• De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     De l'Eden à Narbona, la Lythracée

    Fleur pourpre,  source jaillissante de vie, amour, sang et mort, d'où va naître la couronne de la grenade, et sa multitude de graines

     

     

    De l'Eden à Narbona, la LythracéePromesse de vie et de multitude

    de protection contre l'impureté, purifier le corps et l'âme

    croire en l'immortalité puisque sempervirens

    croire en la magie conférée par le fruit, devenir par lui invincible

    fécondité,richesse, amour brûlant en gestation

     

     

      

    Promesse du fruit du paradis, fruit précieux, essence du jardin de l'essence,

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

    Fruit offrande, humilité de la multitude de tes graines toutes semblables 

    Fruit mythique Du jardin d'Eden, symbole universel, emblème des peuples, réflexion du poète

     

    De l'Eden à Narbona, la LythracéeDe l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

        ....abeille autour d'une grenade                                                                      Cabiri, le secret interdit

     

    Un fruit du paradis, si abondant dans les rues de Narbona, une abondance automnale exceptionnelle  rien que pour nous. Quel est donc le secret ?

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

    ici, rue Viollet le Duc

     

     

     

     

     

     

    De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

     

     

    Amie de toujours des divinités, de l'Assyrie à la Grèce, de l'Orient à l'Occident, Pomme Grenade, tu es ce fruit qui symbolise le mieux ce qu'est cette humaine créature,  dans son intrinsèque essence, un atome dans l'immensité, une minute dans l'éternité, un être qui érige des autels à des dieux qu'il ne voit pas.*

     

     

     

     

     

     

     

                                                                                                                   Là, rue Maréchal Foch

     

     

     De l'Eden à Narbona, la LythracéeDe l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     

     

     

     

     

     

     

     De l'Eden à Narbona, la Lythracée

     

     * en italique : Lamartine : harmonies poétiques et religieuses

    « Reprendre des forcesLes élus nous racontent... »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :