• Ma ville...de pensées moroses

    Ma ville...de pensées moroses

     

    Sans grande surprise, le nouveau préfet de l'Aude, arrivé, a opté pour la création de l'usine de "dépollution" Areva. Areva c'est l'Etat, l'Etat est l'employeur du préfet, le préfet représente l'Etat, l'Etat c'est nous aussi. Et nous considérons, comme notre élue écologiste  que c'est une "bonne chose que les nitrates soient traités". Sans compter, dixit un autre élu, que la création d'une vingtaine d'emplois  n'est pas à négliger.

    Il est un peu tard pour pleurer sur le passé, sur l'absence d'une énergie citoyenne chargée de veiller sur malvesi depuis ses débuts puisque, globalement, nous refusons de nous mobiliser, de nous politiser pour notre avenir parce que de toute façon 2500 personnes sur 53 000 c'est déjà pas mal. Personne ne l'avait vu venir, cette cheminée !

    Ce n'est donc pas la peine de nous rassurer en nous parlant de contrôles plus stricts, par  qui, par rapport à quoi ? on a pas peur, d'ailleurs on aura surement déménagé dès la première pose de pierre !

     

    Du coup,  de très sérieuses et angoissantes questions se posent maintenant :

    Si Narbonne est classée ville Seveso (dramatisons un peu tout cela) les loyers vont ils baisser ? Faut il continuer à faire des enfants ? Pourrons nous continuer à manger les champignons de la Clape ? Les 183 Narbonnais (le journal se réjouit de nous l'apprendre) assujettis à l'impôt sur la fortune vont-ils déménager ?

    Et cela vaut il la peine de continuer le muréna, de construire une salle de spectacle,  d'aménager les berges de la Robine ? Ces hauts lieux seront ils compatibles avec une cheminée d'usine de 27m de haut, crachant et purifiant le nitrate qu'il faut absolument traiter ? 

    Sur quel lien cliquer pour résoudre le problème ? Quoi, il n’y en pas ?  

    C'est une bien funeste histoire qui se poursuit... Cloaque de la Gaule au 15ème siècle, Narbonne poubelle du Monde aujourd'hui ?  

     

     Ma ville...de pensées moroses

     source image : inconnue mais explicite

    3 évènements peuvent donc avoir lieu simultanément sans que la ville ne soit paralysée. Ou alors c'est que l'on a eu peu d'échos du chaos provoqué par un match, une cirque et une salon expo dans le même périmètre, au même moment. En revanche nombreux ont été les cris d'orfraie de l'opposition à la multimodale, aimablement relayée par la presse. Démocratie : gouvernement de salon du peuple... 

    Recours à gogo : second recours du banquier Ortiz contre la salle rejeté. Gifle entière pour l'un, demi victoire pour l'autre, La multimodale n'en finit pas d'embrumer les idées. En tout cas, j'aime Narbonne tiendra bon : ne le dit elle pas ? la salle multimodale ne passera pas par nous !  Comme le Sida !

    Ma ville...de pensées moroses

    Impasse ste cluque et impasse ortiz !  Ce sont les noms lancés au maire par les intéressés sur la proposition au public de donner des noms de rues aux nouveaux lotissements.  Impasse, un mot qui rime désormais avec élus de l'opposition. C'est tout à fait ça !

    Annoncée lors du retrait de ses délégations au CCas, Réalisée cet automne, la rétintégration de Marie Noelle Garbay est effective.

    Tandis que le licenciement de la DGS Nathalie Umbach agite les couloirs et le conseil municipal de ce soir (sans grand intérêt d'ailleurs). Parachute doré en vue ? ! Ben alors Monsieur le Maire, quel est ce bazar ?

    Ma ville...de pensées moroses

     Après la mutuelle santé de la ville, voici un nouveau dispositif pour l'accès à meilleur marché à l'énergie et peut être un jour l'eau. Quand je pense à tous ceux qui ne peuvent se chauffer l'hiver, Je dis bravo à cette riche idée. Bravo monsieur le maire ! L'énergie des Narbonnais, ICI !

    Ils n'en sont pas encore à se réclamer de la folie mais ça viendra. Quand ils ne brûlent pas de voitures tous les 15 jours, ils caillassent des bus dans les quartiers où ils ont la chance d'avoir des appartements et un environnement décent.  On est déjà clairement dans la maladie mentale, cette nouvelle exception française. 

     

     

    Ma ville...de pensées moroses

     

    Bon ça ira mieux plus tard... Sûrement !

    Ma ville...de pensées moroses

     

     

    « Tic, plas, tic, plas, tic plastic !Ma ville...de petits migrants »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :