• Ces hommes de pouvoir que l'on nous envie*

     

    Ces hommes de pouvoir que l'on nous envie

     

     

    Ces hommes de pouvoir que l'on nous envie

     On dirait bien Sébastien Pla, l'homme qui racheta 50 000€ une cave coopérative précédemment cédée pour un euro symbolique au village voisin ; pour n'en rien faire. Un de ces hauts faits, tout de panache,  dont seuls les ambitieux sont capables. Regard concentré mais oreilles aux aguets, la bouche orgueilleuse, futur chef de toute la bande, il a tout du languedocien type : incapable de croire qu'on ne puisse pas le trouver beau** Il règne sur Duilhac sous Peyrepertuse et 124 habitants. Être là, ne voir que soi. 

    Ces hommes de pouvoir que l'on nous envie

     

    Visage ravi, bouche en fer à cheval, qui ne porte chance qu'à lui, sourire satisfait, traduisent l'impossible légèreté d'André Viola, général chef départemental, à la tête de môme. Sur cette photo, il est déjà ailleurs, songeant à son prochain jouet, déconnecté de tout. Il ressemble à son logo départemental :  être près, voir loin, bien sûr !

     

     

    Ces hommes de pouvoir que l'on nous envie

    En revanche, totalement connecté en lui même, ce qui à l'air de bien le déprimer, voici Jacques Bascou, l'homme des multiples projets territoriaux qui se réalisent au pays de l'idéal.  Son visage révèle ce qu'il est : un homme triste, désespéré, et qui ne triche pas.  Épuisé par les nombreuses marches à monter des étages supérieurs de la vacuité politique. Allons nous compatir à ? Être là, en avoir les moyens, mais rien vouloir.

     

    Ces hommes de pouvoir que l'on nous envie

    Last but least, le dernier et le moindre, il n'occupe que deux postes, contrairement aux précédents qui en occupe au moins une dizaine chacun, voici Yves Penet, qui, fâché d'être si petit, a endossé son costume de grincheux, juché sur la défensive. Pas tout à fait sûr d'être au bon endroit, au bon évènement, avec les bonnes personnes.  Être là, sportfoliant, mais pas content. Et méfiant.

     

    Ces hommes de pouvoir que l'on nous envieCes hommes de pouvoir que l'on nous envieCes hommes de pouvoir que l'on nous envieCes hommes de pouvoir que l'on nous envie

    Des hommes puissants, inaccessibles, retranchés entre leurs bras dans une zone de sécurité très personnelle.  Ce sont les nôtres ! Ils œuvrent, ils œuvrent ! On ne les cédera  à personne.  Ou alors en échange de Néron, Césars, et autres sanguinaires ! Parce qu'ainsi, on saurait ce qu'ils veulent et font vraiment !

     

    * Si si ! Ils sont copiés dans tout le pays.

    * * La psychologie ethnique du Languedocien - René Nelli

    Source images : le Taïwanais.

    « Un dernier souvenirBiscornue »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :