• Ma ville, belle et joyeuse

    Ma ville joyeuse 

     

    Emerveillement aux pénitents bleus : Nous sommes tous des enfants, et ça fait un bien fou de s'en rappeler  ! Les automates de Noël s'animent pour nous jusqu'à la mi janvier.

    Ça bouge de plus en plus à la blend'art Galerie, place Bistan. (Place du Forum, je n'arrive pas à m'y faire). Mais c'est bien d'un Forum qu'il s'agissait hier après midi sur ce marché de l'art et de la bonne humeur. Des tas d'artistes, une vingtaine en tout, comme Anne Sarda, Alexia Carmona, Clairette Gras, Antony Duff, Olivier Vincello (poète) et d'autres que je ne connais pas, ont manifesté leur plaisir d'être là et de participer à un moment riche de beauté, de simplicité et de partage.

    Ma ville joyeuse

    La douce Alexia et ses créations

    Deux clous pour clore l’événement :

    Une vente aux enchères, amusante, bon enfant, où des œuvres mises à prix à bas prix sont parties au gré des envies du public. Sûrement un type de ventes auquel s'habituer ou s'intéresser, et ou même moi ai pu, enfin, m'offrir un Jérôme Dancette.

     

     Ma ville joyeuse

       

      Ma ville joyeuseMa ville joyeuseMa ville joyeuseMa ville joyeuse

    Courage, cliquer pour agrandir les images 1 par 1. Vous n'en avez pas envie ? C'est pas grave !

    Une soupe au caillou, dont les légumes et ingrédients apportés par les participants ont longuement mijotés. Non, 2  soupes absolument délicieuses, dont une chorba fameuse, (boulghour, pois chiches et épices adéquates) et dont on se rappellera longtemps ; beaucoup en ont repris, mais je l'ai goûté à toute vitesse, parce que :

    Ma ville joyeuse

      

    J'avais rendez vous avec le rire, celui qui détend l'esprit, et le coeur, au Citron Givré, où le public s'est installé dans le phare des Marelles, où trois personnages, la femme, le mari et l'amant circonstanciel se retrouvent naufragés. Coupés de la terre. Bien obligés de se révéler tels qu'ils sont les uns aux autres.

    Les jeux de mots fusent, le public écroulé de rire et les acteurs eux mêmes, réjouis, en perdent leur texte tellement ils rigolent. C'est une bonne pièce.  Ecrite par Gilles Gangloff, jouée par l'auteur, Marie Christine Pinet (aussi pétillante sur scène que dans la vie) et Guillaume Soucaille.  Des passionnés, des vrais. Ça s'appelle : C'est encore loin l'amour ? tais toi et nage...

    Alors, le résultat des élections va vous laisser chagrin,  vous avez peur des terroristes, ou marre du vivre ensemble ?  Allez rire un bon coup avec d'autres ! Ça vous remontera ! La vraie vie est au Citron Givré. Les 19, 26 décembre et le 2 janvier 2016 ! 16 avenue Carnot, où il y a un téléphone qui sonne si vous composez le 04.68.91.64.77 

     

    Ma ville joyeuse

      

    Ma ville joyeuseMa ville joyeuse

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Ma ville belle et joyeuse  

    Et pour clore ce billet de week end, une visite éclair à la fin de la fête au WAW, le lieu dont tout le monde parle en ce moment ! L'Arthotèque et l'association Pousse Cailloux y ont élu domicile tout le week end pour nous présenter des œuvres de DepuyFontaine, JPBonincontro, Manon Damiens, Alexia (hé oui) et bien d'autres.

      

     

    Ma ville belle et joyeuseMa ville belle et joyeuse

     

     

     

     

     

     

                              Bonincontro                                                                                 DepuyFontaine

    En ville, il suffit d'une bonne paire de chaussures pour aller voir tout ce qui s' y passe ! Bonne soirée !

    « S2 E3 : Age of EmpireIl y aura bien 13 régions ! »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :