•  

     

    Aujourd'hui, allons faire un tour à Ste Lucie. Il ne fait pas trop chaud, le ciel est légèrement voilé, le temps romantique à souhait. On pourra marcher sans penser à rien, en chantonnant et en respirant bien fort. Car nous sommes dans l'île aux mille senteurs :  parfums de cailloux cuits par le soleil, de résine, ceux,  âcre et réchauffante des chênes, des cistes, des romarins, des senteurs jusqu'à mille...

    De tout le pays France, l'île baptisée Ste Lucie par des Ermites, est l'unique endroit où pousse le Statice diffus. Y'en a pas ailleurs ! Un trésor botanique qui ne paie pas de mine. C'est dingue non ?

      

    Une virée à Ste LucieUne virée à Ste LucieUne virée à Ste Lucie

     

     

      

      

      

      

      

    Limonium diffusum  et  à droite,      Limoniastrum monopetalum ( la grande statice, qui disparait doucement)

    photo : http://www.flora-on.pt                        

    L'endroit est bucolique, avec l'austérité conférée par la végétation méditerranéenne. Chênes, pins, cistes, immortelles, etc... Le randonneur peut fouler les sentiers crées pour lui, et pour les cyclistes. Du haut du roc st Antoine, on a comme une vague envie d'être derrière un canon et de bouter d'imaginaires envahisseurs.  (L'esprit insulaire) Mais on se contente de reprendre son souffle et d'admirer le panorama d'où l'on découvre l'étang de Sigean et les autres, l'usine de port la nouvelle, les îles éparses, les salins, le chemin de fer...

    Protégée depuis 1983, partie d'une réserve naturelle depuis 2009, et du PNR (parc naturel régional) elle se classe entre autre, parmi les sites Ramsar car elle constitue une zone humide d'importance internationale, regroupant des milieux naturels riches où se réfugie une cinquantaine d'espèces d'oiseaux Les canards font coin coin, les mouettes piaillent, les ragondins ragondinent et des tas d'oiseaux s'y cachent. Un vrai petit paradis !

        

    Une virée à Ste Lucie

     un véritable bijou ciselé par la nature

     

    En descendant vers la Robine, direction Narbonne, et le monastère, des lauriers sauce géants, au tronc magnifique,  forment un petit bois inattendu et désuet, passé, cachant à demi une maison, apparemment habitée. ( Il y a des rideaux aux fenêtres et une voiture garée devant : cliquez pour vérifier !)

      

    Une virée à Ste Lucie

     

    Une virée à Ste LucieUne virée à Ste Lucie

     

     

     

     

     

       

    D'anciennes terrasses jouxtent l'ancien ermitage ( qui tombe en ruine) dont une partie abrite un vague musée maritime (qui à aussi l'air à l'abandon. Une fausse impression peut être ? )

    A l'entrée de la maison principale poussent deux 2 arbres agrumes, qui donne des fruits délicieux l'hiver, mi lime mi pomelos. C'est un endroit, inondable certes, mais qui donne envie de fête, de musique, de rencontres enchantées.

     

     

    Une virée à Ste Lucie

     

    On évoque une reprise des activité du machin à bateau. (Musée maritime) Des projets mollement agités par de vieux barbons, à la seule écoute de leur ppp. (prostate portefeuille patrimoine). Un jour, des jeunes s'empareront de cet endroit pour en faire une boite de nuit !

    Un endroit magnifique en tout cas,  où l'on n'est pas submergé par la foule, où le promeneur, qui a le choix entre deux parcours, peut prendre des chemins de traverse, observer une foule de chose et s'imprégner de sa réelle magie...

    Un endroit digne d'être préservé. Et ce n'est pas pépé qui me donnera tort.

     

    Et pour ceux qui ne connaissent pas du tout l'île, dont il y a encore beaucoup à dire, (mais qu'on peut se contenter de visiter sans rien en savoir - c'est même mieux d'ailleurs, car toute cette connaissance, c'est quand même épuisant), voici une vidéo de 8 mn réalisée par La Chouette. C'est pas mal chouette  !

     

    Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Baguenauder à CollioureBaguenauder à Collioure

     

     

     

     

     

      

     

    Descendre du train et pénétrer dans la ville

     

    Baguenauder à Collioure

    Passer devant l'arène sans tourner la  tête : c'est fermé aujourd'hui

    Baguenauder à Collioure

     

    Plonger ou admirer ?

      Baguenauder à Collioure

      

    Faire des recherches historiques si on veut : est ce un fort, un roc, un cap, une péninsule etc. ?

    Baguenauder à Collioure

    Déjeuner à la Voile sous le Neptune et attendre la commande en regardant les bateaux

     

    Baguenauder à CollioureBaguenauder à Collioure

     

     

     

     

     

     

     

      

     

    S'approprier les rues car oui, on a toujours habité là, depuis 2 heures environ !

     

    Baguenauder à CollioureBaguenauder à Collioure

     

     

     

     

     

     

     

     

    Mais jouer les touristes et photographier n'importe quoi : on n'est pas d'ici en fait !

      

    Baguenauder à Collioure

     

    Se demander s'il vaut mieux avoir une Rolex ou un bateau , ou des yeux tout simplement

     

    Baguenauder à CollioureBaguenauder à Collioure

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     Se demander : Mais pourquoi on ne vient pas plus souvent  ? On n'a même pas besoin de prendre l'avion !

     

    photos 2011 en fait. On vient tous les quatre ans !

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •    

    Le fabuleux royaume des Hommes

      Image : Akira Sorimachi

    Où vivent les hommes ? Là où ils sont ! Tout simplement. S'appropriant l'espace comme leur appartenant à eux seuls, y disposant à leur gré ce qu'ils aiment et veulent avoir. Et quelque soit le lieu où ils sont, c'est toujours une chasse gardée !

    Ce qu'aiment les hommes :  les femmes et la femme de leur vie, les voitures et les yachts, les cigares, la bonne bouffe, le déshonneur (celui d'autrui) et la guerre, l'honneur (le leur), les soirées entre hommes, le sport (n'importe lequel), l'aventure (pour certains), la facilité (pour tous),  l'argent, la maîtrise du monde, être beau, être le chef ....

     Le fabuleux royaume des Hommes

    Tout ceci constitue le royaume où ils accordent quasiment la même importance à ce dont ils peuvent jouir, comme à ce qu'ils doivent y subir. Un royaume où ils gambadent allègrement tout au long de leur vie, sans grande remise en question puisqu'il leur convient en toutes circonstances.

    Un petit tour d'horizon rapide :

    Des femmes : -- la femme qu'on me propose n'est pas riche -- mais vous l'êtes ! --Ah mais je veux une femme qui le soit : il faut bien s'assortir !

      

    Le fabuleux royaume des Hommes

       C'est pas moche hein mais franchement, tu imagines ça dans ton salon ?  - oh, éventuellement sur le sofa...

     

    D'argent : voilà quinze jours que nous perdons, il faut pourtant nous remettre ! -- Oui, dès la semaine prochaine. -- Quoi, si tôt ?

    -- Je suppose, monsieur, que vous me devez 1000 écus. -- Ah ! Monsieur ! Prenez, je vous prie, une autre hypothèse !

     

     Le fabuleux royaume des Hommes

    Au moins cela devrait vous aider à acheter un smoking... (croquis sartoriaux)

      

    D'honneur et de déshonneur : -- il a cherché  à vous humilier ?-- Oh, celui qui ne peut être honoré que par lui même n'est point guère humilié par personne  !

    D'Intelligence et de petites lâcheté : je fais comme les gens sages quand ils font une sottise . Que font ils ? -- Ils remettent la sagesse  à une autre fois

     

    Le fabuleux royaume des Hommes

    the sartorialist.com

     

    Le fabuleux royaume des HommesLe fabuleux royaume des Hommes

       

    Des hommes et des amis : -- Je lui ferais du mal volontiers ! -- Mais il ne vous en a jamais fait ! -- Il faut bien que quelqu'un commence !

     

    De jouissance : --Comment avez vous fait pour n'être plus sensible ? -- Cela s'est fait par degrés. Dieu m'a fait la grâce de n'être plus aimable et je m'en suis aperçu. Le reste à été tout seul !

     

    Le fabuleux royaume des HommesLe fabuleux royaume des HommesLe fabuleux royaume des Hommes

      

       

     Et, royaume dans le royaume, réservé malheureusement à un nombre restreint : celui de l'esprit, où n'importe quel ouvrage peut nourrir son homme. Par exemple :

    Le fabuleux royaume des Hommes

      

    Ainsi est le royaume des hommes dont, tout de même, la périphérie est peuplée de déclassés, dé-nantis, de pauvres hères qui errent, quasi bannis. Mais tout va bien, ils ne sont pas au courant...

    Alors, vous avez un homme à la maison ?  Le même que la voisine ? Tout va bien alors, car si vous ne pouvez pénétrer ce royaume, vous pouvez toujours y introduire des objets ! Voici donc quelques suggestions de cadeaux, pour les gâter, car c'est toujours leur fête...Toujours !

      

    Le fabuleux royaume des Hommes

     

      

    Les dialogues sont d'Alain Chamfort, les images du géant Google, les croquis directement reliés à leur site d'origine. Voilà !

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique