• Nous, survivants...

    Nous, survivants...

      

    Des crimes effroyables, impardonnables, des personnes mortes pour rien. Ce week end les Français rendent hommage à leurs disparus, chacun avec ses propres raisons, tous pour le rassemblement souhaité. Associés aux français des individus nommés Porochenko, Merkel, Rajoy, Cameron, la crème de l'Otan, que des gens bien en somme, viendront jouer la comédie sur les cercueils de ceux qui les perçaient souvent à jour. Ont ils lu une seule fois Charlie Hebdo ? Mystère !

    L'heure est à la tristesse internationale, et même si ici et là certains se gaussent et se réjouissent de ce massacre, la majorité des êtres humains s'associent à la douleur de la « France ».

      

    Nous, survivants...Nous, survivants...

      

      

      

      

      

      

      

         

    Beaucoup ont répondu présents, avec leur cœur,  même si les étiquettes ont été officieusement présentes

    Vive la Solidarité !

            

    Après demain , peut être, mais c'est très peu probable, d'autant que le Père Noël est déjà passé, on parlera un peu de ce qu'est notre occident, de la responsabilité qu'il porte dans ces drames, des décisions à prendre pour que le monde aille mieux. Juste un peu. Mais je sais qu'on polémiquera et qu'on parlera dans le vide pendant que les choses continueront à dégénérer. Quel ennui !

    Nous, survivants...

    Donc depuis mercredi, aujourd'hui, demain, je ne suis et ne serai que moi, à pleurer sur des hommes qui ne sont plus, dont les dessins me faisaient mourir de rire, ou m'indignaient, (car quelquefois c'était vraiment con et scato, comme représenter certains sous forme d'étron, ou la Trinité sous forme de partouzeurs), dont les articles m'ont toujours passionné, intéressé, ou provoqué des haussements d'épaule, un magazine satirique que j'adorais lire, entre autre, au café de la Poste.

    Et aujourd'hui, des hommes lâchement assassinés. Pour rien.

    Moi,  je continuerai à lire ce journal, pour le souvenir de ceux qui l'ont fait, ce sera mon hommage à moi. Perso. En solo. Solitairement sincère...et solidaire !

     

     

     

    Et ce soir, en souvenir de l'humour de Charlie Hebdo, je relirai l'édition spéciale du vendredi 7 novembre 2008 :  vous en souvenez vous ? C'était le faux grand évènement de l'histoire des USA !!!

     

    Nous, survivants...

    Dessin  CH. (Absent demain...)

     

    « Bruissements, petits échosGouttes de lumière au Lindo Café »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :