• Fin d'année, début du foie gras

    Fin d'année, début du foie grasC'est le dernier conseil communautaire de l'année, sauf imprévu. Annoncé dans la presse, il n'a été signalé sur le panneau d'information du grand Narbonne que ce 18 décembre après 13 h, et les personnels de l'accueil du Grand Narbonne ignoraient qu'il avait lieu à 18 h au lieu de 18h30. Le métier sur l'ouvrage, vous savez déjà... On bosse au petit bonheur la chance puisque presque personne ne s'en soucie. 30 points à l'ordre du jour, avec hélas pour le public, les votes uninominaux, à bulletin secret, des présidents des 5 nouvelles commissions. Beaucoup trop long pour attendre le 30ème point. Mettez vous en file indienne pour le vote, suggère le président, comme à l'armée. A l'armée des voleurs et des racketteurs sûrement, parce que dans l'Armée Française on se met en rang, monsieur le président.

    Bref, chacun est installé - 79 présents ce soir - la tablette sur les genoux, un coffret de dégustation découverte des vins locaux offert à leur arrivée, le boîtier de vote à la main et l'esprit à la maison. Une longue litanie commence. Mr le Maire rencontre apparemment des problèmes avec sa tablette et si on s'appelait Bascou, on crierait au sabotage, à la démagogie !!!

    Des hommes de papier : Vote pour le bureau, pour le compte rendu du bureau, de comptes rendus divers...modification subséquente du dit bureau, et en cascade du règlement intérieur, des modalités de vote (devenu électronique) car l'assemblée grouille de messieurs détails,, élections des autres membres du bureau (qui on le sait s'est doté d'une deuxième couche avec 5 commissions faisant écho aux vices présidences)

    Des créations de postes, direction de la communication poste supprimé après l'assassinat de l'ex directrice, C. Becam, poste à temps plein d'un salarié chargé d'obtenir les fonds européens. Ce qui amènent l'intervention de Michel Py, qui bien à l'abri de ses portefeuilles, rappelle qu'il y a de moins en moins de dotations et que cela ne rime à rien d'augmenter la masse salariale, Pourtant il faut créer ce poste puisque dans la dite agglo il n'y a personne de compétent pour ça mais on a un copain qui... justement son fils, ou sa fille, qui cherche un job d'appoint. Les socialistes nous feront boire le calice jusqu'à la lie. Ils n'ont que pour ambition d'augmenter la masse salariale, et de s'en mettre plein les poches, pendant que le pays s'effondre. Comme le dit le hibou, les fonds européens il faut qu'on en demande pour qu'on ait beaucoup. Pour quoi faire ? Et bien pour la comédie qui suit par exemple :

     Car le ton monte lorsque la création de 4 postes d'animateurs jeunesse quartier est soumise au vote. Yamina Abed, élue municipale en charge des quartiers s'étonne de ce projet sans concertation avec la ville, des postes redondants envisagés puisqu'il y a déjà des animateurs qui font leur travail sur le terrain, et dénonce une décision qui va semer la confusion dans l'esprit des Narbonnais. On recrute des gens pour être plus près des gens, répond jb, qui n'a que faire du bon sens et de l'efficacité et continue à mélanger les genres, un coup la ville sur le dossier, un coup l'agglo sur le même dossier, le type est toujours maître du jeu de dupes dans sa tête. Comme précédemment, l'agglo agit hors de ses compétences. Demain il soumettra un vote sur le burkina faso... Kiépourkiékontreunaimité est désormais remplacé par un laconique et électronique "le scrutin est clos" et quand il est content de lui, par le scrutin est clos cloclo. Quel boute en train trintrin ce président !

      

    Fin d'année, début du foie gras


    organigramme  simplifié du Grand Narbonne : cliquer pour agrandir ou aller ici : cardiaques, abstenez vous svp.

    On vote pour des protocoles d'accord de mise à disposition de personnels à l'agglo de béziers, pour un projet de commande territoriale ou d'appel d'offres (ce n'est jamais dit en bon français) pour un cabinet de prestations juridiques, (9 communes sont déjà d'accord), pour indemniser quelqu'un à Peyriac, pour que le soleil se lève à l'Est.

    Pendant ce temps les jeunes vont et viennent : les fumeurs. Faites donc voter un entracte. Certains se lèvent et marchent de ci de là durant les délibérations ; le président de l'agglomération envoie des messages à l'individu assis près de moi qui se bidonne. Nous sommes dans la caverne, le thêatre d'ombres. Aucun enthousiasme, aucune joie, preuve que tous ces gens n'œuvrent que pour le néant.

    J'oubliais le plus rigolo : l'enthousiasme de Magali Vergnes, que je vois bien jouer à la poupéeFin d'année, début du foie gras quand elle avait 6 ans. Je parie que la poupée se prenait des baffes ! Elle soumet au vote la participation du territoire à la candidature pour un label d'excellence quelconque lié au vin, et au territoire.(d'ailleurs tout le monde a eu son petit coffret de dégustation de vins) et rappelle à Didier M. qu'il n'a pas signé le document adéquat. Le maire se lève et s'en va signer. les viticulteurs en sont au même point qu'en 1907, noyés et grêlés à qui mieux mieux, et les élus s'amusent, courent après les fonds qu'ils dilapideront car ils n'ont ni projets, ni ambition pour leur propre région. M. Déjean lui suggérera tout de même l'éventuelle création d'une route des vins, à laquelle elle n'a pas pensé, femme de dossiers, de concours et d'argent qu'elle est. Je suis un peu injuste, je ne la connais pas encore mais je vais me renseigner. Elle aime le vin, elle l'a dit. C'est bon signe non ?

     

    Dieu merci je suis le peuple, je dois rester calme. J'ai quitté la salle après le 6ème ou 7ème point  pendant que le traiteur installait ses plateaux repas. Car ces frais là perdurent. Rentrez donc manger chez vous. Chez moi j'ai dîné ce soir de trois pommes de terre accompagnés d'une gousse d'ail et d'un peu de crème fraîche. Personne n'a voté pour moi.

    Peu importe, l'essentiel est que « l'agglomération du Grand Narbonne s'est donnée pour ambition de dynamiser le territoire et à ce titre on va voter pour la connerie suivante ». on dirait le début d'une récitation. Ce n'est que cela d'ailleurs, et qui semble si ardu, à moi, à bascou, aux autres, mais ne m'empêche pas de me former aux cocktails molotov. J'en ai déjà donné la recette...aujourd’hui je rajoute une pointe de piment d'espelette ; ça va déchirer !

    Quand je pense que la presse fera semblant de trouver tout ça grandiose, je sais que je suis au.. euh, mais où suis je d'ailleurs ? Remarquez, je ne peux me plaindre, cela me fait une petite sortie.

    Fin d'année, début du foie gras

    « Lettre de Noël N° 4Voeux de Noël N° 5 »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    lucky look
    Vendredi 19 Décembre 2014 à 15:02

    moi je vote pour toi!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :