• 2017

     

    2017. Une de plus. Ou quelques jours d’une de plus. Voici, après 17 et 1017, 2017, un autre fragment de temps tiré de l’éternité, qui nous est accordé, gratuitement, sans raison autre que la vie.

    Le temps est-il la vie, la vie est-elle la mesure du temps ?

    Une fois de plus nous allons nous consacrer à la routine, bâtir des projets, occuper la  durée pour tenter d’en sortir en la vivant intensément, vivement, seconde après seconde, puisque le présent est le seul instant qui nous appartient. Voilà un exercice bien difficile que, comme chaque année, nous esquiverons aisément, créatures légères que nous sommes, sans même y penser. Pour beaucoup donc, nous demeurerons dans le mystère du temps, prisonniers de nos habitudes, nos croyances, notre vision unipersonnelle, bref, prisonniers du temps ! Le temps, peut-être, de faire un peu mieux…

    Bonne Année quand même, et surtout, que la sérénité soit avec nous ! Ça nous changera de la santé.

     

     

    Image : auteur non identifié - couverture du livre carnet de famille, Henry James

    « Réseau SocialLes voeux des Lindas Plumas »
    Google Bookmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 26 Janvier à 20:23

    Coucou ma chère Lavallière

    Waouuuh ! un billet hautement philosophique formidablement bien écrit ! Je l'imprime et le garde dans mon classeur "artistes et poésie"... tu le mérites !

    Bcp de sérénité à toi aussi... et de santé quand même ! et la réalisation de tout ce que tu as le plus besoin.... dans l'instant et dans le temps !

    Depuis les fêtes, je ne suis plus très présente chez mes aminautes, car je n'y arrive  plus ! avec toutes mes excuses....

    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :