• Des Demoiselles ultra vintage

     

    Des Demoiselles ultra vintage  

    Bien loin d'être casanières, les Demoiselles d'Armissan vadrouillent sur tout le territoire : à Narbonne, dans la Clape, sur le sentier de Mayronnes et dans bien d'autres endroits. Certaines d'entre elles sont parties à l'autre bout du monde chez les hommes  qu'elles ont séduit, pour animer de leur charme de nouveaux lieux, les autres suivent Antony Duff, leur créateur, dans les lieux rares ou enchanteurs où il tient à les présenter.

    Les voici aujoud'hui à Cerbère, village écrin en bord de mer, puisque Antony Duff investit le Belvédère du Rayon Vert, hôtel vaisseau mythique construit dans les années 30, ces années folles, folles de richesses, folles de joie et de légèreté. 

     A la mer, en vacances, les Demoiselles sont en villégiature...

     

     

     

    Des Demoiselles ultra vintageDes Demoiselles ultra vintage

     

    Délicieusement baroques dans ce décor art déco, elles n’ont rien à envier à celles qui ont posé pour les tableaux qui ornent les murs de la salle à manger de l'hôtel. Femmes de Cerbère, comme en mouvement, ceps de vigne et racines, corps et cheveux au vent, elles incarnent le renouveau et l’éternelle continuité de la nature.

     

     

    Des Demoiselles ultra vintageDes Demoiselles ultra vintage

      

    Des Demoiselles ultra vintageDes Demoiselles ultra vintage

     

    Car malgré leur élégante désinvolture, sur leur socle de bois calciné, elles sont nées de ce désastre de 2010, cet incendie qui  détruisit vignes et garrigues à Armissan.  Antony Duff les sculpte en hommage à ce que fut la végétation quand elle était vivante et belle comme pour nous rappeler que si la main de l'homme est quelquefois malfaisante, elle peut aussi être... bienfaisante.

    Des Demoiselles ultra vintageDes Demoiselles ultra vintage

    Une rencontre intimiste qui a laissé les quelques privilégiés participants sous le charme et l’enchantement procuré par un artiste qui sait conter la beauté du monde. 

    Et un vernissage conclu en beauté par le buffet raffiné offert par Jean Charles Sin, hôte de ce lieu extraordinaire, cuisinier émérite et homme de culture.

      

    Des Demoiselles ultra vintage

     

    Jusqu'au 15 juillet au Belvédère, avenue de la Côte Vermeille à Cerbère, Pyrénées Orientales.

    Source images 1 et 10 : Antony Duff

     

    « Le fabuleux royaume des HommesConversation à l'étage... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Mercredi 27 Juin à 22:08

    Quel magnifique billet ! J'adore !!! 

    Merci Lavallière

    Bisous tardifs, car balades en ce moment autour Lacs Haut Var... Un régal, enfin le beau soleil ! 

     

    2
    Lavallière
    Jeudi 28 Juin à 11:57
    Quelle chance ! Tu nous feras un reportage je suppose. A bientôt
    3
    sabine tronquit
    Jeudi 28 Juin à 16:57

    Super post...nous irons à l'occasion dans ce bel hôtel des années folles!!!

      • Lavallière
        Jeudi 28 Juin à 23:30

        Oui, il le faut absolument. Je regarde la programmation et on voit ça !!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :