus mixte, de tenir le discours qui permettra un dialogue social cohérent et structurant. 

    Mais comment faire advenir les possibles ? Si les outils paraissent dérisoires, ils sont pourtant bien là, prêts à être utilisés. Qu'allons nous en faire ? 

     Au coeur des possibles*

    La clefsymbole de pouvoir mais aussi d'ouverture, d'accès à la connaissance,  elle devrait permettre de déverrouiller les situations impossibles liées à la gestion de notre ville, d'ouvrir les coeurs, et de garantir la convergence de lignes de conduites divergentes.  

     

    Le lys d'or : métaphore royale de ce Yin, méprisé par ceux qui, abonnés aux luttes stériles, seAu coeur des possibles réclament du Yang, est le symbole de la Ville, entité féminine par excellence. Une fleur d'or qui nous rappelle la beauté de notre environnement, source de possibles richesses, mais aussi, celle, plus intérieure, de ceux que nous côtoyons. Son message est clair : " Prenez une position concrète et embrassez votre propre pouvoir. Rappelez-vous que le renouveau est à votre porte et que la fin de chaque chose annonce le commencement d’une autre".

     

    La croix patriarcale **: qui rappelle que Narbonne fut le siège d'un puissant Archevêché. C'est donc le côté Yang de Narbonne ! Symbole de protection mais aussi d'union avec le spirituel, ingrédient essentiel à un développement harmonieux et à une réflexion plus riche. 

     

    Au coeur des possibles

    Possibles alors ? Très possible ! Nous n'avons plus qu'à nous y mettre, chacun à son niveau. 

    Au coeur des possibles

     `

    Sous le regard de St Just et St pasteur, de St Paul, de St Bonaventure, de Saint Sébastien, notre Dame des Champs, Saint Jean Saint Pierre et Ste Bernadette***, - y aura t'il assez de saints ?- souhaitons donc une Bonne Année de richesse,  prospérité et de sagesse à notre Ville.

    Au coeur des possibles

    Bonne année également à tous mes lecteurs, fidèles et occasionnels, connus et inconnus. 

    Et puisque la santé c'est important, Je bois, sans modération,  4 coups des vins de la Terre du Milieu à la bonne Vôtre !!!!

     

    Au coeur des possibles

     

    * "Feu" De gueules à la clef d'or posée en pal senestrée d'une croix patriarcale d'argent, au chef cousu d'azur chargé de trois fleurs de lys d'or 

    **et oui, elle ressemble beaucoup à la croix de Lorraine !! Elle devient aussi, sur un autre blason de la ville , croix de Toulouse. 

    *** oui, nous avons 7 églises à Narbonne. Plus la chapelle des pénitents blancs, rue de Belfort, et celle de l'hôpital.

    sources images : cliquer sur l'image pour accéder à la source

     

     

    Google Bookmarks

    2 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires