• Quitter le Terrier ?

    terrier next

     

    Le grand Narbonne met en vente la banque de France. Objectif officiel, réaliser, après 8 ans d'inconfort dans un lieu spécialement aménagé pour voir Grand, 4 vœux : mutualiser,  optimiser , élargir  et répondre. (voir la source en cliquant sur vente) Et gagner 1240m2 qui seront perdus pour la CCI. Bon, c'est une forme de calcul. Combien va coûter le déménagement, faudra t-il réaménager des locaux dans la chambre consulaire, y aura t-il un covoiturage organisé pour les élus qui n'ont pas de voiture ? Un service de la mobilité en grand nocturne ?

     Objectif non officiel :  on ne nous aime pas on ne nous aime pas. S'éloigner du peuple, voilà une idée qu'elle est bonne ! les conseils communautaires se tiendront entre soi. On ne verra plus les escarpins de M.C Théron Chet, les tenues élégantes d'Henri Martin, la tignasse frisée du lutin Lapalu flottant dans le vent de la grande salle... On n'entendra plus les bredouillis ronronnants du président, la voix pleine d'enthousiasme de la chasseuse de subventions Magali Vergnes, ou celle, atone, de Viviane Durand nous berçant d'une litanie de chiffres. Dans ce territoire vert , 1 des chevaux de bataille de l'écurie bascouenne, les électeurs ne prendront point leurs voitures pour y aller. Très peu en tout cas, donc pollution moindre.  La nostalgie me gagne déjà. ... En attendant, profitons en !  
     
    La délibération sur le déménagement est adoptée à l'unanimité, moins quelques voix après les remarques de Mme théron Chet qui pose à peu près les mêmes questions que ci dessus et fait remarquer que, si le sujet a été évoqué, c'est la presse qui l'informe de ce projet, et de Gérard Schivardi qui propose l'Iness* comme siège pour le Grand Narbonne.
    Réponse : Le journaliste a quelque peut déconné, et l'Iness est plein à craquer !

     Quitter le terrier ?

    in'ess force l'admiration. L'admiration va porter plainte

    Le maire de la ville profite du moment pour rappeler à JB qu'une visite de l'endroit était prévue par la directrice pour les élus de la ville mais qu'aucune date n'a encore été fixé.

    Réponse : En effet plusieurs élus d'autres communes ont voulu visiter l'In'ess, aussi allons nous organiser une visite de groupe. C'est pas tombé à l'eau, on organise une visite avec tous les élus communautaires... Je vous invite maintenant à voter pour le lancement de l'étude.

    Traduction : c'est pas demain la veille que j'organiserai une visite pour la ville seule !

     La NOTRe, la NOTRe, la NOTRe, totalement épique !

    Ce que m'a demandé le président, explique le ppp de st Ex, Didier Codorniou, délégué à tout un tas de trucs, c'est de rester ambitieux. L'objectif tient en 2 points : une ambition maîtrisée, partagée avec tous, et l'excellence touristique. […] On connaît très bien la position de la ville centre qui occupe une rôle stratégique dans la politique touristique. [Nous allons] travailler sur une structuration, une offre, une destination, être dans l'action donc agir, car quand même 1 milliard 650 millions d' euros sont générés par le tourisme.

    […] La proposition que l'on vous fait, c'est d' adopter le principe d'organisation de la compétence tourisme avec la création d' un office de tourisme communautaire, sous forme   d'établissement public industriel et commercial (EPIC) et le maintien des offices de tourisme à compétence territoriale communale pour les communes stations classées, telles que Narbonne, Leucate et Gruissan. Les élus des 3 stations seront représentés dans la structure que nous voulons mettre en place.

    En résumé il s'agit d'un tout petit mille feuilles, un deux feuilles auquel pourrait être associé les élus de la ville de Narbonne, déclaré pestiférés par l'agglo depuis 2014.

    Quitter le terrier ?

    Gruissan : station de tourisme classée

    Epic ou épineux ? Guy Sié, maire de Fleury, intervient en chantonnant, car le sud balnéaire à un bien joli parler : Mon intervention n'est pas polémique mais je veux demander des explications. Si j'avais su que la commune de Fleury allait perdre la gestion du domaine du tourisme, il est probable que je ne me serais pas représenté ; mais la loi est la loi, il faut en prendre son parti. Il y a ceux qui pris par un élan communautaire fédérateur, disent : non il faut pas gérer au niveau de la commune mais au niveau de l'agglomération, et il y a les autres qui disent : non non ! Cette compétence est trop importante pour l'économie de la commune, on veut la gérer nous mêmes.

    Fleury et St Pierre se retrouvent flouées, car l'essentiel des touristes séjournent à Leucate, Narbonne, Gruissan. Elle n'a pas d'hôtel car c'est une station familiale. La loi aurait pu en tenir compte. Je ne suis pas contre un office communautaire à condition qu'elle aille vers l'excellence et qu'elle puisse diriger les touristes sur nos villages.

    Avec 250 000€ de taxes de séjour, 8000 résidences secondaires, je souhaite que Fleury soit associée à la gouvernance de cet Epic à la hauteur de sa contribution financière. Car dans un Epic, l'agglo peut prendre la majorité et les autres n'ont plus rien à dire. Par exemple chaque 10 000€ de taxes de séjour soient égales à 1 voix, chaque 500 résidences secondaires : 1 voix. Et on crée l'équipe comme ça ; si on met 1 voix pour 1 voix, je sais qu'on travaillera ensemble, mais pour l'instant, je demande que nous soyons traités avec respect et équité. Mais me méfiant des principes, je m'abstiendrai sur ce vote.

    Guy Sié est un comptable intéressant , et son discours ressemble au socialisme que les socialistes ont jeté aux orties.

    Réponse de DC : je suis d'accord pour que les communes soient représentées en fonction de leur apport et de leur expérience, mais pour l'instant on ne parle pas de gouvernance mais de structuration. Blablabla.

    Des choses diverses et diversifiées : un court débat sur l'aménagement des zones ; Des ajustements et des modifications de budgets pour les postes environnement, assainissement, investissement, fonctionnement, etc. , autorisant le président à se livrer au rituel habituel : signer tout document relatif à ces dossiers. Unanimité rituelle. Mais sans les dossiers nous n'avons aucune idée des raisons pour laquelle on vote des sous en plus ou en moins. Lire la presse locale. Premier conseil de rentrée pour le nouveau directeur de cabinet terrier nextet l'occasion pour lui de découvrir l'originalité de la situation ville/ agglo. L'ex chef de cabinet de l'ex maire de la ville hante toujours les lieux et des étudiants barbus prennent des photos.  

    20 €, une somme colossale : Ah, le bonheur de payer sa cotisation à la bibliothèque et d'obtenir sa précieuse carte, porte du royaume volontairement choisi de la lecture, du silence, de la découverte. Révolu ! Au 21ème siècle : gratuité de la carte de médiathèque pour les habitants du territoire . Le tout gratuit, la culture pour tous, source de présence policière dans les bibliothèques. 20€ l'an, c'est beaucoup trop cher. Combien perdra la Médiathèque sans cotisations ? Ce qui importe, c'est que l'usager soit responsable, et ramène ses bouquins, sinon il paiera une amende. Symbolique ?

    L'expansion économique : Offre mortuaire 

    Compléter l'offre mortuaire du territoire passera par la création d'un crématorium pour un coût de 3 500 000 euros à … Montredon, près du futur pôle médical peut être, de mac do, Auchan, tout ça.... L'achat d'un terrain à Alenis* 450 000 € et la façon dont est mené ce projet fait débat par la voix de Gérard Schivardi :

    Cette délibération illustre une méthode que je ne peux accepter. Vous ne pouvez consigner un projet qui n'a pas encore été étudié, qui engage près de 4 millions d'euros, d'argent public et dont on ne sait pas s'il deviendra un gouffre financier sans fin. Le 2 mai 2016, nous avons été informés de cette création pour lequel 5 terrains étaient proposés et seul, le terrain de Montredon était chiffré. Les tarifs présentés ce jour là pour démontrer que les tarifs de ce nouveau crématorium seraient plus attractifs que ceux alentour sont faux. Nous avons contacté les crématoriums voisins et leurs tarifs sont moins chers que ceux que vous nous avez donnés. Ce qui introduit un doute sérieux sur l'équilibre du projet. Ce projet qui est peut être judicieux n'a pas été étudié sérieusement. KPMG, chargé de l'étude de ce projet a remis un premier rapport le 27 septembre. Le conseil communautaire du grand Narbonne ne s'est pas encore réuni sur ce projet dont l'étude commence à peine. Pourtant la presse titre, le crématorium de Montredon ouvrira ses portes dans 2 ans. Vous nous mettez devant le fait accompli, vous nous demandez d'acheter un terrain près de 2 millions alors que l'étude commence à peine. C'est un véritable déni de démocratie, un manque de respect vis à vis de tous les élus. Le vrai travail aurait été de nous soumettre les terrains choisis, leur coût, avantages et inconvénients pour que nous puissions juger et décider. Je vais donc m'abstenir sur ce projet. Vous contribuez à l'abstentionnisme général en confirmant que nous (élus municipaux, élus communautaires ) ne servons à rien et que les décision sont prises par un noyau d'élus et de techniciens. A quoi sert-il que les habitants de notre territoire votent, si leurs représentants ne sont mêmes pas consultés.

    Le débat s'égare avec détermination sur les réserves foncières des communes et sur le risque de voir échapper des terrains.... qui appartiennent à la commune. Cela s'appelle une opportunité foncière. Vous suivez ? C'est très compliqué.

    Dans le public, une personne fait remarquer que l'on devrait consulter les futurs cramés. Démocratique jusque dans l'humour noir. Bref, tout ça est voté. Le territoire est en marche et va faire travailler toutes les entreprises de maçonnerie.

    11 chaises ce soir pour le public, mais 11 chaises capitonnées avec tablettes, celles du conseil ! Tandis que les conseillers étaient assis sur des sièges de plastique dur. (pour justifier le déménagement?) Ah, ya une justice quand même !

    JB s'est félicité de la durée de la séance, 1h45, c'est pas comme la dernière fois (et à qui la faute?) et à annoncé gaiement qu'ils allaient tous boire un pot à la santé de Louis . Nous n'avons pas été invités. Pourtant pour 11 bouches de plus, une modification de budget aurait pu être envisagée...

    Quitter le terrier ?

    Et pendant que les conseillers se retrouvaient autour de pot pour célébrer la longue carrière politique, ou le retrait, ou l'anniversaire d'un certain Louis Pech, fort sympathique, maire de Pouzols Minervois, nous avons émigré à l'ostal pour déguster une carte 3 étoiles. Je vous laisse voir par vous même. Le gratin de la christophine lové dans son fruit, le grenat d'une gaillarde confiture de piment d’Espelette pour accompagner le fromage, et ce croissant à la béchamel qui réchauffait un petit chèvre... L'Ostal, un certain territoire. Un territoire certain ! Merci à Jacky, merci à Madame la Cuisinière !

     Quitter le terrier ?


     Et pour finir,  le trombinoscope des futurs déménagés  - 1- Ceux qui sont ci dessous

     

    terrier nextterrier nextterrier nextterrier next

                 Magali Vergnes -           Christian Lapalu          Marie Christine Theron Chet     Henri Martin

    Ils sont mignons hein ? Découvrez leurs attributions sur Internet. Et gagnez une photo de la Rocade Est 2016.

     

    * Iness : Institut d'Électronique du Solide et des Systèmes. Ou In'ess Institut économique social et solidaire ?

    ** Alenis : Aménageur d'espace de vie. Et de mort.

    « Traversée...Commentaires de bric, de brac et de broc »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :