• L'annonce faite à Bascou

    L'annonce faite à Bascou

    Billet rédigé à chaud, ce qui n'est pas bon. Mais à pas bon, pas bon et demi.

     

    Visité cette nuit par St Jacques, ou par St Michel, le hibou nous livre ce matin, dans la précipitation supposons nous, via sa presse :

    1 - Une magnifique vision : faire de Narbonne la capitale de la future région sud. Pourquoi pas ? Narbonne, carrefour de l'Europe du sud, est le lieu idéal : un aéroport international de pointe, un tgv toujours à l'heure, des axes routiers efficaces et des infrastructures capable de recevoir et d'héberger des milliers de personnes pour les grand- messes socialistes. Les voies de communication convergent vers Narbonne, et surtout vers le grand Narbonne, mais du grand Narbonne n'émerge même pas la rocade est.

    Peu importe, cela n'empêche pas les arrivées massives de pauvres, de déséquilibrés, de sauvages et l'avènement de la grande capitale. Et le conseil général disparaîtra tôt ou tard. François, as tu ton kit du pêcheur, ton livre des « 100 réflexions sur la sagesse » ?

    2 - une mission : éviter les batailles stériles du leadership, comme lui l'a fait récemment. Battu par 329 voix aux municipales, il s'incline avec noblesse en déposant un recours en annulation des élections, puis, démocratie oblige, toujours avec grandeur, s'assure le concours des alliés socialistes pour garder l'agglo afin de maintenir l'esprit d'ouverture qui le caractérise : obliger les autres à lui faire allégeance, priver la future capitale de toute initiative et rappeler aux électeurs, qui n'ont pas bien compris, que c'est lui le chef. Car Narbonne lui APPARTIENT. A LUI TOUT SEUL.  Prions mes frères et sœurs : St Jacques l'a dit.

     

    L'annonce faite à Bascou

     la vision fédératrice

     C'est qu'il travaille lui: il travaille à créer la surprise, à nous faire passer du réel à l'idéal, à braver les conservatismes, mais pas les siens, à donner des signaux forts (?!), et le complaisant journaliste de souligner la philosophie de la mutation que propose le grand homme, (en résumé : dégager tout le monde sauf lui). Et pour couronner le tout, proposer Narbonne comme capitale , une commune comme nous précise le journal (Midi libre) qui N EST PAS ASSOCIEE À SA DÉMARCHE.  Capitale malgré elle ? Contrainte et forcée ? Proposée au plus offrant ? On frise le pénal là.

     La bravade quoi ! Du boulot perso. Faire cavalier seul devrait pourtant  le mener ailleurs.  Mais il y a un autre grand homme au dessus de lui, un qui pourrait estimer plus souhaitable de conserver les conseils généraux et d'éliminer les intercommunalités. Ou de tout annuler. Pourquoi pas ? Ce ne sont que des structures imaginées que, dans l'Aude, leurs dirigeants s'évertuent à rendre inefficaces. .

     Restons calmes : ce n'est là qu'un délire supplémentaire du sieur Bascou. Une provocation ! Et pour ceux qui auraient envie de fabriquer des cocktails molotov à la lecture du journal, n'hésitez pas à y rajouter une tranche de citron vert et un glaçon, une demi gousse de vanille et à inviter le super chef rassembleur et fédérateur de tous, sauf de la ville : il n'en sera que plus délicieux à boire...Enfin, peut être.

     

    L'annonce faite à Bascou

     

    L'évènement créé - le buzz - le scoop - le retournement - 4000 visites - méthode coué

    1288 j'aime ce 25/07/2014 contre 1285 j'aime le 17/07/2014 (3712 personnes n'ont donc pas aimé ?)

    Passer du réel à l'idéal

    « Un jardin très secretA, O, Poésie »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    lucky look
    Samedi 26 Juillet 2014 à 10:30

    il a rien inventé bascou car narbonne était la capitale des provinces romaines de jules césar mais de là à dire que bascou se prend pour jules césar! on y voit un message ? de toute façon narbonne ne lui appartient pas et j'espère que l'opposition sera reprendra sa ville face à cela!


     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :