• Ma ville... en plein délire

    The importance of being Ernest : Ernest, le mouton d'Alexia Carmona (qui fait bien mieux qu'Oscar Wilde) a provisoirement achevé  son périple. Il nous aura fait visiter la ville, sa plage, et nous a emmené jusqu'à toulouse. Jouissif ! Une bien belle balade qui a fait l'unanimité ! Sacré mouton voyageur, tu es sacré mascotte de la Ville !      

          Ma ville... en plein délireMa ville... en plein délire

    Le kebab le mieux surveillé du monde : sous l'œil de 5 caméras, (1 rue droite, 4 côté synagogue) vous pouvez y manger en jouant les stars. Les imbéciles ont beau répéter qu'ils n'ont rien à cacher, savoir qu'on est filmé (et peut être visionné)  peut perturber les esprits les plus sereins. C'est pour la sécurité, celle des fabricants de caméra bien sûr !

    Le grand remplacement : les commerçants de la ville ont un nouveau logo. Pourquoi faire ? Mystère. EnviLLe. Je me demande si ceux du Mordor (croix sud, plaisance ou bonne source) en ont un aussi... Quand le  Logos remplace l'économie !

    Ma ville... en plein délire

    Migrants : 6 ou 10 ? 6 étaient annoncés, 10 seraient arrivés. C'est en tout cas officiellement moins de 200. Des Irakiens logés dans un endroit tenu secret dixit la presse... Pourquoi ? On est pas des ogres ! L'un deux explique qu'il fait une pause et qu'il repartira... pour l'Angleterre. Cherchez l'erreur !!

    Quant aux idéalistes, ils s'indignent du démantèlement de la jungle de calais (2002, 2016, etc...)  ou les migrants avaient créé des structures sociales très performantes. (0 viol sur femmes et mineurs, 0 prostitution, 0 bagarre et 0 meurtre) Ne vous en faites pas, à Paris la jungle perdure et Calais sera bientôt repeuplé. Narbonne aussi d'ailleurs ! On pourra enfin les bichonner, ou faire semblant de ne pas les voir traîner toute la journée sans occupation, sans formation, devant la MJC par exemple ! Ah si nous étions riches, nours ouvririons un centre de formation pour en faire des tailleurs de pierre, ou des vignerons, ou tout autre métier pour homme. Car il  n'y a que des mecs, cette crème (tournée)  de l'humanité !

    Le Melting Pot tarde à rouvrir : les travaux sont plus longs que prévu. les nombreux clients errent dans la ville, psalmodiant d'un ton lugubre : "on ne sait pas où aller". Certains commencent même à réfléchir à un restaurant associatif pour faire revivre la place Bistan, qui est, il faut bien le dire devenune vraiment sinistre. Affreux ! Un petit souvenir pour tenir le coup, menthe, coriandre, boeuf fondant, sel poivre, pain délicatement toasté, nous rappelle le fabuleux hamburger à la Thaï de Guillaume qui accompagnait des frites, mais des frites ! ....C'est dur, le  manque ! et 0 centre de désintox !

    Ma ville... en plein délire

    Communication théâtrale : le théâtre nouvelle formule (façon atelier de banlieue colorisée)  inonde la ville de prospectus, cafés, boutiques, restaurants, lieux d'expostions, jamais on a vu autant d'imprimés, jamais le théâtre n'a été aussi omniprésent dans Pulcherrima. Presque autant  que les horaires de bus voir grand qui délivre une plaquette par ligne. Moins ça marche, plus il y a de papier.

    Ma ville... en plein délire

    Trop populeux peut être ? Le peuple préfère l'élitisme voyons !

    Autre lieu de culture victime de la dégradation générale,  la médiathèque, qui disposait autrefois d'une vraie salle modulable pour les expostions , avant qu'un fou furieux n'estime que ça ne faisait pas assez peuple ! Aujourd'hui les expos sont situés sous l'escalier. Pourquoi les artistes se laissent ils insulter de cette façon ? En ce moment, David  Wicker qui illustre les droits de l'homme, (migrant) avec 30 photos pour 30 articles de la dite constitution. Une expo plutôt originale d'ailleurs qu'on regarde en solitaire parce qu'à deux , on circule à peine ! Il faudra la proposer ailleurs !

     

    Ma ville... en plein délire

    65 000 euros pour distribuer des sacs poubelles aux habitants du Grand Narbonne ? On se demande quel fut l'exact budget voté pour cette pantalonnade.  Quant aux Narbonnais, qui n'en reçoivent pas, ne pleurez pas : le paquet de 50 sac poubelles de 50 litres ne coûte qu'un 1,99€ chez Lidl. Mais vous pouvez réclamer des sac de 300 litres, pour y fourrer tous nos gueux de policiens. Pour moins de déchets, diminuons notre consommation ! (Cela m'irait bien de les avoir, ces 65000 euros !)

    Et Marie Hélène Fabre, dont certains (qui ?) attendent le bilan ou le compte rendu de son travail, se présenterait aussi aux législatives. On sait déjà d'elle qu'elle fait partie des signataires* qui se sont prononcés contre le terrorisme. Et qu'elle prévoit d'inonder le secteur de 60 000 imprimés pour faire connaître ses projets. Du papier encore ! Allez Marie Hélène, au front pour poursuivre le sabotage de la France ! Et vive la parité, qui nous rappelle que les femmes sont aussi nulles que les hommes !

    Ma ville... en plein délire

    Pour finir ce mauvais délire, rien à voir, le bouillon de onze heures : notre intrépide et efficace président de la république fait désormais sonner les sirènes du 1er mercredi du mois à 11 h au lieu de 12. Les trois quart des habitants ne l'ont même pas remarqué. Une mesure absolue contre le terrorisme qui en perdra ses repères... horaires. Il aurait entre temps commis un bouquin intitulé "les pleurnicheries d'un looser". Quelqu'un l'a t-il lu ?

    Bon, râler c'est mauvais pour l'aura, mais l'ascenseur du trib de co est toujours en panne (le 4 novembre), les travaux du city carrefour dans l'ex hôtel le Languedoc ont commencé. Il se dit que les résidents considèrent qu'ils vivent dans un petit Manhattan avec épicerie ouverte très tard, et, malgré l'automne qui  tente de briller de son mieux, la ville bruisse de rumeurs anti municipales, anti grand narbonnales, anti gouvernementales. C'est que les temps sont mauvais. Qui va les racheter ?         

    Bon il y a ausi des choses sympathiques :

     

    Ma ville... en plein délire

    Rencontres économiques occitaniennes le 12, au palais du travail, toute la journée.

    Rencontre humanitaire le 13 à l'assoc épicées à 18h30 pour répondre à une qustion contradictoire : Quel accueil pour les indésirables ?  La réponse peut être intéréssante car il est l'heure de faire preuve de générosité)

    Le 16 novembre , vernissage à 19h à la Bend'art Galerie de l'exposition d'aquarelle (ah quand même ! ) d'Inger Myren et de Marie Claude Canet. Prometteur !

    Ma ville... en plein délire

    2, quai de Lorraine

    Ma ville... en plein délire

    1, place Bistan Forum

     Il faudra revenir pour le dé-vernissage : il y aura peut être une vente aux enchères pour les fauchés que nous sommes. Et toujours, pour ceux qui s'intérèssent à la sociologie appliquée, l'exposition Colin Painter, chez la première de la Classe, Anne Marie Jaumaud à qui nous envoyons plein de bisous. Comme ça ! De la tendresse pour racheter la grisaillerie !

     

    * vote de moutons de panurge comme toujours :  aucun individualité n'est tolérée dans le parti, quel qu'il soit d'ailleurs.

     

     

     

    « Vousvousvous...et moi ! Crimes et botanique »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :