• Ma ville retrouvée

     

    Ma ville retrouvée

     

    Mais qu'elle est minuscule ma ville après la grande grande ville. Mais son charme est là, intact, sa lumière, extraordinaire, et ses rues endormies cachent la frénésie qui agite ses habitants. Beaucoup de nouvelles têtes, pas toujours belles , mais on s'y fera ; de nouveaux panneaux 1907 c'est notre histoire (humm !) ; une rentrée politique toujours aussi rigolote, et aussi un peu plus de misère, (de nouvelles mendiantes dans les rues) mais ça c'est tendance partout, ça finira bien par devenir fun aussi. je crois qu'il existe une journée du refus de la misère. Vous voyez, c'est déjà fun !! On sait refuser gaiement !

    Je suis donc rentrée à temps pour :

    Le festival de films historiques dont j'ai beaucoup parlé, et pour cause, il s'agissait d'une initiative culturelle absolument prodigieuse, inédite, (j'espère que vous vous en êtes rendus compte). Un évènement pareil méritait que l'on en parlât longuement. Peut être que la prochaine programmation sera plus propice au grand public, mais c'était drôlement bien.

    Du coup, j'ai aussi redécouvert le grand délabrement de l'escalier du théâtre que le Grand Narbonne - qui a le pouvoir de ne rien faire - continue d'ignorer. Je suppose qu'ils attendent sa disparition /désintégration totale. Ah ! Si on apprenait aux bonshommes à faire la cuisine, le ménage, et à tenir une maison, ils seraient bien plus consciencieux dans la gestion des villes. Qu'ils aiment, parait-il, animés par des valeurs...douteuses.

      

    Ma ville retrouvéeMa ville retrouvéeMa ville retrouvée 

      

     

     

     

     

     

    ça fait bien tiens ! 

    Un aperçu de la rentrée de vélocité : Les gars, et si vous proposiez au grand Narbonne de construire vous mêmes les pistes cyclables ?  Je comprends  la démarche, pour les piétons aussi il n'y a pas grand chose. Exemple, impossible d'aller sans danger de Narbonne à la Clape.

    Mon Melting Pot : où j'ai dévoré une côte de veau sauce Indienne. Un tel bonheur qu'on a envie de se faire adopter par l'équipe. Mais bon, ne rêvons pas, dégustons !!!

    Mon Lindo Café où Sandrine m'a servi un poulet plein de finesse,  à la coriandre et aux panais façon fajitas. Une sacrée surprise gustative pour moi qui ne suis pas fan de cocotte.

     

     Ma ville retrouvée

       

    La polémique ? Mais où était l'équipe municipale le jour de la commémoration harki ? Etaient pourtant bien présents au moins trois élus, dont Yamina Abed. Cela parait bien suffisant pour des commémorations qui n'apportent rien à personne et qui n'effacent aucune haine. Alors c'est quoi le problème ? Y a t'il eu des élus de l'opposition ?  Ce n'est pas l'histoire de tout le monde ?

    Foi et parthénogenèse : on le saura, les musulmans prient en "famille". Quelquefois ils meurent d'avoir été prier. Tout cela est bien peu laïque....

    Ma ville retrouvée

    Familles musulmanes, gamètes mâles

    Narbonne underground : le collectif Aici  présente, tout au long des galeries de l'Horreum,  de magnifiques photos de Marie Demunster pour illustrer les œuvres inachevées de Narbonne. On apprend ainsi que Raphael, (le peintre, pas le voisin) avait commencé un tableau pour Narbonne à la demande de l'archevêque local, Jules de Médicis.  La toile, inachevée à cause de la mort du peintre, après quelques mésaventures,  est restée en Italie.

    Ma ville retrouvée

     La Transfiguration inachevée

    On apprend aussi, (le 22, le 24 et le 28 septembre) que malheureusement, un appareil de projection est en panne.  Ce qui donne à l'expo un goût... d'inachevé ! Jusqu'au 4 octobre, à l'Horreum.

    Le clou du clou : C'est à l'Aspirateur, une exposition d'artistes locaux sur le luxe. Toutes les qualités de l' Art Contemporain sont là : déjantées, délirantes, pleines d'imagination !

    On est au delà du surréalisme, ou du n'importe quoi, (dixit certains), ici, la lucidité critique de l'artiste nous est livrée, entière, totale, et ressemble étrangement à la nôtre. A voir, revoir, re revoir. C'est grandiose ! Jusqu'au 29 novembre, ça laisse du temps pour s'offrir du luxe. 4€ l'entrée, gratuit pour les Narbonnais.

    Ma ville retrouvéeMa ville retrouvéeMa ville retrouvée

    Pour agrandir, courez à l'Aspirateur,  Avenue Hubert Mouly

     

    Ma ville retrouvéeMa ville retrouvée

     

     

     

     

     

    Et pour finir : un peu de beauté : les plantations des berges du canal sont magnifiques. Bravo aux jardiniers de la ville, bravo à la nature.

     Ma ville retrouvée

     

    Et pour vraiment finir : une curieuse petite ressemblance.

    Ma ville retrouvéeMa ville retrouvée

     

     

     

     

     

     

                                        Murcia                                                                                                    Narbonne

     

    Ma ville retrouvée

     

    « Du rififi dans le Terrier Monsieur Kiraz, comment allez vous ? »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Vendredi 2 Octobre 2015 à 14:32

    bon, cette fois, j'en suis certaine : tu es journaliste ! Ou alors tu l'es sans le savoir.... car avoir un style pareil n'est vraiment pas donné à tout le monde ! bravo, je me régale à te lire.... c'est CAPTIVANT !

    Les films historiques : c'est mon dada ! dommage que Narbonne est si loin !

    Pour l'escalier du grand théâtre, c'est fou ça .... et très dangereux ! J'espère que personne ne l'emprunte... Mais quand on voit par exemple l'état des Eglises en France.... c'est du courage que d'y aller !!!

    J'ai reçu en cadeau un vélo électrique : et bien, je ne peux pas l'utiliser ! J'ai bien essayé, mais me suis retrouvée brutalement projetée plusieurs fois  dans le grillage d'une propriété ou sur le bas côté ....en voulant éviter un camion benne de jardinier, un bus, ou tout simplement une voiture !!! Chez nous, les vélos sont de vrais" danger public".... les pauvres, vu l'étroitesse des routes ou rues.... Alors le vélo dort au garage ! snif !

    Les seules pistes cyclables aux alentours très dangereuses vu leur état de délabrement !

    Superbes les berges du canal ! envie d'une balade...

    Tiens, en matière d'art contemporain, je vais au Mucem à Marseille la semaine prochaine avec "mon" club des Aînés ! chouette ! Dommage que je ne suis pas douée pour les photos....

    Bisous Lavallière et à bientôt

    2
    Lavallière
    Samedi 3 Octobre 2015 à 08:57

    Merci pour tes si sympathiques commentaires. Pour info l'escalier était surtout réservé aux skateurs, il y a une autre entrée au théâtre. Mais ça fait vraiment "ruine" quand on passe devant !!! Bon séjour à Marseille, je viendrai lire la chronique et voir les photos de ce fameux musée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :