•  

    L'urbanisme évolue sans cesse, les architectes s'en donnent à cœur joie, Des problèmes sont brusquement évoqués : femmes et espaces publics, histoire de préparer la société à de nouveaux enfermements, skateboards et espaces publics, délinquants..... Les idées et projets foisonnent tandis que les lieux de constructions se partagent entre terre, mer et peut être bientôt, ciel.

    TERRE

    Champs Elysées, demeure des dieux ?

    Rééquilibrer les diverses fonctions de l’Avenue, pour maintenir son attractivité. Et ce, sans pour autant renier son aspect commercial. La célèbre artère vient encore d’être classée troisième au classement des artères commerciales les plus chères du monde.(fin de citation). Verticalité des commerces, plantations d'arbres et implantation de Wi-Fi pour une forêt connectée, tel est le projet de J.P. Viguier pour 2025 ! Nous ferons l'impasse sur le faramineux bâti du Grand Paris, qui coûtera + de 32 milliards d'euro pour que tous y vivent mieux, vers 2030.

    Ailleurs, petites utopies

      urbanews.fr

     Mais pour qui  imagine t-on ces merveilleux espaces ?  Pour ceux ci, ou pour ceux là ?

    Ailleurs, petites utopies  Ailleurs, petites utopies

     

     

     

     

     

     

     

     

    Reconstruire la tour de Babel, nana nanère Dieu ! Burj Khalifa , à Dubaï, la tour qui culmine à 828 mètres

    Ailleurs, petites utopies

      

    Mais hélas, rien de nouveau sous le soleil  : c'est déjà du passé !Ailleurs, petites utopies

      

      

      

      

     La ville sans fin : ou le projet sans aboutissement : imaginée par l'agence Sure (batiactu.com),  Une tour évolutive imaginée comme une vis sans fin. Le projet "La ville verticale sans fin", imaginé par l'agence Sure basée à Pékin, a remporté le concours d'idées architecturales Organic Skyscraper. Il est conçu comme une structure ouverte, capable de croître verticalement par ajout de nouveaux niveaux accrochés à deux rampes sans fin qui s'élèvent depuis le sol. (fin de citation)

      Ailleurs, petites utopiesAilleurs, petites utopies

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      

      MER

      

    Ailleurs, petites utopiesAilleurs, petites utopies

      

     

      

      

     Centre de recherche à Bali : home designing.com

    Un projet de centre de recherche scientifique pour Bali, (un des plus beaux endroits du monde qu'il faudra bien transformer en zone industrielle) comprenant un laboratoire sous marin, bar, auditorium, piscine d'au de mer, piscine en terrasse, jardin aquatique...  

                                                                                                       Ferme aquatique : maxisciences.com

      

    Boite de nuit sous marine: je me demande si on pourra y boire autre chose que de l'eau de mer.  Un coup d'œil d'1mn14 sur ce qui s'y passe est rassurant, ou décevant c'est selon, car on y fera apparemment les mêmes choses que sur terre, avec en plus un accès direct aux slips des uns et des autres ...(c'est pour rire !)

     

     actiinnovation.com

    Nous sommes encore loin des maisons volantes chères à Clifford Simak, mais Giancarlo Zema, architecte italien a mis au point la maison flottante. 5 niveaux dont un situé à 3 m sous l'eau pour admirer les petits poissons, s'il en reste.  C'est très joli :

    Ailleurs, petites utopies

    netkulture.com

     CIEL

    Et quand tout sera bien saccagé, où qu'il n'y aura plus de place, il nous restera toujours le must : l'espace ! Peut être même l'espace-temps ! Où seront bâties ce que l'on nomme colonies spatiales !! Pour l'instant, bien que Google s'essaie sur un ascenseur spatial (pour aller en haut ? ) il n'y a guère que les artistes qui se frottent à ces projets de rêve.

      

     Ailleurs, petites utopies Ailleurs, petites utopies 
    Ici, "architecture spatiale" sur passion-estampes.com par Alexandre CARA RIBAS Rick Guidice sur astrosurf : une ville idéale sous  cloche... (1976) imaginée en partenariat avec la Nasa

     

    Ailleurs, petites utopies

      Astrosurf.com

    Et une colonie spatiale en forme de roue imaginée par Wernber von Braun et dessinée par Chesley Bonestell. (Toujours pour la Nasa, en 1952)

    On attend tout cela en trépignant d'impatience...., et en continuant d'éponger les sols, car il a beaucoup plus sur terre, et jusque dans nos cahutes de l'Aude... 

    C'était donc la tournée web de l'architecture en progrès. Merci pour votre attention.

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  •  Cohérence zéro, urba express

      

    Quand on longe le canal douteux, en allant vers le Moulin du Gua, on fait une promenade charmante, prêt à contempler un paysage urbain élégant, fait de belles demeures, d'immeubles de standing, de jardins, s'harmonisant avec la gracieuse courbe que fait la robine

    Eh bien non ! Le canal est un patrimoine mondial. Cela doit largement suffire. Car L'aménagement urbain y ressemble à un vide grenier stylistique. En l'absence de schéma directeur existant, de vision environnementale, et au nom de la liberté architecturale des 20 et 21è siècle, on s'en donne à cœur joie ! Chaque promoteur fait ce qu'il veut, faisant des quais Alsace et Lorraine  les quais de la liberté, les quais du n'importe quoi. Voilà les quelques types d'architecture qui émerveilleront vos yeux novices : 



    Cohérence zéro, urba express

    Le style voir sans être vu

        Cohérence zéro, urba express

      

    Le style économie d'énergie très visible

      

    Cohérence zéro, urba express

     

    Le style cauchemar de Picasso (très tendance)

     

    Cohérence zéro, urba expressCohérence zéro, urba express

     

     

     

     

     

     

     

     

               Ici on démolit                                                           pour construire ceci (Style de prestige)

        

    Cohérence zéro, urba express

      le style prison

      

    Ces nouveautés cohabitent avec le passé, formant ainsi un kaléidoscope qui excite le regard, le rend plus critique et observateur, etc... C'est pour rire, car n'étant pas urbaniste,  je peux donc dire :  quel drôle de bazar, pourquoi faire laid quand on pourrait faire beau ? Parce que !

      Cohérence zéro, urba expressCohérence zéro, urba express

      

      

      

      

      

      

                             Moderne  ?                                                                              Ringard ?

      

      

    Cohérence zéro, urba express

        vestige d'une époque fastueuse & viticole

     

    Cohérence zéro, urba express

    L'hostellerie et la brasserie Flo, le style chic

      

    Heureusement qu'il y a l'eau, les bateaux et les arbres pour estomper et embellir toute cette mixité...

        

    Cohérence zéro, urba express

      

      

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Il y a des projets qui sont longs, très longs, très très longs à se mettre en place. La grande muraille de Chine, Le tunnel sous la manche, la Rocade Est de Narbonne.

      Mythique rocadeMythique rocade

     

     

     

     

     

     

     

     

                  2012 : c'est beau, c'est neuf                                                           2014 : c'est beau, c'est bio diversifié

    Rappelons nous le pressant rappel de Roland Courteau au Parlement en 1999. Il évoquait un projet de Rocade soumis au sénat dès 1996 dont le coût, estimé alors à 34 110 000 de francs n'a cessé d'augmenter, pour atteindre 34 millions d'euros en 2012, pour une rocade que personne n'a vue ! 

    Petite récap pour ceux qui ne connaissent pas le sujet.

    Le projet : relier le rond point de Coursan à celui de l'amphore (zone commerciale Bonne Source) pour dévier les quelques 10 à 30000 véhicules venant de Béziers, de Coursan, et y retournant quotidiennement en  embouteillant la ville, alors qu'ils pourraient la contourner.  

    Mythicum rocadum est

     

    2008 optimisme 1: les derniers terrains sont en cours d'acquisition (1 250 000 €). Les travaux commenceront en 2009 pour se terminer en 2011, au pire en 2012

    2011 optimisme 2 : Le Général Conseiller d'ici, est certain que la rocade va se faire. Une intuition. Du matériau de remblai est apporté. C'est bon signe. On modélise les crues de l'Aude, parce qu'on est pas des Romains nous, et qu'il faut parer aux inondations sur ce terrain marécageux. On réfléchit à des digues, à une Rocade digue, à une Rocade et à une digue...Aux deux. Aux drainages...

    Mais tuile !: on découvre des choses que les Romains ont encore laissés traîner dans le coin : fouilles archéologiques, déplacement provisoire de la RD 68, études diverses pour savoir si on fait une rocade ou autre chose. Frais supplémentaires. Rocade opérationnelle pour fin 2016.   Mythicum rocadum est

     coûteuse mise en scène en 2001 par Hanrot et Rault

    2012 : Certitude 1: « la rocade sort des cartons ! » titre le journal local. Le Général Conseiller d'ici se mobilise pour ses 3km de rocade. C'est à dire qu'il rappelle à la presse qu'elle fera 3 km, 3000 m sur un terrain d'origine marécageuse, à grands renforts de travaux de drainage en 2012 et 2013

    2013 Certitude 2: la rocade rentre dans des cartons ! Arrêt total des travaux, (pour stabilisation des sols ), invasion de plantes 

    2014 Certitude 3 : petit chemin de randonnée pour marcheurs et animaux domestiques – Un endroit qui devrait plaire aux gens du voyage. 

    2015 (et après)  Incertitude : Incertitude.

     

    Mythicum rocadum est

    En 5 ans, (2008 à 2014) est il possible, en France, de réaliser des travaux dignes des Pyramides ? Non, on peut pas. Trop de contraintes à étudier, trop d'études à engager, trop d'engagements à prendre. Fait trop chaud pour voir vraiment grand. C'est dire la volonté des décideurs Audois dont on connaît l'énergie pour une seule cause : maintenir les choses en l'état. Oh ! Les études ne manquent pas, les projets sur papier glacé sont mirifiques, les décideurs traînent d'un air satisfait des bedaines où fermentent les crus du cru : il leur suffira de tout recommencer. Nous leur devons, pour être juste, le financement, et la réalisation de la transformation du  centre ville en copié collé de n'importe où ailleurs, avec des matériaux qu'il faudra renouveler dans 2 ans. Des matériaux de remblai de la rocade par exemple ?

    Un projet en stand-by donc, un projet durable, à moins que l’Europe ne s'en mêle, de l'argent dépensé en vain, sans réflexion aucune, mais avec esbroufe, spécialité politique s'il en est.

     

    Narbonne mon quartier, N° de mars avril mai 2013 annonçant la reprise des travaux pour 2014 et une livraison en 2016

     En attendant :

    diaporama photos comboost
    fleursdeplume sur ComBoost

      

    Gardons quand même espoir, puisque nous sommes le peuple : le grand mamamouchi, celui ,qui après le plan st Paul, voulait défigurer le quartier de l'Egassiairal, ce passionné d'urbanisme, nous sortira peut être un autre lapin de son carton. Il nous a déjà fait passer du réel à l'idéal, du bitumé au végétalisé. Confiance !

    Qu'en sera t-il dans 1 an ? Il n'en sera rien, nous en avons bien peur, sauf si des petits lutins viennent s'en occuper la nuit. Et dans 30 ans ? Et bien, soit nous sommes tous équipés de machine volante, ou de portiques de téléportation, soit, au point de basculement économique où nous sommes aujourd'hui, nous nous retrouvons réduits à frayer notre route à coups de faucille parmi les hautes herbes parce qu'il n'y aura plus de voitures, plus de route, plus d'études. L'urbanisme aura peut être vécu. Le passionné d'urbanisme sera centenaire et parlera de ce grand mythe, cette mirifique légende que fût la rocade Nord-Est de Narbonne. Nous donnera t-il tort ?

     

    Source infos : les voisins Narbonnais, le peuple, les journaux locaux

    Source photo route bitumée : l'indépendant d'ici

     

     

    Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique