• Parenthèse Primeur

    Vins primeurs et déchaînements

     

    Disons le tout de suite, nous avons commencé par noyer le vin primeur et, son sort réglé sous une tonne de glaçons, sommes gaiment passés au blanc, car après tout, il y avait des huitres et des couteaux au menu. Foin du primeur donc, qu'on expédiera aux chinois tiens  !

     

        

     

     Vins primeurs et déchaînementsVins primeurs et déchaînements

     

     

     

     

     

     

     

    Le blanc, le François, les couteaux

    C'est étrange, c'est toujours lorsque la soirée touche à sa fin, que les gens s'en vont que la fête commence vraiment. C'est l'Après.  Alors place à la fête, aux photographes en goguette, aux stars locales (vous ne reconnaîtrez ni peintre, ni chanteuse car elles sont discrètes . C'est fait exprès)

     

    Vins primeurs et déchaînements

    Stars locales incognito

    Parenthèse Primeur

    Stars locales cognito

     

    D'un coup, le rire se fait fou, inextinguible,  certains font un tour à  St Domingue, Brodway,

      

     Vins primeurs et déchaînementsVins primeurs et déchaînements

     

     

     

     

     

     

      

      

      

      

    Shooting express pour l'effet st Domingue

                                                                                                              puis l'effet vin primeur

     

    pendant que Gaby fait déferler jazz et rock de son saxo, et qu'une main "suffering" demande grâce

     

     Vins primeurs et déchaînements

      

    Déchaînement des sens et des rires, apparition de lapins, d'un boa, d'un chapeau,

      

    Vins primeurs et déchaînements

       

     surgissement d'un luth, un luth maîtrisé par Gaby le saxophoniste,

    Vins primeurs et déchaînements

    un moment intimiste et surprenant qui fait chantonner Carmela pendant que le poète écarquille les yeux.

    Nous sommes rentrés gaiement, en ayant fait honneur à la première soirée du vin primeur, en tanguant un peu : c'est normal, la mer est tout près...

     

     

     

    « Bon anniversaire, chut !!!Bruissements, vagissements (7) »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :