•  

     

    La ville arrosée

     

    Billet inspiré par Patrick P. Photos  Patrick P.

    Que d'eau que d'eau ! On confondrait presque l'eau de la Robine et celle de la berge si on n'y voyait pas clair.  Les épisodes pluvieux se sont succédés avec frénésie cette année pendant qu'on criait au chikungunya et au moustique tigre, loups des temps modernes. 

    Par où passer ? Les trottoirs sont étroits sur les quais Alsace et de Lorraine et si l'on s'y promène son chien, le mieux c'est la berge. Les caoutchoucs sont indispensables.  Chiens contents, maîtres mécontents. Les pluies interminables de cette année ont fait de Narbonne une ville très arrosée et ça s'est vu. Beaucoup en ont profité pour patauger joyeusement dans les énormes flaques de la berge, y mirer le ciel, y tomber à la renverse.

    La ville arroséeLa ville arrosée

    Faute de mobilisation souvent, les urbains se retrouvent face à des problèmes ponctuels, mais récurrents et apparemment sans solution. Que peut faire le citoyen ? S'associer en groupement avec d'autres citoyens, acheter du gravier enrobé et boucher les trous ? S'il fut une époque où on se prenait en charge, aujourd'hui c'est plutôt illégal ! Mais qui viendrait enlever ce gravier posé par vos soins ? La mairie ? C'est donc l'occasion de la faire venir. 

    Beaucoup plus simple, on appelle les services de la voirie au 04 68  90 30  77 ou tout simplement "Allo Narbonne" au 0 800 15 13 11 . Le technicien contacté me dit que cette année il n'y a pas eu d'appel de riverains alsaciens lorrains mécontents. Que 3 personnes sont affectées aux problèmes de voirie de Narbonne à Fontfroide. Qu'au centre technique municipal situé quai d'Alsace, on sera ravi de recevoir les demandes et doléances adéquates.

    Voyez, vous êtes déjà attendus !  

    La ville arroséeLa ville arrosée

     

    On peut aussi prendre son stylo à 2 mains et écrire au maire pour lui en parler. Nul doute qu'il réagira favorablement.

     

    La ville détrempée

     

    Et voilà, le tour est joué ! Et en dernier ressort, il vous restera toujours l'arme fatale que personne ne pourra vous contester :

     

    La ville détrempée

     Ce sera pour l'automne...

     Merci à Patrick P. pour ce sujet.

     

    Google Bookmarks

    3 commentaires
  • Ces dames... si pleines de force !

      

     Qu'elles soient belles ou moches, sages ou sévères, folles ou joyeuses, gracieuses ou défaites, en colère ou sereines, attentives, ambitieuses, généreuses ou protectrices, sur leurs épaules, elles portent silencieusement le poids d'un monde qui tournoie sans fin sur lui même, manifestant ainsi sa joie d'exister, mais aussi la douleur qu'il s'inflige,  la pérennité de la maison humanité, la beauté des jours.

    Toutes les journées sont féminines. 

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

     

     

    Ces dames... si belles, si fortes !Ces dames... si belles, si fortes !

     

    Ces dames... si belles, si fortes !Ces dames... si belles, si fortes !

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

      

    Ces dames... si belles, si fortes !

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

      

    Ces dames... si belles, si fortes !Ces dames... si belles, si fortes !

     

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

      

    Ces dames... si belles, si fortes ! 

     

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

      

     

     Ces dames... si belles, si fortes !

     

     Quelquefois bien sûr, on voit des hommes, qui, on le sait sont des femmes pas comme les autres. Ce sont les Atlantes. Souffrant sous la charge, -voyez leur tête- ou prenant un petit air crâne, ils font aussi les jours du monde.

     

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

     

    La Naïade  : St Jean St Pierre

    Caryatides joyeuses coquines : Clinique des Genêts, Quai Vallière

    2 Caryatides et leur Atlante : Bd Frédéric Mistral

    Les 3 Nourrices : Rue des 3 Nourrices

    Dames diverses, visages & mascarons  : rue Droite - Quai Victor Hugo - RP Pyrénées ...

    Le quatuor d'Atlantes : Hôtel la Dorade, Rue Jean Jaurès

     

    Ces dames... si belles, si fortes !

     

    Google Bookmarks

    5 commentaires
  •   ... Et d'ambition patrimoniale.

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    La cour Ste Eutrope, partie de la nef et du transept inaboutis de la cathédrale Saint Just Saint Pasteur, qui constitue l'entrée ouest de la dite cathédrale,  ne fait pas partie des restaurations en cours. Et c'est bien dommage.

    Construite il y a fort longtemps*, la cathédrale, classée monument historique dès 1840, rayonne gothiquement, pour ses rénovations, en direction des caisses de la ville et du ministère de la culture via la Drac. 

     

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     

    Bien loin de l'apparat qu'elle mériterait, la cour Saint Eutrope se voit pour l'instant attribuer diverses fonctions : promenoir à chiens, (inadmissible et scandaleux), abri pour errants, parking ponctuel, entrée pour les mariages et enterrements de personnalités. Mais elle voit néanmoins défiler de nombreux touristes  qui n'hésitent pas à prier  au pied du Christ, expirant à l'infini sur sa croix et culminant à quelques 8 mètres célestes. Car Le Christ inspire et réconforte toujours. C'est ainsi. Il n'y a pas que du tourisme laïque. 

     

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric

     

    Le lieu, pourtant majestueux,  reste peu apte à marquer les esprits des visiteurs. Il en existe d'ailleurs peu de photos (sur le web en tout cas) : une drôle d'esplanade gravillonnée, une porte fermée dont on se demande toujours si ce n'est pas celle de la sacristie, des vêtements qui pourrissent dans les niches, on a l'impression d'un endroit vague, à l'abandon, sale.

    L'an dernier, sur 840 000 touristes,  680 000**  personnes ont visité la cathédrale. 680 000 individus qui mériteraient mieux que de  débouler sur une cour paraissant presque étrangère au monument ! La chapelle Saint Charles se découvre quand on bute sur elle, le bras sud de la nef abrite  la statue d'une vierge (je crois)  en lambeau, situé près de la tour "Nord", et les panneaux informatifs manquent. 

     

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric

     Statue décapitée

     

     

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de FricD'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     

     

     

     

     

     

     

     

     

      

     

     

     

    Hier, façade ouest : on voit qu'il y a un petit mur d'enceinte - Aujourd'hui, 3 buissons et des crottes de chien.

     

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     

     

     

     

     

     

      

               Face à la cour :     côté gauche                                                                      côté droit

    L'endroit aurait pourtant fière allure avec peu de choses : une grille entourant le côté gauche de la cour, un portail central stylisé au lieu de bornes et de chaîne, ouvert la journée et donnant accès à la cathédrale par le chœur, et fermé la nuit pour éviter trafics et mésaventures pouvant avoir lieu dans ce genre de lieu. Une restauration du calvaire et de la vierge. On ne parlera pas d'y installer des arbres de Judée pour végétaliser la cour. Restons sobres. Ce n'est pas la Sagrada Familia, mais quand même, quand même ...on aimerait savoir quelle est la position du Diocèse, s'il y en a un, sur cet état de fait.

     

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     

    *Pour tout savoir de la Cathédrale, rdv à la cathédrale elle même,  les sites patrimoniaux de la ville, le web où de nombreux sites en parlent, Wikipédia, wikinarbonne. Nous ne ferons pas de copié collé. Juste un petit schéma  ! 

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     

    ** chiffres office du tourisme et département

    Source image ancienne : le gouvernement culturel, qu'il faut absolument visiter pour les photos de la cathédrale : c'est fantastique.

    D'Art, d'Histoire, de Religion, de Fric...

     

     

    Google Bookmarks

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique