• Sous l'œil éclairé du hibou, ce passionné d'urbanisme !

    Le juste prix

     

    Vous l'aurez deviné, le juste prix figure dans la troisième colonne. Pour les prix manquants, nous attendons votre collaboration. Si vous avez des infos... n'hésitez pas !

     

    Le juste prix       Le juste prix  

     Le jardin de simples du moulin du Gua

    Réalisé avec du personnel en insertion

         75 000        125 000      150 000  
    Le juste prix      Le juste prix  
     La barrière rouillée     150 000       350 000         450 000  
     Le juste prix      200 013      356 000       615 501.70  
     

    Voir grand, le magazine de luxe du GRAND Narbonne

           
     Le juste prix

      

         Le juste prix  
    Ceaucescu Avenue & les Barques        8 M               12 M                17.5M  
     Le juste prix      100 000        200 000        300 000  

    Déménagement de l'accueil enfant de rue Kléber à place Bistan

           
    La capitainerie ? pas cher : de bric et de broc     Le juste prix  
     

    Frais d'avocat (pour gérer les licenciements du personnel récalcitrant, les kiosques supprimés des barques, les plaintes contre M6)

         

     150 000     200 000    1 235 550

     
     Le juste prix    

      

     5 mn          10 mn        2 mois

    faire le calcul qui s'impose : taux horaire = 9,53 €/brut

     2 mois et 13 jours : chantier effectué par le personnel municipal, d'où l'importance de sous traiter les travaux, sinon ça fait un chantier écologique et durable.

     

     

     

     
     un trou au bord de la Robine        
     Le juste prix      ?             ?   Faut il vraiment savoir ?  
    Et pour finir la cerise sur le gâteau      

     

    sources chiffres : Narbonne ma ville, voir grand, midi libre, l'indépendant      

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Les travaux au black du hibou

     Une camionnette non identifiable, 2 ouvriers espagnols, on dirait que la place Bistan a un besoin urgent de barrières et de piquets, en tout cas avant le 23 : on va limiter le stationnement sauvage présumons nous, dans la plus grande discrétion. On aimerait savoir pourquoi les travaux ne sont pas annoncés réglementairement avec le petit papier, et pourquoi la mairie emploie des ouvriers étrangers...

     Les travaux au black du hibou

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Article proposé par Sabine T.

     

    Les nouveaux remparts de Pulcherrima

    La nouvelle citadelle du « Sieur Bascou », plus que moderne, est étonnante par son architecture et la façon dont on y entre : Attention étranger : beaucoup d'épreuves t'attendent.

    le problème de stationnement est évidemment la plus redoutée de toutes : Des plots nouveaux ou anciens éclosent comme des champignons un matin d'automne, des barrières avec des gardes suisses déguises en agents de police municipale surgissent, et des difficultés apparaissent là ou elles devaient disparaître.

    Nous pouvons envier, avec nostalgie, ces bons vieux remparts qui entouraient Narbonne et que Viollet le Duc se proposa de restaurer, optant finalement pour Carcassonne : ce qui vaut à la ville médiévale d'être l'une des plus visitée de France . Mais Pulcherrima n'a rien à envier à la cité d'antan car il est maintenant plus difficile de pénétrer au centre ville que dans la Cité qui elle au moins, dispose de grands parkings gratuits à ses abords.

    Mais qu'avons nous de si précieux à protéger s'interroge le local au volant de sa voiture qui par 6 fois à fait le tour de la ville, désespéré de n'avoir trouvé de place ? Se fait verbaliser par des municipaux toujours plus zélés ? S'égare dans les nouvelles rues qui sont devenues interdites pendant la nuit ?

    Un trésor ? Un butin caché sous la via Domitia ? Une splendeur oubliée lors du comptage des 7 merveilles du monde antique ?

    Que non... Seulement des magasins qui ferment petit à petit au profit des grandes surfaces, des cafés aux terrasses et aux parasols tout tristes, des chantiers en tous genres qui prolifèrent et semblent vouloir s’éterniser, des odeurs entêtantes mais pas envoûtantes...

    Voila donc pourquoi il est tellement difficile d’accéder à tant de merveilles. On voudrait protéger nos yeux encore tout humides de la poussière des barques, nos godasses neuves collées aux merdes fraîches des chiens que leurs maîtres nous imposent, nous protéger de notre bon goût, de nos mauvaises et fâcheuses habitudes de nous rendre facilement au centre ville pour y faire deux ou trois courses. Alors que nous avons tant d'enseignes splendides dans les centres commerciaux qui nous attendent bras ouverts et gueulant dans leur micros leurs promotions du jour !..

    Alors finalement merci monsieur le hibou de rendre le centre ville inaccessible et dommage pour ceux qui y habitent : ils n'ont qu'a, ils n'ont qu'à....

    qu'à vous désavouer et vous bouter hors d'ici.

    Mais ça ça sera dans moins d'1 mois !!!! Comme c'est loin !!!

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique