• Une matinée parfaite

      

     Départ à 9h30. Je vais aux champignons avec l'Elfe. Traversée de la ville ou les arbres frémissent si doucement qu'on dirait qu'ils miroitent dans le soleil. Arrivée à 9h45 dans la Clape. Les Pyrénées brillent de blancheur dans le lointain. La longue traversée du bois de Moujan commence. Il va falloir allier l'utile à l'agréable car il fait une de ces matinées tellement céleste que je n'ai qu'une envie en cette dernière journée de 2014 : me poser dans un rayon de soleil, me défaire de moi et recevoir le monde : la lumière qui scintille sous la pinède, le vent du nord, délicieusement froid, qui joue et se laisse boire à larges goulées, une des sensations les plus exquises que je connaisse. Je m'arrête de temps en temps pour me remplir le cœur et l'esprit de silence, un silence dense, parfait, je regarde attentivement et entrevois le monde premier, le jardin d'Eden caché dans ce bois ou les pins, certains à moitié morts, d'autres malades, grincent au vent. Une lumière nostalgique, celle du premier jour du monde, m'appelle. Tout a l'air si ancien et si nouveau en même temps, et si fugitif, c'est très étrange. Et mystérieux !

    Je reçois ces dons à toute vitesse, subrepticement, car l'Elfe est industrieux : pas de temps mort dans la quête du champignon.). Et bénédiction, le croirez vous ? la Clape est truffée de pieds de moutons. Tapis sous la mousse, à flancs de talus inaccessibles, planqués au fin fond des fourrés, nous les traquons en poussant des cris de joie. Invisible en descendant la pente, révélée en la remontant, profitant du contraste clarté - ombre, voici la tribu Dupont au grand complet : une trentaine de champignons s'en allant à la queue leu leu. On vous aura les champignons ! Couchés à même le sol, nous rampons pour mieux les atteindre. On a le nez plein de parfums, ceux des champignons, des pieds de  romarins qui fleurissent à côté, de la mousse et de la terre humide. De temps en temps, lors de la marche, des ronces nous immobilisent, bras et jambes sont brusquement liés ensemble : c'est un piège sournois de guerilleros et de piquants, une tentative d'échapper à nos couteaux, mais rien ne nous arrête, - d'ailleurs l'elfe arrive à la rescousse, tailladant les ronces - pas même les dégringolades involontaires qui nous mettent le nez dans... une nouvelle famille de champignons. Quel bonheur !

     Une matinée parfaiteUne matinée parfaite

      

      

      

      

      

      

      

      

    De temps en temps je me redresse, et regarde le sommet des pins qui brille au soleil. Tout est parfait, on se sent aussi grand que l'univers, on se transforme en brise, en craquements boisés... Vraiment, quoi de mieux que la contemplation ? Une poêlée de champignons peut être !

    On rentre, des brindilles et des aiguilles de pin plein les cheveux, le visage griffé, les mains qui saignent : qu'importe, nous sommes des explorateurs, des hobbits, des elfes, des créatures de la forêt. Il faut maintenant préparer tous ces petits champignons. Certains seront séchés, (ceux qui jaunissent et qu'on sauvé du pourrissement), d'autres mis en conserve (persil + ail + vinaigre doux + aromates au choix), d'autres encore congelés et les derniers, mangés sur le champ. Oui, nous avons aussi un estomac.

    Une matinée parfaiteUne matinée parfaite

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    les gourmands peuvent cliquer pour agrandir : régalez vous !


    Au menu ce jour : petites pommes de terre aux lardons, pied de moutons à la crème, filet de truite braisée.

    Et pour accompagner ce qui est mon premier déjeuner de 2015, (et poursuivre le rêve éveillé d'hier) un vin relativement doux, jeune, doré comme la lumière du jour. Il s'appelle la Clape, tout simplement. Quoi d'autre ?

     

     

    Une matinée parfaite

     

     

    Une matinée parfaite

     

     

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Pour savourer la bière de Noël Narbonnaise, une seule adresse : l'Antre de l'Echoppe, un lieu in-con-tour-na-ble, à visiter encore et encore...

    Boissons de Jouvence pour Noël

     

    Boissons de Jouvence pour Noël

    En attendant, Il fait froid, le vent souffle au dehors, c'est le moment de se blottir le soir seul ou à plusieurs,  au coin de la cheminée (ou  du radiateur) pour déguster des boissons ravigotantes, revivifiantes, rajeunissantes, voire bandantes. Eh oui !!! C'est le mois de toutes les joies. Au lieu d'acheter des boissons toutes bêtes, fabriquées par on ne sait qui, ramassons les plantes qu'il faut dans la garrigue et amusons nous ! Mettons nous un chapeau pointu sur la tête et jouons aux magiciens, aux druides ou aux Alchimistes.

     

    Alors que boit on par ici ?  L'Hypocras certes, mais aussi le Pastis Occitan, sans compter les sirops de toutes sortes qui arroseront desserts, parfumeront les thés  et les alcools. Vous avez un peu de temps devant vous ? C'est parti ! Voici quelques Recettes expresses pour jours très froids et très joyeux.

      

     Le sirop de Romarin

      

    En ces temps de froidure, voici une recette délicieuse, sucrée, facilissime pour porte monnaie vides et qui vous donnera l'impression de grands préparatifs pour noël : le sirop de romarin. Il faut de l'eau, de la fontaine près de chez vous, du robinet ou en bouteille qu'il faut porter à ébullition. Y jeter ensuite des brins de romarin (le romarin se trouve en grande quantités dans toute la Clape, dans toute la région, ou tout simplement dans le jardin de vos voisins : demandez leur quelques tiges). Si vous ignorez à quoi il ressemble, c'est que vous êtes étranger. Nous vous laissons donc à vos boissons étrangères. Au bout de 5 minutes d'ébullition, couvrez et laisser infuser 15 à 20 mn, puis passer la boisson dans une casserole avec le sucre. Faites bouillir 25 minutes jusqu'à réduction et épaississement ; Voilà, c'est prêt.

    Boissons de Jouvence pour Noël

    Quelques chiffres quand même : pour 10 personnes : 1l d'eau, 30 jeunes pousses de romarin, 500 g de sucre. Si vous êtes seul vous divisez les quantités par 10. Ou par 9 ; Avez vous trouvé le résultat ? Bon, passons aux choses sérieuses car si vous êtes seul vous pouvez vous offrir à vous même 1 litre de sirop, sirop que vous verserez dans une bouteille stérilisée. Le sirop pourra se conserver pendant trois mois. Mais vous pourrez le déguster dès refroidissement en chantant ♫ souviens t'en du beau temps du romarin, le romarin c'est comme la bruyère, la violette et le lierre♫.

    Chanté par Lise Médini en 1968 (sur you tube)

      

    Le sirop de pousses de sapin

    Un sirop un peu plus sophistiqué. Et ne remplacez pas le sapin par le pin. préparation et cuisson 1 heure 40 minutes. Ingrédients  : 2 bols de pousses de sapin, 1 litre d'eau bouillante, 1 kg de sucre. (le sapin est reconnaissable par les 2 bandes blanches qui courent le long des aiguilles :  vous en avez sûrement un dans votre salon)

    Mettre les pousses de sapin dans un récipient en grès. Verser l'eau bouillante dessus. Laisser infuser à couvert pendant une journée.

    Le lendemain, filtrer le jus au-dessus d'une casserolle et y ajouter le sucre. Faire cuire pendant 1 heure à petit feu. Écumer. Quand le sirop est refroidi, mettre en bouteilles. Boire en chantant à tue tête "♫ mon beau sapin, roi des forêts, que j'aime tes aiguilles ♫ ..."  Vous verrez, vous vous offrirez là un aristocratique plaisir.

      

     Le Caudell, boisson chaude

    5 jaunes d’œuf - 2/3 tasse de vin blanc de table ou de la bière anglaise

    du sucre au goût - pincée de safran

    Battez ensemble les jaunes d’œufs, le vin ou la bière, le sucre, et le safran. Chauffez le mélange dans un bain marie à feu moyen en remuant continuellement jusqu’à ce que le mélange soit chaud, épais et pelucheux. Faites attention à ne pas le laisser brûler, roussir ou coller au fond. Servez immédiatement chaud dans des petits verres comme boisson, ou comme sauce avec des desserts.

    La quantité de sucre utilisée dépendra du type de vin. Nul besoin d’utiliser un vin cher cela n’ajoute rien au goût. Il est même recommandé d’utiliser un vin doux. (Et vous pouvez utiliser des œufs pas bio si votre budget est minime. Catégorie 1 ou 2 Fr. En dessous, vous pourrez chanter  "♫ je suis bien content d'être un epsilon" ; je n'aimerais pas être un alpha ♫"  car le vin rehaussera la batterie)

       Boissons de Jouvence pour Noël

        

    Le pastis occitan

     

    Parce qu'on est pas des chochottes, qu'on a les pieds bien plantés dans le terroir et qu'on aime les viriles boissons. Le pastis c'est bon pour l'eau, la peau, le foie, etc. et il se prépare en 15 minutes, 15 jours à l'avance tout de même.  A temps pour le 31 décembre.

     

    Il faut pour 1 litre : 30 g de badiane ou anis étoilé 
    1 l d'alcool à 90° -  10 g d'armoise Boissons de Jouvence pour Noël
    10 g de fenouil - 10g de réglisse - de l'eau

    Faire macérer la badiane dans l'alcool 15 jours durant, puis ajouter le reste des ingrédients. Laisser macérer 48 h encore. Filtrer,  ajouter de l'eau juste avant que la boisson ne se précipite ( ne change de couleur) et du sucre (au goût).

    Buvez en chantant ♫ un chant de Noël Occitan♫, un cantem nadal

     

      

     L'Hypocras

    l'hypocras est une boisson à base de vin dans laquelle macèrent tout un ensemble d’épices, dont de la canelle, du gingembre… Le miel est éventuellement utilisé selon la recette, en plus ou moins forte quantité, pour adoucir la boisson et lui donner un goût plus agréable au palais.

      

    Ingrédients :Boissons de Jouvence pour Noël
    1 bouteille de vin rouge (au choix) - 100 g de miel

    30 g de cannelle en bâtons -  60 g de gingembre frais
    10 clous de girofle -  10 gousses de cardamome


    Verser le vin et le miel dans un récipient. Broyer les épices, les enrober dans une mousseline nouée et mettre dans le vin. Recouvrez l tout et laisser macérer 4 à 5 heures. Retirer la toile contenant les épices et filtrer avant consommation.

    Déguster en essayant de chanter ♫ un cantique, comme ci dessous. (C'est Noël, évitons les paillardes)

     

     

    Et hormis le champagne et la blanquette de Limoux, évitez les boissons gazeuses car elles accélèrent le vieillissement des cellules. Beurk !

        

     Boissons de Jouvence pour Noël

     

    Toutes les images ont été trouvées dans la hotte du Père Google

    et les recettes sur http://rythmesnature.com/nature-sauvage-ressources

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     De l'Eden à Narbona, la Lythracée

    Fleur pourpre,  source jaillissante de vie, amour, sang et mort, d'où va naître la couronne de la grenade, et sa multitude de graines

     

     

    De l'Eden à Narbona, la LythracéePromesse de vie et de multitude

    de protection contre l'impureté, purifier le corps et l'âme

    croire en l'immortalité puisque sempervirens

    croire en la magie conférée par le fruit, devenir par lui invincible

    fécondité,richesse, amour brûlant en gestation

     

     

      

    Promesse du fruit du paradis, fruit précieux, essence du jardin de l'essence,

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

    Fruit offrande, humilité de la multitude de tes graines toutes semblables 

    Fruit mythique Du jardin d'Eden, symbole universel, emblème des peuples, réflexion du poète

     

    De l'Eden à Narbona, la LythracéeDe l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        ....abeille autour d'une grenade                                                                      Cabiri, le secret interdit

     

    Un fruit du paradis, si abondant dans les rues de Narbona, une abondance automnale exceptionnelle  rien que pour nous. Quel est donc le secret ?

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

    ici, rue Viollet le Duc

     

     

     

     

     

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

     

     

    Amie de toujours des divinités, de l'Assyrie à la Grèce, de l'Orient à l'Occident, Pomme Grenade, tu es ce fruit qui symbolise le mieux ce qu'est cette humaine créature,  dans son intrinsèque essence, un atome dans l'immensité, une minute dans l'éternité, un être qui érige des autels à des dieux qu'il ne voit pas.*

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                   Là, rue Maréchal Foch

     

     

     De l'Eden à Narbona, la LythracéeDe l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

     

     

     

     

     

     

     De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     * en italique : Lamartine : harmonies poétiques et religieuses

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique