• Échos d'agglo

    A l'agglo

      

    Quelques absents dans l'opposition, un public nombreux (12 chaises, 12 personnes) une salle comble qui bruisse joyeusement, ça sent le début des vacances de neige.

    Le conseil communautaire est une machine + ou – bien huilée qui s'applique à faire des choses. Viviane Durand nous expliquera longuement que les intercommunalités doivent s'inscrire dans un cadre international et construire le territoire sur tous les plans possibles et imaginables, du patrimoine à l'épanouissement individuel des habitants en passant par l'aéroport de Carcassonne et le Canal du midi. Un intellectualisme qui joue à l'humanisme, mais ne débouchera jamais que sur de l'à peu près pour tous et des poches bien garnies pour certains. 

    Échos d'agglo

    Existe t-il un projet de territoire (quoi que puisse signifier cette expression grandiloquente), quoi qu'en dise le président, et quoi qu'il l'ait annoncée à maintes reprises dans la presse. Cependant, sur le site officiel du Grand Narbonne nous est toujours présenté, 7 ans plus tard, le projet voir grand, voir plus grand et son pacte de confiance, avec 10 objectifs déclinés en 42 fiches actions.

    Ce n'est donc pas un catalogue de programme électoral, comme le précise le président, mais plutôt un bric à brac de compétences qui permet de régler :

    • Le remboursement de la carte de transport d'une petite de St Nazaire : 16 €, vote à l'unanimité moins 2 voix. 2 croquemitaines sûrement. Voir en bus.
    • la gestion de la fourrière auto à partir de juillet 2016, par délégation (sous traitance) pour 3 ans. Voir grand
    • La création de poste pour le comité des œuvres sociales. Voir Social.
    • Le renouvellement des adhésions d' Amphoralis, chouchou de JB, (!) à des associations plus ou moins pointues style «l''association des professionnels de la médiation, association des parcs et jardins du LR : ,et les modifications de tarifs liés aux activités proposées aux visiteurs. (déjà votés en amont). Tout ceci va permettre des échanges d'expériences , de mutualisation d'outils et l'émergence de projets communs....Voir Culturel.
    • La mise en place d'un réseau de collecte d'eaux usées à Moussan, - point soumis par Henri Martin, maire de port la nouvelle,  beau comme un camion (fine écharpe de laine, mocassins  et pantalon de toile ton sur ton, l'élégance extrême, ça nous change)  qui précise que s'il y a des questions, il n'est pas sûr de pouvoir y répondre. (Eclats de rire général.) - voir grand aussi
    • Etcetera... voir couci couça

    Le débat d'orientation budgétaire (qui a eu lieu en amont lors des diverses commissions et réunions, est chantonné par Viviane Durand. Finances saines saines saines, santé et beauté, bien être, numérique et redéfinition de l'espace public et privé, sociétal, iness, désendettement continu pour tous. Beaucoup de chiffres nous seront donnés mais vous le savez déjà, au delà de 1000 €, j'abandonne.

     A l'agglo, la p'tite communautéPendant quelques secondes, on a l'impression d'entendre Miss France susurrant : je suis candidate, je veux contribuer à la paix dans le monde

     Ne nous moquons pas : la tâche est rude et les administrés, bien ingrats. Pour faire semblant d'avoir compris, voici quelques chiffres quand même.

    Prévisions de recettes 2016, fruit d'une extrapolation des données nationales  : 26 Millions provenant des entreprises locales, 23 Millions provenant des ménages. 5,7 millions pour le fond de péréquation qui permettra de reverser 3,8 millions aux communes, laissant un solde d'1,6 million au Grand Narbonne.

      

    Échos d'aggloLe long projet de mandat : on fait un projet sur 20, 30 ans. Pour savoir quel sera le territoire dans 30 ans. C'est un projet qui est calculé avec les vice-présidents, et qui sera soumis au conseil de développement qui est en train de se mettre en place et ensuite , vous avez chaque année le DOB,(débat d'orientation budgétaire) alors il n'y a pas de comparaison. Le Dob c'est le Dob 2016, c'est donc la situation actuelle mais aussi les projets que l'on fait pour 2016. Et ensuite chaque année il y a le budget. Donc le projet il existe. Simplement nous c'est pas un catalogue de promesses électorales, on fait pas, nous on s'inscrit, et d'ailleurs, les élus de l'agglo quelque soit leur sensibilité ont compris qu'on travaillait pour l'avenir et nos populations. Donc ce projet il est en train, il est fait, aujourd'hui on a des incertitudes, non on avait des incertitudes notamment sur la compétence tourisme, et l'élargissement de l'agglo qui semblait acquis, la cdci des Pyrénées orientales a décidé d'intégrer le canton de Durban  qui rejoint celle de la Salanque . On a donc aujourd'hui des éléments qui nous permettent d'avoir un périmètre fixe. {….} vous allez avoir le conseil de développement qui va être mis en place et qui va examiner le projet, ce projet à long terme et nous aurons la discussion budgétaire. Vous dites (Mr Malquier) qu'il n'y a pas de projet, dans le Dob, on en a un certain nombre : on se désendette, on a 20 millions d'investissement, ce qui représente pour les entreprises locales de maintenir l'activité, et en plus, on embauche quelques personnes. Je n'ai jamais dit que tout était parfait, mais la gestion est saine, et on mettra des projets en place dans les années qui viennent...

    C'était la réponse de Jacques Bascou à Bertrand Malquier qui l'interpellait à propos du projet de mandat de l'agglo du Grand Narbonne, et non celle du caporal chef de carrière.

    Je rêve quelquefois d'une Hélène Sandragné qui serait présidente de l'Agglo. Les choses auraient une sacrément autre allure ; on aurait au moins la consolation d'entendre des propos bien construits.

    Empoignade, gargarisme et brouhaha :

    Rapport d'activité demandé, par Bertrand Malquier : à M. Ortiz, conseiller communautaire délégué, chargé de l'évaluation des politiques publiques,  et qui siège ce soir, à notre grande surprise,  car on ne l'a vu que 2 ou 3 fois au conseil. Le délégué n'a pas de rapport à présenter mais s'insurge véhémentement. Le brouhaha qui s'est installé rend  impossible les mots échangés sinon ceux de celui qui braille le plus fort : « Non non non, vous n'êtes pas aux commissions, ici vous prenez tout à la rigolade, or ici on est là pour travailler, vous êtes ridicule, vous faite de l'enfumage, de la démagogie »

    Vous avez déjà la réponse, Messieurs de l'opposition, pourquoi poser la question une cinquième fois ? Le projet de territoire c'est : projets tous azimuts, un peu de ci, un peu de ça... un peu de ci de ça.

      A l'agglo, la p'tite communautéA l'agglo, la p'tite communautéA l'agglo, la p'tite communauté

    Territoire à énergie positive -  Narbonna capitale Régionle  - projet : servir le grand narbonne

    Cliquer sur les images pour accéder directement à la source

    Sur ce, le président passe la parole à Didier Codorniou sur des projets d' acquisitions et de cessions foncières en disant : c'est pas un projet ça ? Hé ho alors !!

    On a un peu de peine à en croire nos oreilles !!

    La suprise : une petite allocution de Pépé, qui s'exprime fort bien d'ailleurs, (il animerait des débats et colloques au Sénat, et à l'assemblée nationale, on ne savait pas ça tiens!) et nous éclaire sur le travail mené par le Pnr entre autres pourA l'agglo, la p'tite communauté lutter contre l'empoisonnement de l'eau par l'atrazine, pesticide utilisé par on ne sait qui. Bernard Devic se fait le champion d'une nouvelle culture agricole sur les 1000 ha que comprennent le PNR. PNR qui vient d'éditer un opuscule (encore un) sur les jardins d'agrément et les façons de jardiner qui agréent au seigneur des lieux. Eh bien on dirait qu'il a trouvé son projet, lui !

    Le "travail" reprend, le métier écrase l'ouvrage et comme d'habitude, et comme de guerre lasse, les petits boîtiers électroniques sont tombés en rade en fin de conseil et le vote pour les 2 derniers points se sont fait à main levée. Comme au bon vieux temps.

    C'était plutôt intéressant ce soir, début à 18h, fin à 19h50. Il n'y a plus, pour l'instant, de réunions qui se terminent à minuit, signe qu'une certaine intelligence du travail fait en temps et en heure émerge. On découvre petit à petit la personnalité de ceux qui s'expriment, leur tenue vestimentaire, leur faconde, leur bonne tenue ou non. Il faudra un top des conseillers les plus canons, des meilleurs orateurs, ce sera bien plus rigolo. Le côté sérieux sera relaté par la presse d'ici, de plus en plus impartiale depuis que son patron est re-ministre (des territoires) et que son ex femme en a pris les rênes.

    Le buffet est arrivé dans des paniers roses (?) et on a vu l'ex chef de cabinet de l'ex maire Bascou se glisser dans la salle du banquet.  Des p'tits conseils à donner ?

      

     Sources images : le site du grand Narbonne - les journaux d'ici - Devic : club des 500

     

    « Promenons nous sur les Barques !L'oeuvre qui ne marchait pas droit »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :