• Parmi les plus belles vitrines de Noel des boutiques de la ville, sont élues cette semaine :

     1 - BAU, où la magie de Noël est évoquée avec délicatesse, féérie et neige. Une vitrine dont la douceur vous envahi, titillant l'enfant qui sommeille en vous....Noël, quoi !

     

    2 vitrines et 1 chalet

     

    2 - Brice Sarda : une vitrine pleine de créativité où les douceurs de Noël se sont transformés en cadeaux. Des bonbons, des bonbons et des bonbons! Noëllissime à souhait !

     

    2 vitrines et 1 chalet

    Le chalet de la semaine : bi ethic qui nous surprend totalement avec les créations de Nhât Anhn Bardou, une jeune femme très sympathique, très naturelle qui nous a tout de suite rappelée nos bonnes copines.  Plus efficace que toutes les Cop 21,  le  Upcycling est le fondement de l'entreprise qu'elle a créée. Elle propose pour Noël, outre ses créations, un kit pour apprendre à faire soi même colliers, bracelets ,voire sacs...

      

    2 vitrines et 1 chalet

     

    2 vitrines et 1 chalet2 vitrines et 1 chalet

                     Pneu recyclé, tissu                                                       6000 languettes environ "tricotées" pour ce sac

      

    Tout simplement fabuleux : finitions impeccables, matériaux recyclés ( pneus et languettes de canettes de boissons), voici des objets qui créent l'étonnement et l'admiration. Epoustouflant ! Je me suis offert un petit porte monnaie (19€)  pour loger billet et CB, en espérant que le père Noël me le remplira !

     

    2 vitrines et 1 chalet

    Les projets de Nhât Anh pour le futur ? Des ateliers de création, des tutos sur le site de Biethic et des partenariats (certains déjà en place) avec des boutiques de Narbonne, et d'ailleurs.

    Plus d'infos sur les Barques elles mêmes et  chez bi ethic et Ici

     2 vitrines et 1 chalet

      

     2 vitrines et 1 chalet2 vitrines et 1 chalet2 vitrines et 1 chalet2 vitrines et 1 chalet

     

    Et pour finir, un coup d'œil à l'agenda  du samedi 12 décembre :

    Le marché de l'art et de la bonne humeur, place Bistan avec la Blend'art galerie,

    Le Noël d'artiste de  l'Artothèque dans les locaux de WAW, sous le porche musical, boulevard Gambetta. (dès le 11 tout de même jusqu'au 13 décembre)

    Le Noël des Créateurs, sous le chapiteau du parc des sports. C'est pas un peu loin ?

    Et bien sûr, pour rester dans l'art, Vue sur Cours, la galerie boutique aux objets uniques

    Que des merveilles fabriquées, crées, faites en France. Voilà, vous avez l'embarras du choix, ou le choix de l'embarras.

     

    2 vitrines et 1 chalet

      

    BAU : Place des Jacobins

    Brice Sarda : Rue Droite

    Source images : le taïwanais

      

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Enchantement à l'hôtel des ventes

    Des poupées, des trains, des avions, des petites voiture par milliers, aujourd’hui on est là pour voir des jouets, acheter des jouets, jouer. Jouer à la dînette, au p'tit train, au pompier, à la poupée, à la guerre avec des avions, etc....

    Maître André Meyzen a ouvert ce samedi le Royaume des jouets, etliquidé(partiellement) une collection privée, entouré de 5 officiantes, à l'écran, au téléphone, à la présentation des objets.

    Passé le premier moment d'angoisse ( à cause de mauvais films vus à la télé)  où l'on n'ose se gratter le nez, ou se passer la main dans les cheveux, sous peine d'acquisition, on se détend. Les codes participatifs sont clairs ! Lever la main, ou les deux, brandir un numéro, avoir son chéquier dans la main !

    C'est un jeu, un jeu palpitant : Maître Meyzen chantonne : 400€ une fois, deux fois, boum ! Adjugé !  Le marteau blanc retentit, scellant à tout jamais l'affaire. Les enchères se succèdent, tantôt brèves, tantôt âpres, batailleuses, rythmées par une envolée de propositions, quand l'objet est très convoité, tandis que le commissaire priseur, attentif, est aux petits soins : ne vous découragez madame, ou monsieur, c'est une affaire !

    Voici un jeu de messe avec encensoir et petite poupée communiante qui laisse le public de marbre. Aucun croyant dans la salle ?demande le C.P. Non, aucun !

    La fée électricité fait une apparition inattendue et fait vibrer l'air dès les premières secondes de la mise en vente d'un trio de petites voitures. (Lot de 3 dinky toys :R8 Gordini caramel phares diamant, D3A Peugeot avec grosse écaillure ; Peugeot203 taxi état d'usage) Mises à prix à 50 €, elles montent jusqu'à 1450€ en une vente éclair, accélérée par internet puisque les acheteurs sont aussi sur le web, en live. La salle, surprise, reprend son souffle, la tension retombe. Tout le monde sourit, comblé par ce montant, ravi de n'avoir rien dépensé soi même !

    Les objets arrivés sur la pointe des pieds sont repartis en fanfare, triomphalement confiés à leurs nouveaux acquéreurs par  le commissaire priseur Et c'est ainsi qu'à l'hôtel des ventes, on passe un excellent moment, très gai, partagé entre l'émerveillement suscité par la beauté des jouets présentés et l'humour constant de Maître Meyzen.

     

     Enchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventes

     

     

     

     

     

     

    Bébés en porcelaine Heubach                                                  François SNF & Colin en celluloïd

      

    Enchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventes

    Enchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventes

     Enchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventesEnchantement à l'hôtel des ventes

     

     

    A l'hôtel des ventes

    Domaine de Lacoste

    Route de Narbonne plage - 11100 Narbonne

    04 68 32 10 33

     Prochaines ventes :  5 décembre: vins de caves particulières dès 14 h

                                        12 décembre : or, argenterie et bijoux dès 14 h30

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sur le  boulevard, les feuilles tombentÇa sent terriblement l'automne ce matin sur le Boulevard 1848. C' est certainement le plus arboré de la ville : des platanes des deux côtés du trottoir, et des pins au milieu de l'allée centrale. Je voulais compter les arbres, mais j'ai oublié. Une autre fois.

    Un boulevard propre, soyeux, (je n'ai pas vu une seule crotte de chien à l'aller comme au retour) des médecins tout le long, une salle de gym, un bureau de poste, un fleuriste  et un atelier de prothèse dentaire qui a l'air d'une patisserie pleine de cupcakes. Mais pas un seul café ou restaurant. C'est un boulevard plutôt résidentiel, animé par l'alternance de petites maisons et d'immeubles.  Les kakis mûrissent, les pins friment, les platanes perdent leurs feuilles. Il a du cachet ce boulevard, et un air si tranquille ! Et quand il débouche sur le bd 1830, hop, on fait demi tour et on regarde tout dans une autre perspective. J'habiterais bien là, moi, sous les arbres....

    Sur le  boulevard, les feuilles tombent

     

    Sur le  boulevard, les feuilles tombentSur le  boulevard, les feuilles tombent

     

     

     

     

     

     

     

     

    Sur le  boulevard, les feuilles tombent

     

     Sur le  boulevard, les feuilles tombent

     

     Sur le  boulevard, les feuilles tombentSur le  boulevard, les feuilles tombentSur le  boulevard, les feuilles tombent

     

    Sur le  boulevard, les feuilles tombent Sur le  boulevard, les feuilles tombent

     

    Sur le  boulevard, les feuilles tombent

     

    Sur le  boulevard, les feuilles tombent

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique