• Célestin, tu nous tiens !

    Un tendron de veau bien doré, venu tout droit de chez Laforgue - tout commentaire sur la bonté de la viande sera donc superflu - accompagne ce jour, et avec élégance,  un gratin de blettes parfumé au poivre. Un poivre ramené  de Madagascar par Big M, un  poivre sauvage, un poivre extraordinaire, surprenant de raffinement et de parfum qui danse la gigue sur le bout de la langue. La blette, sous cet exotisme, en ressort pétillante et douce à la fois. Un pur délice ! Un plat sublimé par un jus de raisin (de l'hérault)  nommé la Fontude. Un peu sec, un peu viril mais fruité. Fruité sec et  Fontudant.*

    Un peu plus tôt, une salade mixte a fait son entrée : son fort gout de vitamines m'étonne  un peu jusqu'à ce que je réalise qu'il doit s'agir de la poutargue, sorte de caviar local fait d'œufs séchés de mulets, (le poisson bien sûr) qui la parsème et que je ne connais pas. Il faudra réitérer l'expérience, en compagnie d'un poète de préférence, pour bien en saisir la saveur et la décrire.  

    Ce déjeuner, conclu par une pomme au four  se déroule chez Célestin, un vrai bistrot (quasi parisien je trouve) qui fait bar à vin naturiste, face à l'église Lamourguier, sur une demi placette bien tranquille. Un lieu à la décoration brute et cosy à la fois, où l'on se rend en bande, où l'on mange au coude à coude pour se réchauffer et ma foi, l'endroit  idéal pour faire des infidélités à nos autres restos préférés. Le vin est naturel, sans sulfite, les produits viennent tranquillement à pied des Halles et sont cuisinés avec tendresse, et l'esprit libre y règne sur les tableaux et ouvrages exposés dans la salle.

    Simplicité et saveurs : valeurs sûres ! Célestin a bien fait de quitter la place Voltaire !

      

    Hyacinthe et Xavier, cuisiniers,  font la paire en privilégiant les produits bios. La serveuse du jour est charmante et l'accueil bistrotier.  Un repas délicieux, simple comme celui qu'aurait pu réaliser le grand père, Célestin. Et un bistro qu'on adopte illico !

     

    Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !

     Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !Célestin casse la baraque !

     

    Ouvert midi et soir du mardi au samedi. Comptez 15 euros le menu complet, le verre de vin 4€.

    3 Place Lamourguier au 04.68.27.55.78

    Par prudence, réservez votre table.

    Et justement, le samedi 9 avril, une soirée libanaise avec plats libanais, musique et ambiance libanaises sera le thème de la soirée. Sur réservation impérativement. J'ai réservé 2 places dont une pour le la lecteur lectrice de ce billet : qui sera ce ?

     

    Célestin casse la baraque !

     

    * je l'ai déjà précisé : le vin je ne sais que le boire.  

    « Rendez moi mon ami !Bric à Brac, brac à bric »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 10 Mars 2016 à 17:53
    Vin, Orient et Musique, le programme s'annonce sympa.
      • Lavalliere
        Jeudi 10 Mars 2016 à 19:56
        Sans compter que la cuisine Libanaise, mon Dieu, est une des plus terribles du monde !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :