• Fabuleusement Fauchées !

    Un grand moment de fauchitude ! 

    On nous a dit que c'était une idée folle, qu'on était fous de faire ça, et voilà, on l'a fait. On ne regrette pas de l'avoir fait, on a tenté quelque chose et vous êtes là ce soir !

     C'était le grand soir des fauchées. Le couronnement d'une aventure, imaginée par Aline et Sophie Barbero, qui se poursuit. Le calendrier des fauchées, en vente depuis septembre faisait ce soir, à Narbonne, son show !

    Mesdames et Messieurs bonsoir, êtes vous chauds pour commencer la soirée ? Et cric ! Et crac, la fête des fauchées a démarré dans un tourbillon d'humour et de contresens coquins , en la personne de Julien : je viens animer l'atelier cul, c'est bien ça non ? Mais non, répond Sophie, c'est atelier culinaire ! Tu t'es arrêté au L...

    Entre théâtre, improvisations, music-hall, Sophie Barbero, Jean Paul Joguin et Julien Augustyn nous ont offert une soirée folle, déjantée, pleine de joie. Une Première grandiose, cousue main, une soirée infiniment drôle, un moment interactif avec le public qui également joueur, a ri jusqu'aux larmes.

    Quant au calendrier, il faut le voir : Les nus sont mis en scène de façon si naturelle qu'on hésite pas à l'acheter. Pour l'offrir éventuellement à d'autres artistes fauchés, et les inspirer ! Laurie se cache sous ses tatouages, olivier joue les odalisques et Sophie (également peintre) prend la pose devant sa palette. N'y cherchez pas Jean Paul Joguin. Il  n'y est point !

    C'était vendredi soir, au royaume de Nacera à l'Atelier Culinaire, une des sponsors de cette 1ère soirée des fauchées. Chapeau bas !

    Un grand moment de fauchitude !

    Et pour prolonger le plaisir,- et en attendant la touche finale qu'apportera sur sa toile, que le public, artiste, a aimablement griffonné, Olivier Faure - venez découvrir la pièce, qui s'est jouée à Paris récemment, Bang Public, le 14 octobre au Lindo café, que vous connaissez tous.

    Et toujours avec Sophie et Jean Paul, "la femme du boulanger" de Pagnol le dimanche 23 à Montredon, le dimanche 30 à Marcorignan.

       Et rien que pour vous, qui n'étiez pas là, trop ou pas assez fauchés (?) des extraits de la fête, en miniatures. Vous pouvez cliquer pour agrandir!

     

    Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !

    !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !

    Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !

    Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !Un grand moment de fauchitude !

    Pour voir le projet dans son intégralité, les participants et les articles de presse liés :  Le calendrier des fauchées

    Pour découvrir la cuisine de Nacera, goûteuse à souhait, où je vous invite chaleureusement à m'inviterl'Atelier Culinaire   

    « Des dates si prometteuses. Expos à gogo »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    cathatherine
    Vendredi 14 Octobre 2016 à 11:21

    dommage, je n'y étais pas, vraiment hâte de vous revoir sur scène, je me régale de vous regarder et entendre vos délirs, bravo pour le courage que vous avez d' Oser ... Catherine

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :