• Des buis, des oliviers...

     

     Des buis, des oliviers...

     

    La pépinière est à l'abandon depuis quelques années déjà. Mais très surveillée. Le propriétaire des lieux veille, tondant l'herbe, taillant quelques arbres. On y vendait buis et oliviers il y a encore 10 ans, environ. Beaucoup sont restés là, survivants, résistant à la soif et à la désolation des serres. Certains sont à l'agonie, d'autres verdoient à qui mieux mieux. Telle est la force du végétal cultivé, puis abandonné. Il ne s'en remet qu'à  sa nature propre. Le contraste entre l'inanimé et le vivant est là, sous nos yeux étonnés.  C'est éblouissant. Juste éblouissant.

     

    Des buis, des oliviers...

      Des buis, des oliviers...

     Des buis, des oliviers...

     Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

     Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

    Des buis, des oliviers...

     Des buis, des oliviers...

     Des buis, des oliviers...

     

    « Le Carnaval d' YvetteMa ville, chic, cultivée »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :