• Romy est une artiste. Elle aime les jolies choses, et aime les faire. Peindre, bricoler, restaurer, ces activités n'ont rien de secret pour elle, qui d'un rien, fait une chose raffinée. Des luminaires aux têtes de lits, des tableaux ou des sculptures, Romy est multi talentueuse. Et chaleureuse. Elle nous fait penser à la femme sage de Salomon : Elle se procure de la laine et du lin, et travaille d'une main joyeuse.

    Petite visite en images de ses réalisations qui habillent évidemment sa maison d'hôte, ce Clos des chevaliers qu'elle gère  et qu'elle décore avec l'aide de son mari.

    Quand au clos l'art éclot 

      

    Quand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclot

     

     

     

     

    Quand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclot

     

     

     

     

    Quand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclot

     

     

     

     

     

     

     

    Quand au clos l'art éclot Quand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclotQuand au clos l'art éclot

     

     

     

     

    Le Clos des Chevaliers - 21 - Impasse Hélène Boulanger, à Narbonne. 04 68 41 50 79.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Echappée venteuse chez Tontons

     
    Echappée belle

    Donner libre cours à ses instincts de prédateur, traquer sa proie dans le vent furieux, menacés par des vagues géantes, affronter des crustacés à l'air belliqueux, voilà le défi que nous nous sommes lancés, un week end de Grec bien gaillard...

    Papilles d'attaque, estomac bien vide, nous nous dirigeons discrètement mais prestement vers la cabane des tontons, le biotope de nos proies.  A l'arrivée, on abandonne tout de suite l'idée de manger en terrasse car le vent est trop déchaîné !

     

    Echappée belle

    C'est parti : Marie Jeanne ouvre les moules pendant que Nell, John et moi nous jetons sur un Ciceron de Lézignan Corbières, à qui nous disons fermement ses quatre vérités. C'est un petit jeune,  facétieux, gouteux et doux à la fois, tout à l'écoute de notre gosier !

    La pétulante  Pétula arrive, charnue, glacée, énorme comme la main, divine en bouche. A peine l'avons nous terminée, qu'une deuxième  bouteille surgit, nous promettant de faire mieux que la première, et accompagne goulument une deuxième tournée de moules et de palourdes.

    Echappée belle

    Tout en mangeant on en apprend de belles : par exemple que chaque année, à date fixe, le gouvernement décrète les huitres de Leucate, impropres à la consommation, juste avant les fêtes. Que pour les faire grandir, on les fixe en chapelet avec du ciment sur des tôles, avant de les remettre à l'eau pour qu'elles grossissent ; qu'il faut 5 à 8 ans à la Pétula spectacular pour être parfaite ; que le citron, le piment d''Espelette et un ingrédient secret permettent d'ôter l'amertume des moules  crues et qu’élever de huîtres est une passion, soigneusement laminée hélas, par les directives européennes.

     Echappée belleEchappée venteuse chez Tontons

       Echappée venteuse chez Tontons

    Echappée venteuse chez Tontons

     

    Echappée belle

     Qu'importe : il y a encore des huîtres et du vin sur la terre. Et aussi du vent. Impérieux, violent, bourrasqueux, c'est un Marin, venu de la mer,  qui tente de nous terrasser. Mais nous sommes bien plus forts que lui :  vainqueurs par ruse,  nous nous sommes contentés d'être nous même le vent, durant les 8 minutes qu'il a fallu pour retrouver la voiture. Elle est pas belle l'échappée ? Viendez les gens ! Viendez !!

      Echappée belle

    La Cabane des Tontons au 23 grau de  Leucate : super accueil, supers produits, super personnes 

    Ouvert midi et soir jusqu'à 21 h - 09 51 88 12 16

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Un tendron de veau bien doré, venu tout droit de chez Laforgue - tout commentaire sur la bonté de la viande sera donc superflu - accompagne ce jour, et avec élégance,  un gratin de blettes parfumé au poivre. Un poivre ramené  de Madagascar par Big M, un  poivre sauvage, un poivre extraordinaire, surprenant de raffinement et de parfum qui danse la gigue sur le bout de la langue. La blette, sous cet exotisme, en ressort pétillante et douce à la fois. Un pur délice ! Un plat sublimé par un jus de raisin (de l'hérault)  nommé la Fontude. Un peu sec, un peu viril mais fruité. Fruité sec et  Fontudant.*

    Un peu plus tôt, une salade mixte a fait son entrée : son fort gout de vitamines m'étonne  un peu jusqu'à ce que je réalise qu'il doit s'agir de la poutargue, sorte de caviar local fait d'œufs séchés de mulets, (le poisson bien sûr) qui la parsème et que je ne connais pas. Il faudra réitérer l'expérience, en compagnie d'un poète de préférence, pour bien en saisir la saveur et la décrire.  

    Ce déjeuner, conclu par une pomme au four  se déroule chez Célestin, un vrai bistrot (quasi parisien je trouve) qui fait bar à vin naturiste, face à l'église Lamourguier, sur une demi placette bien tranquille. Un lieu à la décoration brute et cosy à la fois, où l'on se rend en bande, où l'on mange au coude à coude pour se réchauffer et ma foi, l'endroit  idéal pour faire des infidélités à nos autres restos préférés. Le vin est naturel, sans sulfite, les produits viennent tranquillement à pied des Halles et sont cuisinés avec tendresse, et l'esprit libre y règne sur les tableaux et ouvrages exposés dans la salle.

    Simplicité et saveurs : valeurs sûres ! Célestin a bien fait de quitter la place Voltaire !

      

    Hyacinthe et Xavier, cuisiniers,  font la paire en privilégiant les produits bios. La serveuse du jour est charmante et l'accueil bistrotier.  Un repas délicieux, simple comme celui qu'aurait pu réaliser le grand père, Célestin. Et un bistro qu'on adopte illico !

     

    Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !

     Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !

     

    Ouvert midi et soir du mardi au samedi. Comptez 15 euros le menu complet, le verre de vin 4€.

    3 Place Lamourguier au 04.68.27.55.78

    Par prudence, réservez votre table.

    Et justement, le samedi 9 avril, une soirée libanaise avec plats libanais, musique et ambiance libanaises sera le thème de la soirée. Sur réservation impérativement. J'ai réservé 2 places dont une pour le la lecteur lectrice de ce billet : qui sera ce ?

     

    Célestin casse la baraque !

     

    * je l'ai déjà précisé : le vin je ne sais que le boire.  

    Google Bookmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique