•  Les pipelettes de Narbonne

     

    Un blog de ragots ? D'insolentes informations sur X ou Y ? De racontars ? Que nenni ! Les pipelettes de Narbonne font dans l'élégance et présentent le premier city blog de la ville. Girly, Trendy, Frenchy. Un jour Occitany ? Les photos sont fort belles et le ton humoristique, très reportage « Elle magazine » ou « Cosmo ». Et si vous souhaitez tester un lieu, pas la peine d'aller dépenser son argent trop vite, les pipelettes le font pour vous.. On reste quand même sur notre faim : on attendait, vu le nom du blog, à des rencontres avec des rugbymen ou des personnalités de la ville, des rubriques évènements, des commentaires sur le dernier dîner des Sorops ou des Francs Maçons du cru. Mais patience, le site est tout jeune. Jeune certes mais il fait déjà l'unanimité ! Un blog à suivre sans hésitation, à son adresse ci-dessous et sur Facebook.

     

     source photos : http://les-pipelettes-de-narbonne.com (avec l'autorisation des pipelettes)

     

     

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Jacquou le croqué

    Sans regret le hibou, que la nuit te soit douce, tu as d'ailleurs tes 30% d'augmentation d’indemnité (votée dès ton arrivée, socialo) pour vivre - ce n'est pas à toi qu'on coupera l'eau ou l'électricité - et avec 11 élus, ta capacité de nuisance demeure intacte. Après tout tu as réussi ta mission de socialiste : te mettre à dos les commerçants des halles et de la ville, te mettre à dos les locataires des hlm, te mettre à dos les dites »minorités » en leur proposant une multitude de contrats précaires, te mettre à dos les ¾ de la ville, te mettre à dos la radio locale, intimidé les salariés de la mairie que tu pensais tienne, encouragé le laxisme, la négligence, la calomnie, les divisions que tu évoques sans cesse en parlant de tes « adversaires », favorisé les trafics de drogue en plein centre ville, supprimé la moto crotte, foutu des grilles partout, rameuté des populations indésirables et tiré la ville vers le bas. Tu t'apprêtais même à faire couler les commerces de la place Bistan, faisant totalement fi de leurs demandes. Et honte finale, tu as même jugé utile d'envoyer des manifestants devant le local d'un candidat légalement déclaré. Tiens, il pourrait retirer sa plainte ! Tu as raison « il est bien plus facile de détruire que de construire » et tu parles en connaissance de cause, on t'a vu à l’œuvre. Même les petites pattes d'ours du pédibus n'ont pas résisté à ta « construction » ! Tu ne t'es battu que pour toi et tes petits copains. Tu n'as rien écouté hibou, rien compris, rien vu venir. Le jour ne te réussiras jamais, pourtant c'est dans le jour que se tiennent les Hommes. Tu t'en tires à bon compte, on ne te molestera pas, mais tout de même : Bon débarras et bien fait.

    Jacquou le croqué

    Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  A quenelle, quenelle et demie. Ou l'art d'en avoir marre à la française.

     

    Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique