• L'oeuvre qui ne marchait pas droit

    Elle se démarquait totalement de sa période, l'œuvre, apparemment rebelle aux normes établies en matière d'œuvre, ne ressemblant à aucune autre,  indifférente à l'effet produit, certaine qu'elle arriverait jusqu'à nous pour nous intriguer, émerveiller, nous pousser à l'expliquer, à l'inventer... Une chipie d'œuvre en somme.

    L'oeuvre qui ne marchait pas droitVoilà ce que nous avons appris en rencontrant Bertrand Ducourau, conservateur du patrimoine, (qui a boosté notre musée d'art et d'histoire près de 3 ans durant) écrivain, mais aussi conteur, comme ce dernier vendredi soir.

    Profil romain, verbe tempéré et passion contenue, celui qui parcourt les siècles, du 13ème au 19ème ce soir, pour nous en révéler les trésors, nous a parlé de l’œuvre qui ne marchait pas droit, au grand plaisir des amateurs, connaisseurs et ignare (ce mot au singulier me désigne) présents.

     

    Alors, qu'est ce que cette œuvre qui marcherait crochu ?

    Voici une petite chapelle du 13ème siècle qui a l'air tout à fait orthodoxe et dans laquelle on s'attend à voir une iconographie en rapport.

    L'oeuvre qui ne marchait pas droitL'oeuvre qui ne marchait pas droit

      

     

     

     

     

           

     Sources : Wikipédia.org                                                                                                             art roman.net

     Et non, des choses inhabituelles y sont dessinées, à contre courant de l'art en vigueur.   

    L'oeuvre qui ne marchait pas droitL'oeuvre qui ne marchait pas droit

    Sources :  Patrimoine en pays Couserans                                         Patrimoine en midi pyrénées

     Les saints ont l'air d'extraterrestre et des animaux étranges se baladent sur les murs !!!

    Un peu plus tard au 18ème, un certain Jacques Gamelin, Carcassonnais (1738-1803) ayant étudié ses classiques à Rome, qui a peint ce genre de choses  :

    L'oeuvre qui ne marchait pas droit

    Moïse présentant les  table de la loi :   Musée d'art et d'histoire - Narbonne

    décide, car passionné d'anatomie, de faire cela pour illustrer un recueil scientifique. Hilarant non ? Et si bizarre.

    L'oeuvre qui ne marchait pas droit

    Orchestre squelettique !!!

    Et Metterschmitt ? Vous connaissez cet inconnu ? Ce sculpteur autrichien, (1898-1978) Professeur à l'Académie Royale de Vienne, ce François Xaver bien encarté donc, passe un beau jour du néo classique au totalement déjanté. Albâtre, plomb et étain vont dorénavant lui servir à reproduire toute la gamme des expressions humaines. Sorti du moule. Et hop ! Voilà que surgit l'Incongru, l'Inattendu ! Le plus que réel !

    L'oeuvre qui ne marchait pas droitL'oeuvre qui ne marchait pas droit

     L'oeuvre qui ne marchait pas droit

      

                                                                        

            sources :  musée virtuel                                                               Le monde des arts

    Représentation classique                                                   Représentation déjantée, singulière, loufoque

    Une conférence envoûtante, surprenante, palpitante, un moment étonnant, trop court hélas. Et un thème qui fait penser à tous ces artistes contemporains, ignorés par la nomenclature officielle de notre époque, qui nous impose ce qu'elle veut. A suivi un débat réjoui, plein d'érudition,  de partage de connaissances et de bonne humeur surtout.

    Et voilà qu'en rentrant, enchantée,  à la maison, je découvre que le taïwanais a décidé de représenter le conférencier de façon non conforme.

    La culture, c'est vraiment contagieux...  

    L'oeuvre qui ne marchait pas droitL'oeuvre qui ne marchait pas droitL'oeuvre qui ne marchait pas droit

     Le Conférencier. Œuvre ne marchant pas droit. 21è siècle. Auteur inconnu

     

    Une manifestation organisée par les universités nomades  proposée par Stéphane Kowalczyk (chercheur et passionné) et Thierry Gomar (que je ne connais pas mais qui a l'air très doué) et qui devrait se poursuivre lors d'une seconde partie. Pour tout savoir, suivez l'Ecran local.

    Pour finir, voici un aperçu partiel de ce qui nous a été conté :

     

     

     

    « Échos d'aggloUn cadeau d'Angélique »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Ducourau
    Jeudi 3 Mars 2016 à 16:40

    Chère Pulcherrima, ce n'est pas la première fois que vos commentaires sont très gentils à mon égard ; je vous dis un grand merci, ce genre de retour est toujours très bénéfique. J'aime beaucoup aussi votre humour, ainsi que votre très beau triptyque aux chaussettes bleues.

    Au plaisir de vous relire,

     

     

    2
    Lavallière
    Dimanche 6 Mars 2016 à 20:22

    Merci pour cette super conférence B. Ducourau ; c'était un grand moment. Merci aussi pour votre visite et Bonne continuation.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :