•  Luxe, calme, volupté : confirmé !

     

     

      

      

      

      

       Jolies saveurs, saveurs vraies

     C'était un jeudi soir, prélude à un long week end de fête. Et, oui, nous étions venus goûter une nouvelle fois à la voix de Carmela Marie qui s'est envolée de vibrato en contralto, d'aigus aux intonations plus voilées, magie musicale rehaussant celle du lieu. Un public discret, des mets succulents proposés pour la première de ce nouveau rendez-vous du jeudi soir, de chaleureux applaudissements.

     

    Luxe, calme, volupté : confirmé !

     

    Luxe, calme, volupté : confirmé !

    Mais quel est cet endroit ? On pourrait croire qu'Aux Saveurs du Patio succède simplement à un autre restaurant. Erreur ! Au 1 rue Pierre Sémard à surgi il y a 6 mois environ, l'endroit jazzy qui monte lentement, posément, mais sûrement. Un lieu qui pacifie l'esprit. Un restaurant pour mélomanes et gourmets. Où on a envie de rester. C'est la maison. Des instruments de musique dansent la farandole autour d'un magnifique Kawai ¼ de queue. Le canari Pintade, c'est son nom, chante (lui aussi) dans sa cage. Et l'immense espace offert est garant de ce qu'il y aura dans l'assiette, car ce qu'on y trouve vous parle. Littéralement. Du boudin léger sur des pommes à la cannelle, des croustillants de St Jacques et de foie gras dont les saveurs vous assurent la promesse du « besame mucho »à venir, des gaspachos fleuris dont la douceur et le gouleyant rivalisent avec celle du vin. D'exquises petites tapas ! Les tapas chics du jeudi soir !

     

    Luxe, calme, volupté : confirmé !Luxe, calme, volupté : confirmé !

      

      

      

      

      

      

      

    Qui sont ces hôtes ? Ann Sophie et son associé le Chef Arthur sont des créatifs gourmands. Comment cuisiner pour les autres si on ne l'est pas ? Passionnés de Jazz et de musique d'ailleurs, ils font de leur restaurant un lieu de fusion, alliant différentes musiques pour évoquer les années fastes du jazz, du rock, du blues, du classique, pour ainsi permettre aux auditeurs de retrouver l'innocence et la joie de cette époque ou la musique était monde, ou le monde était musique. Le pari semble audacieux, mais tout à fait réalisable, témoin la prestation de Carmela ce soir. Prestation apaisante, chaleureuse, mais prémisse d'excitations post – soirée...

    Car le programme est terrible : Christophe Arthur nous propose autour de sa cuisine, des rencontres musicales tout au long de l'automne, des déjeuners dominicaux « acoustiques » autour d'une guitare et d'une voix, des jeudis concertants et des vendredis d'accord parfait entre vins de domaines et cuisine gastronomique. Ce directeur de restaurant à l'Hospitalet connaît la musique, car tous les jours au piano composant ses saveurs, chef cuisinier et organisateur d'évènements.

     

    Luxe, calme, volupté : confirmé !

    La peinture tient aussi une grande place aux Saveurs du Patio. Allain Bernard, peintre rare et discret y expose, à la demande de Christophe, des lithographies représentant, thématique oblique, les grands jazzmen du monde . Un vernissage lui est d'ailleurs consacré ce vendredi 26 septembre. Venez tous !

    Luxe, calme, volupté : confirmé !


    Christophe Arthur croit au langage universel. Il le dit : la barrière de la langue se brise devant les mots de la musique et les saveurs de la nourriture. Il faut amener autre chose qu'une assiette au client, allier musique nourriture et décor.

    Et en rentrant, qu'importe le dernier avis d'imposition qu'il va falloir décortiquer, la vraie vie est ailleurs : là où l'on vous reçoit comme de vieux amis, pour vous donner du plaisir, où ceux qui reçoivent savent remercier les donneurs, là ou nous redécouvrons que «notre âme a déjà la mélodie, les paroles et le tempo, [la nourriture spirituelle et matérielle] dont nous avons besoin pour avancer ».

    Qui que vous soyez, vous êtes tous bienvenus chez le Chef Arthur, pas besoin de montrer patte grise.

    Pour tout savoir de cet endroit fabuleux et de leur programme musical :  Aux-Saveurs-du-Patio  et sur leur site web.

    1 avenue Pierre Sémard - Narbonne - 04 68 65 10 24

     

    Je vous le répète, à Pulcherrima il y a des endroits formidables ! Il suffit de sortir de chez soi pour les découvrir !

      

    Luxe, calme, volupté : confirmé !

     

     

    Luxe, calme, volupté : confirmé !

     

    Luxe, calme, volupté : confirmé !

    Arthur & Escargueil, magiciens. Bravo !

      

    Source photos 2, 3, 5, 6, 7 & 8 : aux Saveurs du Patio

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Beauté masculine

    l'album dominical

     

    Et amis

     

    l'album dominical

    Soleil généreux

    l'album dominical

     

    Et nuage étrange

    l'album dominical

     

    tous en rang

     

    l'album dominical

     pour admirer l'Artiste

    l'album dominical

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • J'ai déjà cité cette rue dans 1 ou 2 articles. Je ne tourne pas en rond, non mais c'est qu'elle est surprenante ; outre les demeures qui la bordent et qu'on devine magnifiques , on y découvre des nouveautés à chaque passage. Vous vous rappelez peut être le Nombril de Vénus ( billet du  8 avril dans la rubrique "botanique", et de la petite cour, ce petit restaurant qui monte, monte, (comme un rêve oublié du 8 avril aussi, dans la rubrique "les lieux". Taper dans la rubrique rechercher pour trouver si vous voulez). Eh bien cette rue qui aiguise toujours le regard, tellement elle nous parait banale, nous découvre une fois de plus ses merveilles : Umbilicus rupestris a vécu sa saison mais voilà l' écusson du 17è siècle gravé sur la façade d'une maison totalement modernisée, et l'ancienne tour avec ses faucons et ses lys rongés par le temps :

    La rue Auber, vous connaissez ?La rue Auber, vous connaissez ?

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        Au n°1, un vieil écusson                                           Au n° 13, les faucons de la tour mystérieuse*

     

     La rue Auber, vous connaissez ?La rue Auber, vous connaissez ?

      

      

      

      

      

      

      

      

        Au n° 9, la délicieuse Petite Cour                               Au n° perso, des amoureux de la nature

      

    Et oh ! Surprise encore ! Après un délicieux déjeuner de dorade à la Petite Cour, le ventre repu, l'âme légèrement grisée par un petit gris du cru, divine surprise ! Qui croise t-on  ? un nouveau venu qui s'affiche fièrement dans la rue baignée de lumière. Et quel nouveau venu ! Voici Patrick, horticulteur à ses heures au hameau du lac de Sigean, qui vend ses légumes sur ses rebords de fenêtre. Le tableau est vraiment séduisant. Digne d'un peintre. Hâbleur ? Sincère ? Quelle importance ? Ce Vénézuélien, ce natif de Caracas, nous dit il,  est simplement réel, extrêmement jovial, et vous propose, pour 1 euro, le légume de votre choix. Incroyable !! Pendant que des bons à rien traquent le chômeur, certains s'auto entreprennent pour vivre et faire votre bonheur. Le monde va bien quand même !

      

    La rue Auber, vous connaissez ?

     2 bonnes bouilles : si si ! On les aime rien qu'à les voir !

     

     La rue Auber, vous connaissez ?La rue Auber, vous connaissez ?

     

     

     

     

     

     

     

    A vendre

    La rue Auber, vous connaissez ?

    Le marché intérieur

     

    La rue Auber, vous connaissez ?

     Marché surprise du mercredi : futurs poireaux en compotée, tomates à l'ail, pommes de terre sautées et figues de barbarie à pleines dents barbares ; le bonheur, c'est simple comme un légume !

     Merci Patrick de Caracas !

     

    La rue Auber, vous connaissez ?La rue Auber, vous connaissez ?

     

      

      

      

      

      

      

       

    Nombril de vénus, et ses fleurs, le légume consommé par les connaisseurs....

      

    La rue Auber, vous connaissez ?

     

      

     * si quelqu'un a des infos complémentaires, bienvenue. L'objet n'est pas répertorié par les répertorieurs.

      

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique