• Papa Noël répond à François

    Papa Noël répond à François, par politesse

    François,

    Je ne sais plus comment te le dire, en tout cas je vais te le redire…

    Pour tes problèmes François je ne peux rien faire

    En cadeaux je ne livre pas des savoir-faire…

    Je ne peux vraiment rien pour toi, franchement, tes propos me laissent pantois.

    Il te reste quelques mois mais ne compte pas sur moi.

    Etre président tu l’as voulu, et tu ne seras pas réélu

    Je t’avais donné des conseils, tu as du les mettre à la corbeille

    Si ce n’est pas malheureux… d’être aussi aventureux

    La France méritait elle cet amateurisme ?

    En tout cas, elle est bien secouée, elle est en plein séisme..
    Ce n’est pas le tout, François, de faire appel au père Noël

    Quand on est président, ce n’est pas par accident

    On prend de la hauteur, on ne roule pas en scooter

    On suit son agenda, on ne parle pas à Léonarda…

    Tu as mis la France dans la panade

    Les français disent : ras le bol des turlupinades.

    Je ne ferai donc absolument rien pour toi

    Et aucune demande de toi ne m’apitoiera…

    Sache que j’ai bien d’autres priorités

    Et que ces dernières années*, tu m’as pas mal irrité…

    Je te laisse donc à tes soucis et à tes ambitions raccourcies.

    De moi tu ne trouveras rien sous le sapin

    Je ne me décarcasse pas pour des clampins…

    Père Noël

      

    N.B. : J’ose espérer que ton courrier sera bien le dernier.

     

    Papa Noël répond à François

     

     Image du canard enchaîné, par Mouget

     

    Texte relu et validé par Roxane 1999 - 2016

    Merci à elle et à sa Maîtresse.  

     

     

    Sources images : Père Noël faché : Banque d'images

    « Fin d'agglo, fin de ville, fin d'annéeJoyeux Noël et bonnes fêtes ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :